m

Le Conseil de Bordeaux Métropole vote ce matin une délibération portant sur la fiscalité direct locale pour l’exercice 2016 avec la fixation des taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Cette taxe, visant à financer le plan Déchets et réduire le déficit du budget annexe déchet n’a pas vu ses taux augmenter depuis 11 ans et les augmentations soumises au vote du Conseil se différencient en fonction du nombre de collectes hebdomadaires dans les différentes communes de la Métropole.

Cela représente pour les collectes 1+1 (un bac noir + un bac vert) : +8,63%, les collectes 2+1 : 5,25% et les collectes 5+1 : +12,64%, soit une augmentation de 16€/an dans le premier cas et  36€/an pour le dernier cas correspondant à un habitant de l’hypercentre de Bordeaux.

La variation des taux en fonction des différentes zones de collecte n’encourage par la limitation des déchets et le « consommer autrement » des Bordelais qui voient dans cette augmentation (encore une !) la justification d’une collecte quasi quotidienne sans besoin de réfléchir à leur gestion individuelle des déchets. Pourtant, sur le papier, rien ne justifie qu’un Bordelais génère plus de déchets qu’un habitant de Ambarès ou Mérignac. Simplement, les habitants du centre ville ont moins de possibilités d’éliminer les déchets, en particulier fermentescibles, que ceux de la périphérie sans toutefois en produire davantage.

La politique de gestion des déchets doit permettre de réfléchir à des solutions incitatives visant à une réelle diminution des déchets avec la mise en place d’une tarification incitative basée non plus sur le nombre de collectes hebdomadaires mais sur la quantité de déchets générées par chaque foyer.

Michèle Delaunay propose une réflexion sur la mise en place de compostages collectifs dans les villes dans les parcs et jardins, avec une véritable communication sur ces modes de gestion de déchets. L’objectif de la limitation des déchets doit être réellement avancé au delà des simples effets d’annonce.

Les élus Bordelais de Bordeaux Métropole ont voté contre cette fixation des taux.

poub1

 

 

 

 

 

 

poub2

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel