m

Je viens de répondre en hâte au commentaire fait par Marie au billet précédent. « Que le temps est court » disais-je en la quittant. Que le temps est court en effet, que les dimanches sont brefs ! Ce matin, tractage de notre programme municipal au marché du Colbert sous un soleil amical mais déjà marqué par l’automne. Beaucoup de contacts, une conversation fort intéressante sur la comptabilité du vote blanc, évoquée à plusieurs reprises dans ce blog.

Cet après-midi, avalé par « les choses de la vie ». J’aurais dû écrire au féminin « cette après-midi » car ce fut une après-midi de femme, dans sa concrétude, qu’au demeurant j’aime bien et que je fais avec plaisir, avec ces qualités multi-séculaires des femmes qui m’interrogent chaque fois, mais je me retrouve très bête, presque en fin de journée, et la semaine qui attend et « mon cartable qui n’est pas prêt »…

Je l’ai dit déjà souvent : la vie des femmes est multiple et c’est leur force. Mais, de temps en temps, il arrive que les héroines soient fatiguées !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel