m

Combien des lecteurs de ce blog savent que vendredi 1 er octobre était la journée internationale des personnes âgées ?

Au moins sont-ils beaucoup plus nombreux dans le canton Grand Parc – Jardin public que partout ailleurs à Bordeaux grâce aux Petits frères des pauvres et au Conseil Général de la Gironde qui m’a permis de les soutenir dans une très belle et inédite manifestation.

IMG_4065.jpg

Dans la journée, qui était pleine de soleil, distribution de livres à toute personne qui s’engageait à l’offrir à un âgé de sa connaissance et pour cela, à aller le voir, à discuter du livre et à lui tenir compagnie. Succès continu auprès de toutes les personnes abordées livre en main et une fois encore on se rend que tant d’entre nous (et bien sûr, en premier lieu, les femmes !) s’occupent régulièrement d’une personne âgée, vont la voir, sortent avec elle, lui rendent des services petits ou grands.

J’ai aidé le matin les Petits frères (qui étaient bien souvent des petites, voire des très jeunes) soeurs. Le livre est une première fois messager entre la personne qui le reçoit et celle qui l’offre. Elle permet de raconter, d’expliquer pourquoi on aide cette personne-là qui n’est pas pourtant pas une parente, pas forcément une voisine, mais quelqu’un avec qui on a établi des liens d’amitié et de proximité.

Messager une deuxième fois de l’aidant vers l’âgé. Les livres bien souvent choisis dans un caddy rempli. « Je ne veux rien de sombre, mais quelque chose qui permette de s’évader ». Le choix offert était large de Christian Signol à Marguerite Duras ou à Julien Green.

Dans tous les livres, un petit marque-page du Conseil général. J’aime beaucoup les marque-pages qui sont bien souvent eux aussi des messagers entre les livres entre eux, que l’on promène de l’un au suivant comme un objet transitionnel marquant le passage des idées et des images d’un ouvrage à l’autre. Les idées sont des balles que l’on se lance d’un à l’autre, disait (approximativement) Pascal. Le marque-page est un signe de ce voyage permanent.

IMG_4281.jpg

Fin d’après-midi à la maison de retraite Maryse Bastié. Ce sont cette fois des roses, en plus des fleurs, qui ont été distribuées dans une atmosphère d’énergie et de gaieté. J’ai longuement discuté avec le club des bridgeuses de l’APALPA qui a transporté ses pénates à la maison de retraite, tandis que le Centre social du Grand Parc, partenaire de l’événement du jour, abrite les joueuses de belote et de scrabble.

IMG_4288.jpg

Ainsi la Journée Internationale des Âgés, ignorée par la ville de Bordeaux, a été fêtée au Grand Parc.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel