m

Que Nicolas Sarkozy soit déjà en campagne municipale, il ne s’en cache guère, reçoit l’UMP à l’élysée, resserre les boulons du parti quand quelques parlementaires s’égarent à manquer de fanatisme pour l’amendement ADN ou autres avancées démocratiques .

Les « conseils des ministres décentralisés » sont faits dans cette optique. Pas de grande ville qui y échappera. Mais quand même en Corse, imagine-t-on le coût et le bilan carbone du déplacement de 1100 policiers du continent, la tribu des ministres et la tribu que chacun emmène avec lui ? Les bonnes intentions du Grenelle de l’environnement restent décidément cantonnées au périmètre de la rue de Grenelle..

Comments 42 comments

  1. 31/10/2007 at 08:31 rlje2

    Oui, Mme Delaunay. Je reviens visiter ce site, car je suis en colère une fois de plus. Voilà ce que je lis dans Libération au sujet de l’augmentation du salaire du président : "Hormis le rapporteur du budget des pouvoirs publics, Jean Launay (Lot, PS) et René Dosière, (Aisne, apparenté PS), grand pourfendeur des dérives financières de l’Elysée, les bancs de la gauche sont restés désespérément vides."… Une fois de plus où étiez-vous, vous Mme Delaunay, et tous vos amis de l’école maternelle PS ???!!! Personne dans la cour de récré !!!… voilà ce que j’appelle se moquer de ses électeurs !… la voix du PS est totalement absente… la france, désormais avec un petit "f" file un mauvais coton. On se remémore les meilleures heures de républiques bananières, on ose à peine penser à la radicalisation du pouvoir façon fasciste de la fin des années 30… mais le fait est que, insidieusement, la désormais france honteuse s’enfonce dans un trou noir…

  2. 31/10/2007 at 08:31 rlje2

    Oui, Mme Delaunay. Je reviens visiter ce site, car je suis en colère une fois de plus. Voilà ce que je lis dans Libération au sujet de l’augmentation du salaire du président : "Hormis le rapporteur du budget des pouvoirs publics, Jean Launay (Lot, PS) et René Dosière, (Aisne, apparenté PS), grand pourfendeur des dérives financières de l’Elysée, les bancs de la gauche sont restés désespérément vides."… Une fois de plus où étiez-vous, vous Mme Delaunay, et tous vos amis de l’école maternelle PS ???!!! Personne dans la cour de récré !!!… voilà ce que j’appelle se moquer de ses électeurs !… la voix du PS est totalement absente… la france, désormais avec un petit "f" file un mauvais coton. On se remémore les meilleures heures de républiques bananières, on ose à peine penser à la radicalisation du pouvoir façon fasciste de la fin des années 30… mais le fait est que, insidieusement, la désormais france honteuse s’enfonce dans un trou noir…

  3. 31/10/2007 at 09:25 NR

    Le vocabulaire trahit ce commentateur. Soit.
    En plus, il nous sert à nouveau la vieille soupe de l’absence à l’hémicycle. Les réponses nécessairesont déjà été données sur ce blog. Donc, ce commentateur n’en mérite pas d’autres.

  4. 31/10/2007 at 09:25 NR

    Le vocabulaire trahit ce commentateur. Soit.
    En plus, il nous sert à nouveau la vieille soupe de l’absence à l’hémicycle. Les réponses nécessairesont déjà été données sur ce blog. Donc, ce commentateur n’en mérite pas d’autres.

  5. 31/10/2007 at 09:54 rlje2

    Merci à NR pour sa pastille d’une pertinence digne de la république de Vichy. Bravo et merci ! CQFD

  6. 31/10/2007 at 09:54 rlje2

    Merci à NR pour sa pastille d’une pertinence digne de la république de Vichy. Bravo et merci ! CQFD

  7. 31/10/2007 at 10:26 Un curieux

    Je vous admire RN. Vous êtes toujours ok avec tout ce que fait le PS à la condition qu’il reste dans une ligne molle. Que vous soyez béat d’admiration devant Michèle je peux le le consevoir car sa victoire a été superbe. Mais delà à cautionner tout !!! Je n’ose imaginer votre réaction si on attaque Ségolène. La critique et le débat sont signe de démocratie me semble t-il ?

  8. 31/10/2007 at 10:26 Un curieux

    Je vous admire RN. Vous êtes toujours ok avec tout ce que fait le PS à la condition qu’il reste dans une ligne molle. Que vous soyez béat d’admiration devant Michèle je peux le le consevoir car sa victoire a été superbe. Mais delà à cautionner tout !!! Je n’ose imaginer votre réaction si on attaque Ségolène. La critique et le débat sont signe de démocratie me semble t-il ?

  9. 31/10/2007 at 11:06 Gérard ELOI

    Il faut donc 1100 policiers pour assurer la protection du président et ses ministres ?

    Ils doivent se savoir bien mal aimés !

    Mercipour cette information lumineuse, chère Michèle.

  10. 31/10/2007 at 11:06 Gérard ELOI

    Il faut donc 1100 policiers pour assurer la protection du président et ses ministres ?

    Ils doivent se savoir bien mal aimés !

    Mercipour cette information lumineuse, chère Michèle.

  11. 31/10/2007 at 11:51 Militant socialiste

    Comme vous le savez, je ne suis pas toujours tendre avec les élus socialistes. Mais là, je me dois de prendre la défense de Michèle Delaunay suite au commentaire de "rlje2". S’il y a un(e) parlementaire qui est présent(e) très souvent à l’assemblée, c’est bien Michèle Delaunay. C’est une "bosseuse" et cela personne ne peut le nier.
    Là-dessus, je crois que beaucoup de parlementaires devraient prendre exemple sur elle.
    En conclusion, "rlje2", votre commentaire est ridicule.

  12. 31/10/2007 at 11:51 Militant socialiste

    Comme vous le savez, je ne suis pas toujours tendre avec les élus socialistes. Mais là, je me dois de prendre la défense de Michèle Delaunay suite au commentaire de "rlje2". S’il y a un(e) parlementaire qui est présent(e) très souvent à l’assemblée, c’est bien Michèle Delaunay. C’est une "bosseuse" et cela personne ne peut le nier.
    Là-dessus, je crois que beaucoup de parlementaires devraient prendre exemple sur elle.
    En conclusion, "rlje2", votre commentaire est ridicule.

  13. 31/10/2007 at 11:53 Robin de Bacalan

    Ma chère députée,
    Je sais que tu es de toujours attachée au patrimoine et à l’avenir portuaires de Bordeaux. Il est temps de le montrer avec force puisqu’on assiste au saccage de ce patrimoine avec la destruction décidée du pont du pertuis des bassins à flot. Cela semblera dérisoire à certains, pourtant ce genre de détails a tout à voir avec des pratiques politiques qui déconsidèrent notre démocratie et méprisent les vies et les opinions des citoyens. Je t’adresse le petit texte d’humeur suivant en rapport avec la requête bordelaise de s’octroyer le titre de "Capitale européenne de la culture 2013" :

    Bordeaux capitale de la casse

    Nos élus sont-ils des casseurs?
    Bordeaux, capitale de l’inanité, en passe d’accéder au rang de capitale de la casse

    Le maire de Bordeaux et ses comparses de la CUB, du Conseil régional et, pour finir, du Conseil général, ont décidé de détruire le pont du pertuis entre les deux bassins à flot de Bacalan, patrimoine inestimable qui a contribué au classement de Bordeaux au patrimoine mondial de l’humanité.

    La coupe du monde de rugby terminée, nos adeptes de l’ovale estiment avoir suffisamment sacrifié à la culture; ils retournent à leurs moutons et laissent à leurs directeurs des services le soin de gérer les affaires courantes; il faut reprendre des forces avant les élections de mars 2008.

    La bande des copains s’est fait une spécialité d’abuser le bon peuple de conserve en distillant leurs opiums de bazar sur des quais de pacotille dans des fêtes de l’esbrouffe.

    De défenseurs d’un pont, nous devenons, face aux faux-semblants et aux rodomontades de ces élus de plâtre, des citoyens conscients qu’il faut désormais combattre plus généralement cette mascarade de démocratie.

    Notre blog est là pour en témoigner : pontdupertuis.canalblog.c…

    Mais, n’en restons pas là.

    Mesdames et Messieurs, habitants de cette adoraaaaaaaaaaaaaable ville aux façaaaaaaaaaaaades admiraaaaaaaaaaaaaaables du dixhuitièmeeeeeeeeeeeeeeuh, je vous invite à participer au grand concours 2007-2008 : de quoi Bordeaux mérite-t-elle d’être la capitale, elle qui postule à l’être de "l’Europe de la culture 2013"?

    Première proposition : capitale de la casse durable
    à suivre :
    • capitale de la veulerie
    • capitale du patrimoine à l’occasion
    • capitale du double langage
    • capitale de la démocratie d’initiés
    • capitale de la traversée de l’Atlantique
    • capitale des élus soucieux de leur développement durable
    • capitale de la friture d’électeurs
    • capitale des ports perdus
    • capitale de l’eau qui dort

    Quant à nous, posons la question de la séparation de Bacalan : Bacalan, commune libre, ça vous parle ?

    Robin de Bacalan

  14. 31/10/2007 at 12:18 NR

    @ rlje2
    … de mieux en mieux, ce commentateur. Quelle logique! Quelle subtilité! Quelle connaissance de l’histoire de France!
    Pour une fois d’ailleurs, et ce n’est pas coûtume, je suis d’accord avec militant socialiste.

  15. 31/10/2007 at 13:36 Christine P.

    Grandiose! LA pièce de l’année! ainsi cataloguée par l’éditeur. parce que là, il s’agit d’une frappe exceptionnelle, et tous les investisseurs le savent, il ne faut pas rater l’occase! Non , je ne parle pas des derniers cours de la bourse. Simplement de la frappe (ce mot me fait rêver…) d’une pièce en cupro-nickel (?) à l’éffigie de notre président bien aimé. Je n suis pas numismate, mais a ma connaissance, c’est la première fois que, en République, une pièce est frappée à l’effigie d’un président en exercice, donc vivant. Je croyais que cet honneur était réservé aux têtes régnantes. Serions nous passés sous le rêgne de Nicolas 1er à l’insu de notre plein gré? A quand, après la lettre de Guy Moquet, l’obligation pour les enfants des écoles de commencer leur journée en chantant "Nicolas, nous voilà"? Pour quand les statues de 10 m de haut sur les places des villes et villages? A Pey Berland ce serait un très joli pendant à la future statue de Chaban. Mais jusqu’où irons nous dans l’acceptation ?
    P.S. : et en plus, ce n’est même pas onéreux: 3,98€ frais compris. comme quoi, il fera même mentir les dictons: tout ce qui est rare, n’est pas forcement cher!

  16. 31/10/2007 at 14:37 angéla

    Robin de Bacalan :
    Qu’a-t-il de si remarquable le pont du Pertuis ?

    Il a fait son temps.

    Il ne peut être réparé, sauf à des coûts qu’il n’est pas réaliste de faire supporter à la collectivité, dont les bacalanais.

    Arrêtez de pleurer sur ce pont et soyez constructif en vous battant plutôt pour l’élimination des ruines industrielles situées à proximité.

  17. 31/10/2007 at 14:37 angéla

    Robin de Bacalan :
    Qu’a-t-il de si remarquable le pont du Pertuis ?

    Il a fait son temps.

    Il ne peut être réparé, sauf à des coûts qu’il n’est pas réaliste de faire supporter à la collectivité, dont les bacalanais.

    Arrêtez de pleurer sur ce pont et soyez constructif en vous battant plutôt pour l’élimination des ruines industrielles situées à proximité.

  18. 31/10/2007 at 15:25 Robin de Bacalan

    à angéla : "faire son temps", belle expression angéla; nous avons, nous aurons, chacun à notre mesure, "fait notre temps". Nous nous battons, nous, pour que le temps ne soit pas une défaite. Il y a suffisamment de médiocres Attila pour cela, mais vous n’en êtes pas, j’en suis certain.

  19. 31/10/2007 at 15:38 Grabinoulor

    je ne doute pas un seul instant que Michèle soit très souvent à l’assemblée mais là il semble qu’elle n’y était pas, c’est dommage.
    pour la campagne bordelaise je me demande comment on démarre avec le roi de la blague Etienne Parin en directeur de campagne… je suis pour le moins stupéfait !

  20. 31/10/2007 at 15:38 Grabinoulor

    je ne doute pas un seul instant que Michèle soit très souvent à l’assemblée mais là il semble qu’elle n’y était pas, c’est dommage.
    pour la campagne bordelaise je me demande comment on démarre avec le roi de la blague Etienne Parin en directeur de campagne… je suis pour le moins stupéfait !

  21. 31/10/2007 at 20:09 militant 3

    Cher Grabinoulor, ce commentaire m’étonne. Je connais Etienne depuis belle lurette et je l’ai vu à l’oeuvre. C’est quelqu’un d’une très grande expérience, d’une connaissance parfaite de la Ville et d’une vraie sensibilité politique. En plus il dispose d’un trésor important pour la campagne et la cohésion de l’équipe: le don de parler aux gens de façon non seulement claire et compréhensible, mais aussi humainement agréable. Tant mieux si en plus il sait raconter des blagues: l’humour en politique est plutôt rare.

  22. 31/10/2007 at 20:09 militant 3

    Cher Grabinoulor, ce commentaire m’étonne. Je connais Etienne depuis belle lurette et je l’ai vu à l’oeuvre. C’est quelqu’un d’une très grande expérience, d’une connaissance parfaite de la Ville et d’une vraie sensibilité politique. En plus il dispose d’un trésor important pour la campagne et la cohésion de l’équipe: le don de parler aux gens de façon non seulement claire et compréhensible, mais aussi humainement agréable. Tant mieux si en plus il sait raconter des blagues: l’humour en politique est plutôt rare.

  23. 31/10/2007 at 20:25 Grabinoulor

    C’est vrai il est gentil… mais je n’y crois pas un seul instant, car la gentillesse en politique n’est-ce pas… et son discours ne m’a pas convaincu – et sur la culture – dont tout le monde se fiche d’ailleurs on atteind des sommets de populisme… mais je ne vais pas me battre avec qui que ce soit, je suis légaliste et c’est gagner la Mairie qui m’intéresse… pas me disputer sur le dir de camp.

  24. 31/10/2007 at 20:25 Grabinoulor

    C’est vrai il est gentil… mais je n’y crois pas un seul instant, car la gentillesse en politique n’est-ce pas… et son discours ne m’a pas convaincu – et sur la culture – dont tout le monde se fiche d’ailleurs on atteind des sommets de populisme… mais je ne vais pas me battre avec qui que ce soit, je suis légaliste et c’est gagner la Mairie qui m’intéresse… pas me disputer sur le dir de camp.

  25. 31/10/2007 at 23:49 militant 3

    @ Grabinouilor

    ce genre de demi-procès d’intention (ou ce qui y correspond pour caractériser quelqu’un) est vraiment un peu (?) gratuit. Bien sûr, chacun a le droit d’avoir son opinion et de l’exprimer, mais, cher Grabinoulor: à quoi ça sert? Et en plus distiller la méfiance sans aucun élément que de dire: "je n’y crois pas un seul instant", à quoi ça sert?
    Moi qui le connais suffisamment pour avoir une opinion, je dis le contraire…

    Comme cela a été cité dans un récent commentaire sur ce blog:
    "si tacuisses philosophus mansisses".

    Et essaions de gagner la mairie sans nous tirer en permanence dans nos propres genoux ou pieds!

  26. 01/11/2007 at 10:13 Lucas Clermont

    @ militant 3

    Un de tes précédents commentaires se concluait par "venceremos". Je n’ai pas eu la lucidité de voir que ce "venceremos" était celui de l’honnête homme qui refuse fermement un verre de Pacharan pour exiger qu’on sorte au contraire de cette assurément-boisson-d-homme-avec-de-la-pomme-dedans.

    Toute ma réelle sympathie aux Tontons flingueurs adeptes de la Manzana dont je ne doute pas qu’ils mettront du rythme à cette campagne.

    P.-S. Et si je me souviens bien, dans cette séquence d’anthologie, Le personnage interprété par Lino Ventura affirmait qu’il connaissait une Polonaise qui en buvait au petit déjeuner. Alors !

  27. 01/11/2007 at 10:13 Lucas Clermont

    @ militant 3

    Un de tes précédents commentaires se concluait par "venceremos". Je n’ai pas eu la lucidité de voir que ce "venceremos" était celui de l’honnête homme qui refuse fermement un verre de Pacharan pour exiger qu’on sorte au contraire de cette assurément-boisson-d-homme-avec-de-la-pomme-dedans.

    Toute ma réelle sympathie aux Tontons flingueurs adeptes de la Manzana dont je ne doute pas qu’ils mettront du rythme à cette campagne.

    P.-S. Et si je me souviens bien, dans cette séquence d’anthologie, Le personnage interprété par Lino Ventura affirmait qu’il connaissait une Polonaise qui en buvait au petit déjeuner. Alors !

  28. 01/11/2007 at 10:34 DEB

    1500 policiers, 5 Airbus… Quel gâchis pour un si lamentable spectacle !

  29. 01/11/2007 at 10:34 DEB

    1500 policiers, 5 Airbus… Quel gâchis pour un si lamentable spectacle !

  30. 01/11/2007 at 12:32 Alain

    5 airbus ? vraiment ? Merci pour la planète. Mais c’est vrai qu’à l’autre argument : le coût d’un tel déploiement, la ministre des finances a répondu que le symbolisme de ce conseil des ministres fait en Corse n’avait pas de prix ! Que voulait-elle dire, d’ailleurs , et quel symbolisme exactement ? Celui d’un gouvernement proche, venant rencontrer les Corses ou celui d’un Sarko super-puissant, qui s’impose aux rebelles, prêt à karchériser ce territoire ?
    Oui en effet, faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais.
    Tous les Corses, dont les tranquilles promeneurs et les riverains n’ont pas apprécié les cordons de police empêchant d’approcher de la rue. On a retrouvé l’ambiance de la rue d’Enghien, à Paris, avant les élections présidentielles.

  31. 01/11/2007 at 12:32 Alain

    5 airbus ? vraiment ? Merci pour la planète. Mais c’est vrai qu’à l’autre argument : le coût d’un tel déploiement, la ministre des finances a répondu que le symbolisme de ce conseil des ministres fait en Corse n’avait pas de prix ! Que voulait-elle dire, d’ailleurs , et quel symbolisme exactement ? Celui d’un gouvernement proche, venant rencontrer les Corses ou celui d’un Sarko super-puissant, qui s’impose aux rebelles, prêt à karchériser ce territoire ?
    Oui en effet, faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais.
    Tous les Corses, dont les tranquilles promeneurs et les riverains n’ont pas apprécié les cordons de police empêchant d’approcher de la rue. On a retrouvé l’ambiance de la rue d’Enghien, à Paris, avant les élections présidentielles.

  32. 01/11/2007 at 12:41 Grabinoulor

    et notre cher président vient de faire passer l’impôt sur la maladie. bravo, bravo.

    mes amis polonais boivent du café au petit déjeuner. pas de la Manzan ni du Patcharan. moi ma réplique serait plutôt : "j’ai le glaive vengeur et le bras séculier", chacun ses références.

  33. 01/11/2007 at 12:41 Grabinoulor

    et notre cher président vient de faire passer l’impôt sur la maladie. bravo, bravo.

    mes amis polonais boivent du café au petit déjeuner. pas de la Manzan ni du Patcharan. moi ma réplique serait plutôt : "j’ai le glaive vengeur et le bras séculier", chacun ses références.

  34. 01/11/2007 at 14:24 Militant socialiste

    Je trouve qu’Etienne Parin peut faire un très bon directeur de campagne. Intelligent, sympa et humble. Un mec bien, quoi. De plus avec une très bonne connaissance des dossiers bordelais. Laissez-lui faire ses preuves au lieu de le critiquer avant qu’il prenne ses fonctions.

  35. 01/11/2007 at 14:24 Militant socialiste

    Je trouve qu’Etienne Parin peut faire un très bon directeur de campagne. Intelligent, sympa et humble. Un mec bien, quoi. De plus avec une très bonne connaissance des dossiers bordelais. Laissez-lui faire ses preuves au lieu de le critiquer avant qu’il prenne ses fonctions.

  36. 01/11/2007 at 18:58 dominique poirier

    comme j’aimerais que le pseudo grabinouilor donne son vrai nom quand il attaque les personnes.
    Cette facilité à critiquer quelqu’un d’engagé comme Etienne me parait déplacée, et surtout sur le critère choisi, son humour, j’espère que ces reproches ne blesseront pas Etienne qui est un homme de coeur et de conviction et surtout tolérant et faisant fi de la polémique. Je le connais plutôt rassembleur et c’est lui faire un mauvais procès d’intention que de douter de sa capacité à mener la campagne de Bordeaux!
    Mais au moins messieurs les censeurs signez vos écrits ce serait déjà un signe de courage.

  37. 02/11/2007 at 11:56 Jacqueline

    Grabinoulor , ou du moins quelqu’un sous ce pseudo, qui peut bien sûr être emprunté par quelqu’un d’autre, intervient sur ce blog depuis très longtemps. C’est son droit de ne pas apprécier tel ou tel de ses proches politiques, y compris Etienne Parin, malgré l’ouverture d’esprit, l’intelligence et l’humanité de ce dernier, sa clarté et sa cohérence, sa compétence professionnelle et sa capacité à transmettre, à expliquer, à faire passer un message. On ne peut pas plaire à tout le monde…

    Que "tout le monde se fiche" de la culture est sans doute assez vrai pour pas mal de monde et d’une grande tristesse, le constat ne peut se faire avec béate acceptation. Enfin, pas ici… Quand on ne pense plus la culture qu’en terme de consommation événementielle, et non en enrichissement cérébral, mental, sensible intrinsèque, on se vide de ce qui fait l’humain. L’accepter est tout sauf humaniste.
    L’objectif politique déclaré par Grabinoulor : "c’est gagner la Mairie qui m’intéresse…" mérite un léger recadrage. On entend souvent ce genre de propos , inhérent à la politique, à ses inévitables dérives d’arrière cuisine. La politique, n’est pas pour les enfants de chœur, "c’est pas Bisounours", d’accord, mais ça n’est pas que cette lutte pour gagner, pour être le plus fort à la bataille, dans cette espèce de bras de fer qui fait dire qu’ "a perdu les élections" celui qui n’avait que 2 ou 3 % de moins, ou 500 voix de moins que son adversaire, pardon, que l’autre candidat ! voir à ce sujet les griefs invraisemblables contre « l’échec » de S. Royal.
    Il faudrait quand même que les militants, eux-aussi, gardent à l’esprit ce but qui est quand même d’abord normalement l’intérêt public, vu façon truc ou façon machin, d’où les combats idéologiques, et non "gagner la mairie". Franchement, moi, n’être qu’une voix à gagner, n’être que ce bulletin de vote, non, je ne marche pas. Les piqûres de rappel aux politiques et à leurs militants, partout, sont indispensables pour garder la tête sur les épaules, respecter les électeurs qui ne sont pas insensibles à cette manipulation possible, et finissent par ne plus voir qu’elle, à tort. Mais qui en est responsable ? L’engagement politique a ce risque de faire perdre de vue le vrai but, du moins l’honorable but. Faites attention, Grabinoulor.
    Amicalement,

  38. 02/11/2007 at 11:56 Jacqueline

    Grabinoulor , ou du moins quelqu’un sous ce pseudo, qui peut bien sûr être emprunté par quelqu’un d’autre, intervient sur ce blog depuis très longtemps. C’est son droit de ne pas apprécier tel ou tel de ses proches politiques, y compris Etienne Parin, malgré l’ouverture d’esprit, l’intelligence et l’humanité de ce dernier, sa clarté et sa cohérence, sa compétence professionnelle et sa capacité à transmettre, à expliquer, à faire passer un message. On ne peut pas plaire à tout le monde…

    Que "tout le monde se fiche" de la culture est sans doute assez vrai pour pas mal de monde et d’une grande tristesse, le constat ne peut se faire avec béate acceptation. Enfin, pas ici… Quand on ne pense plus la culture qu’en terme de consommation événementielle, et non en enrichissement cérébral, mental, sensible intrinsèque, on se vide de ce qui fait l’humain. L’accepter est tout sauf humaniste.
    L’objectif politique déclaré par Grabinoulor : "c’est gagner la Mairie qui m’intéresse…" mérite un léger recadrage. On entend souvent ce genre de propos , inhérent à la politique, à ses inévitables dérives d’arrière cuisine. La politique, n’est pas pour les enfants de chœur, "c’est pas Bisounours", d’accord, mais ça n’est pas que cette lutte pour gagner, pour être le plus fort à la bataille, dans cette espèce de bras de fer qui fait dire qu’ "a perdu les élections" celui qui n’avait que 2 ou 3 % de moins, ou 500 voix de moins que son adversaire, pardon, que l’autre candidat ! voir à ce sujet les griefs invraisemblables contre « l’échec » de S. Royal.
    Il faudrait quand même que les militants, eux-aussi, gardent à l’esprit ce but qui est quand même d’abord normalement l’intérêt public, vu façon truc ou façon machin, d’où les combats idéologiques, et non "gagner la mairie". Franchement, moi, n’être qu’une voix à gagner, n’être que ce bulletin de vote, non, je ne marche pas. Les piqûres de rappel aux politiques et à leurs militants, partout, sont indispensables pour garder la tête sur les épaules, respecter les électeurs qui ne sont pas insensibles à cette manipulation possible, et finissent par ne plus voir qu’elle, à tort. Mais qui en est responsable ? L’engagement politique a ce risque de faire perdre de vue le vrai but, du moins l’honorable but. Faites attention, Grabinoulor.
    Amicalement,

  39. 02/11/2007 at 12:57 Militant socialiste

    Jacqueline, j’apprécie beaucoup votre commentaire.

  40. 02/11/2007 at 12:57 Militant socialiste

    Jacqueline, j’apprécie beaucoup votre commentaire.

  41. 02/11/2007 at 16:42 NR

    Certes, il faut être plus qu"’une voix"; on peut et on doit avoir des opinions qui ne doivent pas toujours être fidèle à la ligne . Sinon il n’y aurait plus de débat et plus d’évolution (et de progrès).

    Mais le rappel à une certaine discipline pour obtenir un but collectif est également légitime. Et un devoir de réserve par rapport aux camarades dont on voudrait qu’ils nous portent à la victoire.

  42. 02/11/2007 at 16:42 NR

    Certes, il faut être plus qu"’une voix"; on peut et on doit avoir des opinions qui ne doivent pas toujours être fidèle à la ligne . Sinon il n’y aurait plus de débat et plus d’évolution (et de progrès).

    Mais le rappel à une certaine discipline pour obtenir un but collectif est également légitime. Et un devoir de réserve par rapport aux camarades dont on voudrait qu’ils nous portent à la victoire.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel