m

Une feuille de route très générale, bien pensante, où nous avons appris que la santé coûtait cher, qu’il fallait miser sur la jeunesse et l’intelligence et que l’économie devait s’appuyer sur la production.

Tout ça pour ça.

Deux éléments consistants : -la création d’un grand emprunt populaire pour financer les priorités que devra fixer dès mercredi le nouveau gouvernement.
-la condamnation de la burka, non comme signe religieux ostentatoire, mais comme atteinte à l’idée que nous nous faisons de la dignité de la femme;

j’ai applaudi ce dernier point. C’est à ce titre aussi que je me suis prononcée il y a bien des mois contre le voile à l’école et à l’hôpital.

Une autre citation, avant de regagner l’autobus qui nous ramène à l’assemblée : « Désormais, nous ne tolérerons plus qu’un seul euro soit gaspillé ».

« Désormais », cela doit vouloir dire  » dès demain », car pour aujourd’hui, ce sont 600 000 euros qui ont été engouffrés dans ces trois-quarts d’heure de discours.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel