m

.. Où l’on ne peut s’empêcher d’imaginer ce que pensent toutes les Unités entrain de défiler. C’est bien sûr, en bonne Bordelaise, d’abord aux Services de Santé de la Marine, Bordeaux défilant aux côtés de ceux de Lyon, sans savoir lequel « mangerait » l’autre, que je pense. Saluons (à l’envers), au passage, l’absence de courage du gouvernement qui devait officialiser le 3 juillet le noms des sites militaires fermés. L’annonce a été repoussée à la fin du mois, c’est à dire après le 14, mais plus encore après le 21 juillet, pour que quelques élus de la majorité, attachés à leurs garnisons, ne se mêlent pas de voter « non » à la réforme constitutionnelle, lors du Congrès.

Petit serrement de coeur en écrivant cela.

Le divorce entre le Président de la République et l’armée n’est certainement pas le plus spectaculaire de ses séparations, mais c’est sans aucun doute le plus grave. Je ne suis pas dans la tête de Michèle Alliot-Marie, mais son absence ce matin, n’est peut-être pas tout à fait sans signification.

Pour alléger ce billet, je ne veux pas manquer de signaler un grave impair dans le défilé du 14 juillet. Le sang (bleu) de mon éminent collègue Charles Amédée de Courson n’a dû faire qu’un tour lors de l’accueil des officiels. Christian Poncelet, le non moins éminent Président du Sénat a fait le baise-mains à Mme Sarkozy. Où est l’impair ? Oui, elle est mariée, qui plus est au chef de l’Etat. Oui, elle était en tenue de ville parfaite (haut des épaules couvert…), oui, lui même était civilement vêtu… Mais, ON NE FAIT JAMAIS LE BAISE-MAINS EN PLEIN AIR. J’espère que chacun mesure la gravité du fait.

Hors cela, on ne peut qu’apprécier une parade qui a un sens profond et qui est parfaitement réalisée. La maîtrise que cet exercice suppose serait-elle, dans notre pays, généralisée à tous les compartiments du jeu, et d’abord à l’échelon gouvernemental, nous irions mieux.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel