m

Journée de transhumance Bordeaux-Bamako. Chaque fois que je dépasse Bègles, je me maudis d’avoir entrepris l’aventure. Les voyages me mettent dans une sourde inquiétude que beaucoup d’entre eux d’ailleurs ont eu à cœur de justifier. Valises perdues ou arrivées dans un point diamétralement opposé à ma destination, communications ratées, avions scotchés au sol des heures durant, ont plaisamment émaillé un grand nombre de mes déplacements, congrès et missions. Je partage ce peu de goût au voyage avec François Mauriac, ce qui ne constitue au demeurant en rien une garantie pour lePrix Nobel, mais c’est une sorte de réconfort de partager ses défauts avec de grands esprits.

J’écris ces quelques lignes dans le noir de l’avion, entre dormeurs et visionneurs de films. Trente-cinq degrés nous attendent à l’arrivée et la chaleur monte chaque jour. Nous avons un programme très rempli : un jour et demi de conférences, échanges, discussions et une demi-journée de visites de terrain . Je mettrai en arrivant ce mini-billet sur le blog et essaierai de vous tenir au courant.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel