m

Suite à sa rencontre avec Karfa DIALLO, Président de l’association Mémoires et Partages, Michèle DELAUNAY a interpellé le Gouvernement, au moyen d’une question écrite, sur l’importance de rendre hommage aux tirailleurs sénégalais, rescapés de la 1ère Guerre Mondiale et morts noyés lors du naufrage de l’Afrique en 1920.

 

Michèle DELAUNAY attire l’attention de Monsieur le Secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants et de la mémoire sur le naufrage du paquebot Afrique dans la nuit du 12 au 13 janvier 1920. Le navire, parti de Bordeaux avait à son bord quelques 600 personnes, membres d’équipages, missionnaires, familles de colons et 190 soldats de l’armée coloniale, tirailleurs sénégalais en majorité, qui rentraient en Afrique après avoir combattu durant la première guerre mondiale aux côtés des Français.

Ce naufrage qui a eu lieu au large de la Vendée et auquel seulement 36 personnes ont survécu dont 7 tirailleurs, a été la plus grande catastrophe maritime française. Il reste pourtant aujourd’hui oubliée de nos mémoires et de nos commémorations.

Une association bordelaise, Mémoires et Partages, se mobilise pour qu’un hommage soit rendu à ces hommes qui se sont battus pour défendre les valeurs de la France et qui ont péri loin de leur pays, ainsi qu’à leurs compagnons d’infortune.

Michèle DELAUNAY demande à Monsieur le Ministre s’il entend prendre des dispositions afin qu’un hommage soit rendu à ces victimes sénégalaises.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel