m

A l’Assemblée, où je vais défendre le maintien de l’ENIM (Etablissement National des Invalides de la Marine) dans la maison du marin à Bordeaux. Ce sont pas seulement 28 emplois qui sont menacés mais un des derniers fleurons du patrimoine maritime de Bordeaux.

Brader le passé, saccager le présent quand on ne présente à notre avenir que des stades et des arcs de triomphe au Maire de Bordeaux (obélisques, centres culturels..), nous sommes en plein dans le scénario de la décadence de l’empire romain.

Voir la vidéo de ma question au gouvernement

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel