m

Pas un Français qui ne se sente révolté et révulsé à la lecture des exactions du Président Bachar El Assad contre son peuple. Pas un humain qui ne frémisse d’horreur quand il apprend que des enfants de dix ans sont mutilés avant d’être rendus à leurs parents, que d’autdres sont tués, que le soin aux blessés est empêché et les médecins qui s’y sont risqués sont torturés.. Liste non close.

Notre protestation doit être unanime. Voilà un vrai motif d’union nationale et ce matin sur France Inter François Hollande a proposé que tous les candidats s’expriment ensemble sur le sujet. Nous y souscrivons totalement.

Rappelons-nous que Assad a été invité à la revue de nos troupes le 14 juillet 2008, alors qu’il était déjà plombé non seulement par son exercice personnel du pouvoir mais par celui de son père, qui lui aussi a porté les armes contre son peuple ; mais ce que nous demandent les Syriens, ce n’est pas de regarder en arrière mais de nous réunir pour les défendre et les soutenir.

Individuellement, nous ne pouvons rien. Ensemble, notre condamnation d’Hassad, notre dénonciation de l’attitude de la Chine et de la Russie, empêchant toute intervention au noms des Nations Unies, a un sens et contribue à la pression exercée sur ces mêmes Nations Unies.

Que tous les candidats s’expriment dans le même sens, que nos Partis prennent l’initiative de nous mener tous ensemble sur le chemin qui amènera les Syriens à la liberté.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel