m

Vincent Feltesse, président de la CUB et Michèle Delaunay, députée de la Gironde, saluent la décision responsable des organisations syndicales portuaires de reprise des négociations avec l’objectif d’aboutir à une nouvelle convention collective pour la manutention portuaire ce qui ouvre la voie à une reprise des activités portuaires.

En effet, la paralysie du port de Bordeaux consécutive à une décision unilatérale du Gouvernement de ne pas entériner un accord négocié entre les partenaires sociaux, était extrêmement pénalisante tant pour l’activité économique régionale que pour la construction du pont Bacalan Bastide, un des plus gros chantiers d’infrastructure en cours.

Cette situation avait été dénoncée tant par Michèle Delaunay à l’Assemblée Nationale que par Vincent Feltesse, tous deux regrettant une situation subie, fortement préjudiciable à l’agglomération.

Le dialogue social peut maintenant reprendre mais la menace d’un nouveau blocage n’est pas pour autant totalement levée.

Les entreprises devant pouvoir programmer la reprise de leurs activités sur plusieurs semaines, il importe aujourd’hui que le Gouvernement prenne acte de la reprise de ce dialogue responsable et s’engage à en accepter les conclusions au terme de la négociation fixé au 17 février.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel