m

Dans toutes les déclarations où Alain Juppé fait régulièrement don de son corps à la République, tel Paul Delouvrier à Alger, il prend grand soin d’introduire une légère subtilité.

D’un air à peine contrit, il reconnait « avoir dit un jour qu’il se consacrerait entièrement aux Bordelais ».

Que nenni ! Ce n’est pas ce que notre bon Maire a dit, écrit, répété, déclaré, comme en font foi ses documents de campagne municipale et la tonne et demi de journaux et magazines qui relayent la moindre de ses déclarations.

Son engagement était de ne briguer désormais qu’un seul mandat. La nuance est d’importance et elle n’est pas fortuite : la promesse d’un seul mandat lui en interdirait tout autre que celui de Maire. Y compris, un mandat national à assise girondine.

Subtilité n’est pas vérité, stratégie n’est pas victoire, comme Nicolas Sarkozy en fait la calamiteuse expérience. On se croit Machiavel ou Clausewitz, on se retrouve avec 26% de satisfaits jusque dans les sondages du Figaro. Les Français sont gavés de chiffres truqués, d’affirmations biaisées et de francs mensonges.

Les Bordelais ne sont pas exempts de ce risque d’overdose.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel