m

Un immense malaise cet après-midi à l’Assemblée et une énergique demande d’explications de la part de notre porte-parole Jean-Louis Bianco.

Il s’agit de la pitoyable histoire de l’Arche de Zoe. Personne ne met en réalité en doute les intentions de l’équipe sur place. Excès d’enthousiasme, légereté, sans doute, mais on est écoeuré d’entendre le Président Tchadien parler de « traite des noirs », de pédophilie et de trafic d’organes. Il n’en est évidemment rien.

Une interrogation grave entoure l’attitude du gouvernement français, avant, pendant et maintenant. La réponse de Rama Yade à Jean-Louis Bianco n’a apporté aucun éclaircissement. La jeune ministre s’est contentée de lire mécaniquement un papier écrit à l’avance (alors qu’elle était supposée ne pas connaitre la question). Le papier contenait plus de formules (« l’Afrique de Papa, c’est fini »), « le Tchad est un Etat souverain »..) que de réponses.

Que l’Afrique de Papa soit finie, on le voudrait. Mais l’attitude du Président tchadien, faisant monter les enchères alors que le Darfour est déchiré et que 300 000 personnes y sont déjà mortes, ne fait certainement pas penser au gouvernement démocratique d’un pays ayant accédé à la maturité. La condamnatio sans appel de l’ONG par notre gouvernement ressemble à une excuse, à une demande d’autorisation pour accomplir sa mission au Darfour. On se sent mal, très mal, et malheureusement très loin des véritables besoins de ces pays.

Espérons qu’on ne va pas rejouer le scénario des infirmières bulgares. Le salaire versé à Khadafi (la centrale nucléaire, les avions..) a visiblement suscité des vocations.

Comments 5 comments

  1. 31/10/2007 at 17:48 MYOS

    J’ai été choquée par la promptitude de Rama Yade (et donc de notre gouvernement) de se désolidariser de ses concitoyens capturés au Tchad; il suffit de se souvenir de quelques affaires récentes pour réaliser que généralement, le gouvernement prend la défense de Français accusés à l’étranger – tenez, même Véronique Courjault, pourtant accusée d’avoir tué ses bébés!, y a eu droit! — même avec des gants, au lieu d’accuser, au minimum le quai d’orsay dit avec une belle langue de bois "ils sont innocents des faits reprochés jusqu’à ce qu’une enquête ait conclu…" etc, (présomption d’innocence, concitoyens auxquels on apporte l’aide de la France en pays étranger…)

    Détail qui a son importance: l’opération était si clandestine que TF1, F2, Europe 1 étaient présents lors d’une arrivée prévue dont ils avaient été prévenus, prêts à accueilir à l’aéroport les généreux, courageux sauveteurs.

    Bien évidemment, se demander qui a prévenu ces media et pourquoi ceux-là en particulier, serait faire du mauvais esprit.

  2. 31/10/2007 at 17:53 DEB

    Sur cette affaire du Tchad, Nicolas Sarkozy est pitoyable… Allez présenter des excuses à Déby (quand on sait qui est ce président-dictateur qui ne veut pas d’humanitaire dans son pays, qui a constitué un armée d’enfants soldats) est impardonnable… Il se trouve que je suis assez bien renseigné sur le Tchad (n’ai-je pas, entre autres publié Ahmat Zeidane qui a dû trouver refuge en France après son reportage sur les camps de "rééducation" pour les femmes et les enfants au Tchad…)

  3. 31/10/2007 at 17:53 DEB

    Sur cette affaire du Tchad, Nicolas Sarkozy est pitoyable… Allez présenter des excuses à Déby (quand on sait qui est ce président-dictateur qui ne veut pas d’humanitaire dans son pays, qui a constitué un armée d’enfants soldats) est impardonnable… Il se trouve que je suis assez bien renseigné sur le Tchad (n’ai-je pas, entre autres publié Ahmat Zeidane qui a dû trouver refuge en France après son reportage sur les camps de "rééducation" pour les femmes et les enfants au Tchad…)

  4. 02/11/2007 at 17:36 le chat dépité

    Sale histoire,nous ne connaitrons certainement jamais la vérité. Je constate simplement que le Gouvernement espagnol a plaidé pour ses ressortissants la présomption d’innocence, la France au travers des propos de Rama Yade a condamné ses ressortissants. Une peur panique au ventre, bizarre tout cela. En jeux le destin de 103 enfants de 3 à 6 ans qui bien entendu aux dires des Tchadiens savent parfaitement de quel village ils viennent… et 9 français, dont le sort de 6 est plus qu’incertain, dans un pays où l’indépendance de la justice ne semble pas exister puisque aujourd’hui (après de nombreux appels de Sarkozy), Deby est favorable à la libération des journalistes. Les magistrats n’ont visblement pas grand chose à dire. Mais bon je l’avoue, c’est un jugement a piori…J’espère que lorsqu’ils seront libérés nos amis journalistes n’oubliront pas leurs compagnons d’infortune, mais là c’est une autre histoire. Tout accusé a droit à la présomption d’innocence, ne l’oublions pas.

  5. 02/11/2007 at 17:36 le chat dépité

    Sale histoire,nous ne connaitrons certainement jamais la vérité. Je constate simplement que le Gouvernement espagnol a plaidé pour ses ressortissants la présomption d’innocence, la France au travers des propos de Rama Yade a condamné ses ressortissants. Une peur panique au ventre, bizarre tout cela. En jeux le destin de 103 enfants de 3 à 6 ans qui bien entendu aux dires des Tchadiens savent parfaitement de quel village ils viennent… et 9 français, dont le sort de 6 est plus qu’incertain, dans un pays où l’indépendance de la justice ne semble pas exister puisque aujourd’hui (après de nombreux appels de Sarkozy), Deby est favorable à la libération des journalistes. Les magistrats n’ont visblement pas grand chose à dire. Mais bon je l’avoue, c’est un jugement a piori…J’espère que lorsqu’ils seront libérés nos amis journalistes n’oubliront pas leurs compagnons d’infortune, mais là c’est une autre histoire. Tout accusé a droit à la présomption d’innocence, ne l’oublions pas.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel