m

Beau mandat que celui de député. Et responsabilité en conséquence.

Aujourd’hui, en tête à tête avec l’écrivain-philosophe Malek Chebel, pour l’interroger sur l’impact des décisions de bioéthique dans le monde islamique.

Une réponse, formidablement réconfortante : l’avis médical l’emporte sur le dogme. Ce que je traduis, comme je l’ai fait précédemment dans ce blog par : la vie l’emporte sur l’écrit.

Voilà qui est loin d’être insignifiant et laisse augurer que les religions n’ont pas besoin de se rapprocher sur les dogmes pour ne s’opposer en rien sur l’essentiel.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel