m

En direct du Conseil Général, où nous tenons une réunion sur les projets d’investissement, des informations préoccupantes pour le collège Cassignol, l’un des deux collèges du canton Grand Parc-Jardin public dont je suis l’élue.

Nous avons présenté récemment, avec le vice-Président Alain Marois, le projet d’installation du collège Cassignol sur son nouveau site. Celle-ci suppose de manière malheureusement obligatoire la démolition du bâtiment existant à l’emplacement du futur nouveau collège.

Ce bâtiment a en effet une façade XIXème, agréable sans être historique, qui est incompatible avec les exigences de clarté, d’isolation, d’aménagement global d’un collège moderne. La mairie de Bordeaux vient de nous faire savoir qu’elle refusait la démolition, par soucis du classement UNESCO. Tout à fait entre nous, d’autres projets mettent autrement gravement en péril le classement UNESCO que le collège Cassignol dont le projet est architecturalement très intéressant.

Résultat : projet suspendu aux avis et aux autorisations de la mairie et de l’UNESCO. Les deux ont, entre eux, quelques dossiers litigieux (pont du pertuis, pont Bacalan-Bastide..)

Ceci survient dans un contexte de crise financière qui va avoir de graves impacts sur les politiques du Conseil Général : diminution de recettes de 20 millions d’euros due à la chute des droits de mutation, difficultés majeures à emprunter du fait de la hausse des taux et de la vulnérabilité des organismes prêteurs, diminution des abondements de l’Etat qui ne prend en compte ni le vieillissement de la population. Les investissements du Conseil Général vont devoir être étalés dans le temps et certains peuvent être mis en péril.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel