m

A l’occasion de l’ inauguration des VCUB, Michèle Delaunay a été interpellée, ainsi que Vincent Feltesse et Alain Juppé, par les membres du collectif « Oui au tram »

A cette occasion, elle a rappelé les principaux éléments de son engagement :

– « Oui au tram, bien sûr, pour son intérêt environnemental et parce qu’il désenclave des quartiers ou des communes entières de la CUB

– Non au trajet Fondaudège-cours de la Libération de la ligne D parce qu’il faut préserver au maximum les artères commerçantes de notre ville, qui soutiennent la vie de quartier et la convivialité urbaine

– Oui au trajet sud (Capdeville-Caudéran) qui déssert les 45 000 habitants de Caudéran et n’entraine que des modifications acceptables de la rue Capdeville.

Michèle Delaunay a exprimé aux partisans du début dès 2011 des travaux de la ligne D qu’elle comprenait leur engagement car une décision de trajet n’est « gravée dans le marbre » que le jour où les travaux sont commencés, mais que malgré l’éventuel bénéfice politique pour elle (faire campagne alors que les travaux mécontentent tout le monde), elle ne pouvait se rallier à leur position en raison des engagements exprimés plus haut.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel