m

Rose, pas morose, le congrès PS n’a pas été et de loin, cet emplâtre sur une jambe de bois que prédisaient quelques-uns des journalistes inspirés qui espéraient poursuivre le bashing intensif de ces dernières semaines. Même le « haro sur le Ayrault » n’a pas eu la prise annoncée sur les quelques milliers de militants réunis à Toulouse.

Inutile, bien sûr que non. Le Congrès a montré que le Parti Socialiste savait se rassembler quand il en était temps. Nous sommes aux affaires dans un moment où la France est au plus bas et où les paramètres décisifs pour son avenir affichent tous un franc rouge et les Français une inquiétude généralisée que personne ne peut honnêtement mettre au compte de nos 5 mois de gouvernance. L’ump elle-même ne s’y risque pas et la campagne des deux ténors qui font la course pour sa présidence se résume à proposer ce qu’ils ont soigneusement évité pendant 5 ans et en premier lieu, le retour sur les 35 heures et l’abolition de la durée légale du travail. Olof Palme affirmait régulièrement que l’on devait se comporter dans l’opposition comme si l’on était au pouvoir et au pouvoir comme si l’on était dans l’opposition. L’ump de Fillon et de Copé démontre chaque jour le contraire.

Deuxième mérite de ce congrès : le nouveau Premier Secrétaire Harlem Désir y a été adoubé, adopté et acclamé sans arrière-pensées à l’issue d’un discours tout à fait du niveau de ses prédécesseurs, illustrant le principe médical que « la fonction crée l’organe ». Entré il y a trois jours dans ce congrès comme « le bon soldat Harlem », il en est sorti comme « le général Désir ». Le processus de son élection n’était pas propre à susciter l’enthousiasme, il a su le faire oublier. Aujourd’hui, il a beaucoup d’atouts dans son jeu. Ne lui barguignions pas notre confiance.

Contente alors ? Allons, juste un bémol. L’absence de notre grand enjeu qui est de transformer la révolution de l’âge en un défi réussi. C’est d’ores et déjà une des grandes causes du « nouveau modèle français ». Je ne l’ai portée jusqu’alors qu’auprès des Français sur le terrain. Preuve que je dois m’employer à le faire aussi dans nos instances internes pour que chacun puisse s’en emparer et ait envie de la porter à son tour autour de lui.

Le pire n’est jamais sûr et je suis raisonnablement confiante en notre capacité de retrouver la confiance de ceux qui ont été essorés par le pilonnage médiatique de ces dernières semaines.

Soyons unis, soyons forts, soyons libres.

Comments 15 comments

  1. 28/10/2012 at 17:19 Daniele Blond

    Oh que oui ce congrès est revigorant ; je pense que cette réussite va entraîner des discours plein de fiel que déversent depuis leur défaite les opposants à notre gouvernement .IL ne suffit pas de faire des moulinets avec des bras sur des discours de haine pour prouver qu’eux sauraient relancer la France dans le jeu de la compètivité et de la croisssance ;que ne l’ont-ils pas fait depuis 5 ans . Non ils se sont efforcés en plus des cadeaux fiscaux qui « plombèrent  » les finances de la France ,mais de part leur diatribe haineuse reprise en coeur par de jeunes blanc-becs élevés au sein du FN et affiliés ,de séparer les français en les opposants
    Il est bon de se souvenir de grand politique ,mais quand on connait la fin d’Olaf Palme …..
    .

  2. 28/10/2012 at 17:28 Daniele Blond

    J’ai omis de préciser que votre action pour la dépendance est juste et noble ;et ces ex dirigeants auraient bien voulu que la dépendance soit au bénéfice des assurances privées afin que leurs proches ou amis engrangent encore plus dont le dirigeant n’est autre que Guillaume sarkozy qui a laissé le textile pour remplir son bas de laine sur le dos des « vieux »
    D’ailleurs ne voyez vous pas comme les medias nous proposent à longueur de spots télévisés ,les noms de ces assureurs
    pour conclure je suis contente que le PS soit sur des rails et que notre premier ministre roule pour nous amener à plus de justice et à plus de croissance
    On ne guérit pas d’une longue maladie de 5ans en 5 mois , des traitements judicieux sont à mettre en marche !!!!

  3. 28/10/2012 at 23:54 francis

    « Olof Palme affirmait régulièrement que l’on devait se comporter dans l’opposition comme si l’on était au pouvoir et au pouvoir comme si l’on était dans l’opposition ».
    ce serait vraiment un tres beau et bon principe …
    je vous renvoie aux déclarations de cahuzac, entre autres, sur la taxation des oeuvres d’art dans l’ISF…. et il y a pas mal d’ autres exemples …

    toulouse ? je vais regarder, je n’ai pas l’impression que grand chose de nouveau et d’important aie été dit… a ton parlé des récipissés pour les contrôles d’identité ?
    ou des perspectives de réforme fiscale, des retraites,
    a t on tracé une perspective ?

  4. 29/10/2012 at 07:56 Olaf

    Oui Francis le discours de Ayrault a donné du sens et fixé une ligne. Si vous ne l’avez pas entendu il est disponible sur les sites du PS
    le « nouveau modèle français » a remplacé « le rêve français » de Hollande et dans la période de crise où nous sommes cette révision pragmatique est juste. Ne critiquons pas sans avoir vu et entendu

  5. 29/10/2012 at 14:05 Michele

    M’est avis que si le Congrès s’était mal passé, on en parlerait aujourd’hui davantage dans les médias. J’imagine déjà les gros titres : « congres du PS : désunion et débandade » et autres gentillesses.
    Seulement voilà, il s’est bien passé : militants rassemblés, ministres tous sur la même ligne, Ayrault conforté, Harlem adopté ; les deux derniers à l’issue de discours de qualité. Reprenons tous le travail sereinement.

  6. 29/10/2012 at 15:44 alphonse

    « ….le « nouveau modèle français » a remplacé « le rêve français » … »..??!

    Le mot qu’ils ont en commun en définit la limite, qui pourrait s’avérer désastreuse.

    Delphine Bathot, dans le fleuve torrentueux de ses 8 minutes au congrès, expliquait que depuis 1789 le projet de la nation française était un projet universaliste…
    Rien que sur le plan énergétique…on se demande toujours dans quelle phase du sommeil on se trouve.

    Je ne vois pas ce qu’il y a de mal à finir sa vie politique assassiné, mais on ne voit guère qui en France pourrait égaler la liberté de penser dans l’action politique d’un Olof Palme et réunir autant de « bonnes » raisons d’en mourir assassiné.

    • 29/10/2012 at 16:41 Louis

      C’est vrai. On ne voit pas qui chez le socialistes (mais pas seulement) serait digne de mourir assassiné. Jean Jaurès peut reposer en paix. Et comme c’est bientôt le 2 novembre, j’ose dire : requiescat in pace !

  7. 29/10/2012 at 16:55 francis

    ce que j’ai lu du discours d’ayrault aurait pu être dit par jospin il y a quinze ans.
    zero idée nouvelle, et, sur les dossiers en cours, zéro avancée…
    détrompez moi svp !

  8. 29/10/2012 at 16:56 francis

    je vais le réécouter, mais il faut gommer tous les passages sur la droite, c’est pénible !

  9. 29/10/2012 at 17:00 francis

    mais, de fait, il n’y a aucune raison que le premier ministre qui représente tous les français et doit se préoccuper de tous annonce sa politique dans un congrès d’un parti !
    l’absence de nouveauté est donc logique, c’est sa présence qui me semble discutable.

  10. 30/10/2012 at 00:24 citoyen

    @@@alphonse, francis, louis
    Je ne peux voir dans ces commentaires que de la malveillance ou ignorance ou cette envie maladive et narcissique de critiquer tout au besoin sans le moindre fondement. Le Figaro publie le même genre de « commentaires », mais en tant que bras propagandiste de l’ump avec les lecteurs assortis; cela n’étonne donc plus personne. Mais qu’est-ce qui vous amène sur le blog de Michèle Delaunay?

  11. 30/10/2012 at 08:11 francis

    à citoyen,
    mon idée de la politique est celle d’une certaine liberté de parole
    le pouvoir ne gagne rien à être entouré de flatteurs et de flagorneurs
    il a tout intérêt au contraire à être en liaison avec des personnes l’aidant à progresser,
    lui rappelant ses engagements, le dissuadant de la facilité…
    sinon pourquoi, pour qui, les hommes politiques iraient ils sur les marchés ?
    seulement pour se faire élire, pas pour écouter les citoyens?

    la « tour d’ivoire du pouvoir » , vous en avez entendu parler ?

    dans « le figaro », il m’arrive souvent de défendre, en commentaire,
    la politique du gouvernement. une preuve: mon pseudo figaro : francis 92-53

    • 30/10/2012 at 19:24 Louis

      Pardon citoyen ! J’ignorais que vous n’aimez que le maniement de la brose à reluire.

      • 30/10/2012 at 19:24 Louis

        De la brosse, of course !

  12. 31/10/2012 at 12:37 PS I love you

    citoyen doit être un de ces nostalgiques de la Pravda.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel