m

Premier conseil de proximité du quartier Nuyens hier soir dans la salle d’exposition du Jardin Botanique de la Bastide. En 2030 le quartier de la Bastide accueillera plus de 30 000 habitants contre 15 000 actuellement. Nous devrons être particulièrement vigilants à ce que les équipements ne suivent pas mais précédent ces arrivées.

Au menu des échanges plusieurs questions récurrentes :

– le stationnement résident : le quartier subit le report de la mise en stationnement résident du sud de l’avenue Thiers, empêchant les riverains de stationner et multipliant les voitures ventouses dans un quartier qui supporte déjà le stationnement lié à la fac malgré une multiplication des arrêts de transports en commun (bus, tram, vcub…).
– les équipements sportifs : ils sont saturés à la Bastide en raison d’un grand nombre d’établissements scolaires. Et la perspective d’une restitution de la piscine Gallin à l’issue des travaux de réhabilitation à l’horizon 2019 renforce ce sentiment d’abandon des habitants.
– une maison des projets : beaucoup de projets se développent dans le quartier mais il n’y a pas de structure d’informations pour les habitants. Horizon 2017 une maison des projets devrait voir le jour dans le quartier. Elle est réclamée depuis des années par les habitants.
– le manque de commerces de proximité : fort potentiel du quartier surtout avec l’arrivée de nouveaux habitants et pourtant manque d’attractivité pour les commerces. Il faut développer et favoriser cette activité économique génératrice d’emplois.
– évolution des projets au sein de la caserne Niel : beaucoup de choses sont en développement mais concrètement rien n’est abouti pour le moment ce qui donne le sentiment d’une stagnation dans un lieu pourtant majeur pour la Rive Droite ?
– la propreté des trottoirs : et en particulier la problématique des mégots devant les bureaux et entreprises où les salariés viennent fumer sur les trottoirs. Il faut mettre en place une vraie politique de prévention et aussi de répression pour marquer les esprits. J’ai proposé au Maire de Bordeaux d’installer des cendriers publics mais aussi d’instaurer, comme c’est le cas à Paris, une amende sur les mégots pour rendre leur abandon sur la voie publique dissuasif.
– la caserne des pompiers : occupée par le SDIS jusqu’en 2020 et en bordure du périmètre UNESCO, la caserne est protégée et sa réhabilitation devra faire l’objet d’une véritable réflexion.
– mise en sens unique du Pont de Pierre : expérimentation cet été avec fermeture du sens rive droite vers rive gauche aux automobilistes pour évaluer les besoins et obtenir des données objectives sur les transports et les usages.

1909584_1058262040881742_3517230331332051567_n

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel