m

Madame DAURAT est née en 1908 et réside à la maison de retraite La Tour du Pin à Saint André de Cubzac.

Un âge aussi avancé suppose une grande volonté de combattre. Sa vie ne fait que le confirmer : femme engagée dès son jeune âge, Madame Daurat a été militante communiste puis résistante, travaillant avec son mari à des activités incroyablement innovantes. L’une a été en 1941 d’acheter et d’utiliser les bois brûlés des Landes (après un vaste incendie), d’obtenir un brevet pour la fabrication de gazogènes et d’utiliser ces pins comme bois de gazogènes. On imagine l’utilité de cette entreprise en temps de guerre.

Elle devient ensuite agent de liaison de la résistance, traversant en vélo la Gironde et les Landes avec son nourrisson à l’avant du vélo dans une caisse ovale où l’on rangeait les tomates. Quand le bébé a poussé, les planchettes situées à l’avant du cageot ont été coupées pour que l’enfant puisse y faire passer ses petites jambes. Sa maman a continué à pédaler de maquis en maquis, les messages cachés dans sa selle. Personne ne l’a jamais arrêtée.

Plus tard, Madame Daurat, désormais seule avec son petit garçon, reprend l’exploitation familiale et devient agricultrice dans une période de lourde concurrence avec les productions espagnoles et méditerranéennes. C’est d’abord à ce titre qu’au nom du Ministre Stephane le Foll, je lui ai remis le mérite agricole au sein même de la maison de retraite.

L’agriculture fut aussi élue municipale à Castillon, pour plusieurs mandats successifs affrontant les difficultés d’une vie d’exploitante.

Madame Daurat hier 19 février était dans son lit, physiquement très fatiguée. Quand je lui ai parlé de la reconnaissance de la République et de l’honneur que j’éprouvais à la décorer, elle s’est redressée dans son lit et m’a gratifiée de son lumineux sourire.

 

Le petit garçon est maintenant un homme de près de 75 ans, racontant à merveille l’histoire de sa maman et de son père militant et résistant qui devint sénateur en Belgique. J’ai accroché la médaille à son veston devant la quasi totalité des résidents et du personnel de cette EHPAD publique. Tous étaient très fiers de la distinction de Mme Daurat.

La Maire de St André de Cubzac Célia Monseigne a rendu hommage à la force et à la générosité qui se dégageait de cette EHPAD et de l’engagement du Directeur et des équipes.

Nous avons ensuite remis le diplôme et la médaille en petit comité à Mme Daurat, assise droite sur son lit, tenant dans ses mains le bouquet de fleurs que je lui avais apporté, la médaille elle même et le ruban tricolore qui accompagnait le tout. Fière et heureuse avec un regard lumineux qui accompagnera longtemps ceux qui l’entouraient.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel