m

Le « tire-bouchon » du quotidien régional « Sud Ouest », révèle ce matin une information -sous réserve de sa véracité- déshonorante pour la République et la pratique qu’en a le Maire de Bordeaux.

On apprend en effet que le Préfet de région Patrick Stefanini « participe régulièrement à une réunion des proches du Maire de Bordeaux » destinée à l’évidence, non à préparer la relève à la Mairie en 2020 comme indiqué, mais la candidature du Ministre-Maire dans la 2e circonscription de Bordeaux. (2020, puisque en 2014, Alain Juppé s’est déjà déclaré candidat et qu’il n’est donc pas question de « relève » à cette date).

le Préfet retrouve dans ces réunions le Directeur de cabinet actuel du Maire et les deux précédents, présentement dans le cabinet du Ministre, l’adjointe Alexandra Siarri, réputée suppléante pour les législatives, et le Ministre Apparu, lequel est venu récemment catéchiser les militants ump de la 2e circonscription. Espérons que tous ces déplacements, aux frais de la République ou non , se retrouveront loyalement dans les comptes de campagne du candidat-député dans cette même 2ème circonscription dont je suis l’élue « par effraction ».

Outre cet abus financier, la nouvelle sidérante est la présence du représentant impartial de l’Etat que devrait être le Préfet, en tous lieux et en tous temps.

« Quo usque tandem, Catilina, abutere patientia nostra ? » écrivait Cicéron. Le Catilina d’alors n’a pas accédé au pouvoir au contraire du nôtre et l’abus de notre patience n’est pas moins grand aujourd’hui, l’humiliation ressentie par ceux qui croient en l’Etat et en ses serviteurs pas moins douloureuse.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel