m

Tractage et boitage sont les deux mamelles des campagnes électorales. En réalité, le premier n’est pas le mot juste. C’est d’abord une rencontre et un échange, la remise du tract ne fait que faciliter la parole.

De cette multiple rencontre avec tracts, en duo avec Jacques Respaud et avec une équipe particulièrement dynamique et amicale, je rapporte une série de photos, quelques-unes un peu facétieuses. Le moment le plus gai, a été la présentation à Alain Juppé d’un gigantesque chèque de 600 000 euros (façon téléthon) correspondant au coût de cette campagne « abracadabrantesque ». De nombreux Bordelais l’avaient endossé en signifiant l’usage qu’ils préfèreraient faire de cette somme. Une responsable d’association, très motivée, enregistrée par FR3 a signifié combien elle trouverait infiniment plus opportun que la municipalité , comme l’Etat, qui laisse dépérir les petites associations, véritable moteur de la démocratie, leur attribuent ces 600 000 euros.

L’accueil du chèque par AJ a été plutôt frais. Avenant, Hugues Martin a tenté d’éloigner nos jeunes gens d’un tonitruant « foutez le camp » !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel