m

Comme les élèves bien sages, mes cartables sont prêts (l’un avec l’ordi et les différents jouets qui l’accompagnent, un autre avec les notes et la revue de presse de l’été..). Sur mon carnet : une « to do list » de deux pages pour les jours à venir…

Je ferme les volets sur l’océan, calme et lumineux ce matin. Un jour, on m’avait proposé d’utiliser la maison comme décor d’une pub filmée pour les pompes funêbres générales : une famille fermait les volets de la maison de la grand mêre. Des mouettes criaient de leur drôle de rire et s’envolaient vers le large. L’idée était assez poétique mais… Cela viendra bien assez tôt.

Je vais retrouver Bordeaux et un autre film, mettant en scène ce juste improvisé en quelques jours : Aristides de Sousa Mendes. Le QG du film est dans une partie de ma permanence ; la porte et le couloir de la maison serviront de décor à la fuite de ce consul du Portugal qui a sauvé des milliers de vie en délivrant des visas jour et nuit. Cela m’a fait grand plaisir de concourir tant soit peu à la réalisation de ce film qui fera beaucoup pour la perpétuation du souvenir de Sousa Mendes.

A tout de suite…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel