m

Tout à fait entre nous, et exprimé un poil familièrement pour une Ministre de la République et même au delà : ça commence à faire.

Ca commence à faire, chaque matin, chaque midi et chaque soir, et même quelquefois au coeur de la nuit de tomber sur un énervé de droite, un hypomane de gauche, un médiocrate de partout ailleurs, qui n’a d’autres soucis que de traquer, dénoncer, fustiger l’erreur dans la virgule, l’intonation douteuse ou le mauvais horaire de n’importe quelle prise de parole d’un membre de notre gouvernement. Le premier d’entre eux, bien sûr, au premier rang.

Alors, et la vérité des faits et le fond des choses ? Et la réalité de la politique ? Et la gravité de la situation de notre pays qui mériterait mieux et un sens aigu de la responsabilité de la part de chacun de nous, pas que les politiques, pas que les journalistes, chacun de nous car personne ne se sauvera seul.

Les 35 heures, pas un sujet tabou ? Bien sûr et d’ailleurs de quoi parle-t-on sans cesse?
J’ai vécu les 5 ans du gouvernement Sarko-Fillon : pas un jour, dans une réponse du Gouvernement dans l’hémicycle, dans les interviews de responsables ump sans que l’opprobre soit jetée sur les 35 heures. Régulièrement, elles étaient vouées aux gémonies, causes de tous les maux de la France et tout juste, si en offrant plus de jours de congés aux Français, elles n’étaient pas responsables du réchauffement climatique de la terre entière.

Seulement voilà : ces mêmes responsables, ces mêmes ministres se sont bien gardés d’y toucher. Pendant ces 5 années mais aussi pendant les 5 précédentes. Au contraire, ils en ont élargi le champ et défiscalisé les heures supplémentaires rendues possibles justement par la durée légale du travail à 35 heures.

Trois mois, TROIS MOIS, après avoir quitté le primo-ministériat, Fillon inscrit à son programme de candidat président de l’ump l’abrogation des 35 heures et personne ne crie au couac, ni à l’amnésie. Les médias encaissent sans broncher.

Hier aux questions d’actualité au gouvernement, le député ump Gorges après plusieurs autres les semaines précédentes fustige le gouvernement qui avec la contribution additionnelle de solidarité fait contribuer les retraités à hauteur de 0,3% au redressement des comptes de la sécurité sociale. Que n’avions-nous fait ! Pauvres retraités que nous matraquions, le député oubliant que tous les non-imposables seraient exemptés de la taxe qui équivaut à 4 euros pour une retraite de 1320 euros.

Seulement voilà, 5 jours, 5 JOURS, plus tôt au Sénat, le groupe ump avait signé et voté une proposition de loi visant à taxer les retraités à hauteur de 0,3% pour financer les départements. Double discours, l’un dans le quasi huis-clos du Sénat, l’autre devant quelques millions de téléspectateurs de France 3, pour la plupart retraités à cette heure d’écoute.

De quels côtés sont les couacs ?

Et je ne parle que des couacs présents. Les passés occuperaient plusieurs pages, qu’aucun journaliste ne rappelle. Retrait piteux après l’intervention de Simone Veil du parrainage d’un enfant de la shoah par un écolier français. Lecture avortée de la lettre de Guy Mocquet aux enfants des écoles. Vote des programmes d’histoire par le Parlement… Et juste pour mémoire, 14 MINISTRES DEMISSIONNES POUR FAUTE en 5 années. J’aurai la pudeur de ne pas rappeler certaines de ces fautes, autrement lourdes que d’avoir dit que « la répression ne marchait pas » à l’encontre de l’augmentation de la consommation de cannabis.

Je m’étais fait une règle de m’exprimer positivement en me projetant vers l’avenir. Le temps est en effet de rassembler les Français. Mais me/nous faire taper sans réagir, c’est pas mon truc et ça ne le sera jamais quand les coups pleuvront au mépris de la vérité et de l’objectivité.

Comments 35 comments

  1. 31/10/2012 at 10:03 gauchedecombat

    Vous pouvez tenir ce discours là à droite éventuellement, mais pas avec cette gauche avec laquelle vous vous refusez à débattre ( et que bon nombre d’entre vous méprise…), alors que nous vous en avons fait la proposition à maintes reprises, par le biais de JL Mélenchon.

    Il y a des oppositions très factuelles qui ne reposent pas sur des interprétations médiatiques, mais sur une réalité. Nous saurons vous rappeler les erreurs que vous commettez, quand vos actes ne sont pas en rapport avec vos discours, comme par exemple à Notre Dame des Landes, où l’erreur est manifeste, et aurait pu être évitée, par le dialogue, comme le dit justement (bien que si tard…) Mme Duflot. Nous sommes la gauche critique. t pas que dans le discours, mais également dans les actes… Comme la suite le montrera.

    Et je ne parle même pas du TSCG, où cette prétendue gauche qui nus gouverne s’est parjurée.

    • 02/11/2012 at 10:47 Theallet

      Vous avez bâti votre victoire sur l anti Sarko,maintenant on voit bien les insuffisances et la molle attitude de hollande, qui lui était reprochée par ses propres amis……aurait est lui très déplaisant,hautain,moralisateur,professoral,les leçons ça suffit.
      L exercice du pouvoir c est prendre des coups.
      Hollande a été élu sur par et grâce au rejet de Sarko,
      Vous êtes nullissimes et amateurs, pas étonnant la baisse dans les sondages,soyez réalistes,écoutez le peuple,ne vivez pas dans votre bulle,ne dites pas que c est la faute à la presse,c est en partie grâce à elle aussi que vous êtes la

  2. 31/10/2012 at 10:21 Bernard Langlois

    D’accord avec vous sur les exemples qui vous citez.

    Mais que dîtes-vous de Notre-Dame-Des-Landes ? Avez-vous lu la lettre ouverte de Warin, que je reproduis ce matin sur mon blog (https://www.politis.fr/NDdL-lettre-ouverte-a-Hollande,19883.html) ?
    Il est des rétropédalages qui sont salutaires (comme sur le Larzac ou Plogoff). Persister dans l’erreur risque de coûter bonbon …

  3. 31/10/2012 at 10:46 alphonse

    «  » »Les riches, les « grands » patrons ne sont pas contents… Ils vont payer… Déjà ils crient très fort… Avant d’avoir mal.

    Tous les délinquants de la finance se mobilisent pour jouer l’échec de la gauche.

    Ils mettent en avant les plus petits qu’eux… Ils manipulent l’opinion en semant le désordre dans l’économie (Licenciements, importations abusives de produits venus de l’étranger…)
    Ensuite, ils manipulent l’opinion avec les médias dont ils sont les propriétaires… Qui complaisamment, rendrons compte de leur pouvoir de nuisances dans ces domaines économiques…

    Ils espèrent bien en récolter les dividendes pour revenir au pouvoir.

    Il faudrait que le nouveau gouvernement répare en 6 mois toutes les injustices et les dégâts fait par la droite depuis 10 ans.
    Depuis le 6 mai 2012, tout leur est péjoratif, tout est mal, rien ne peut-être bien, c’est une grande entreprise de démoralisation… Ce n’est pas possible que la gauche puisse faire quelque chose de bien.

    Ce qui malgré tout est réconfortant… Si les riches, les patrons (Attention… Les « grands ») ne sont pas content… Il faut se dire que l’on doit-être sans doute sur la bonne voie.
    Et soyons sérieux, car malgré tout, les gens souhaitent la réussite de la gauche, plus de justice… Mais ils le souhaitent en silence, à l’intérieur des « taules » où ils travaillent… Ils n’ont pas le choix… C’est celui qui tient le révolver qui a la main… Il a le pouvoir de vie ou de mort « économique » de son employer… C’est l’omerta.

    Quand on regarde de « près » ce qu’ils nous préconisent… Toutes leurs mesures vont toutes dans le même sens… Leur point « cardinal »… Se créer des règles qui leur permettent de s’empiffrer à partir du fruit dégager du labeur des travailleurs.
    Tout cet argent qu’ils ont accumulé… Ce n’est pas à eux… C’est celui des travailleurs qu’ils ont fait morfler pour les enrichir… En compressant les salaires pour augmenter leurs profits… En délocalisant là où la main d’œuvre est moins chère… Qu’ils en rendent une partie, n’est que justice.

    Tous ces gens là ne peuvent pas concevoir que l’économie puissent fonctionner autrement qu’en se servant du travail des autres pour s’enrichir.

    En attendant, ils nous enfument, amusent la galerie (Leurs militants)… Ils organisent une pseudo démocratie interne, qui n’intéresse qu’une petite minorité du microcosme politicien… On y joue à « plus à droite que moi tu meurs ».

    Ils se trimbalent avec un tas de casseroles (Immigration, Islam, Sécurité, pain chocolat, racisme anti-blanc…) pour marquer à la culotte le FN.

    Notre gouvernement avait prévu toute cette entreprise de déstabilisation… Maintenant que nous sommes dans le vif du sujet… Il faut agir avec fermeté pour appliquer notre politique de justice sociale… »

    (post publié par David Henry, sur le site de Désirs d’avenir, auquel tout le monde n’est pas obligé de s’inscrire)

    • 31/10/2012 at 11:21 martin-plana

      Dans la crise de la presse « papier »,la critique serait-elle plus racoleuse qu’une juste analyse?
      Cela devient tellement excessif que c’est un vrai soulagement de lire : »taper sans réagir ,c’est pas mon truc »…

  4. 31/10/2012 at 11:34 lilou

    peut-être qu’Ayrault avait en tête les critiques de Fillon quand il a dit qu’il n’y avait pas de tabou. Fillon a traité Ayrault de sectaire il me semble dans l’émission dpda

    je crois qu’il ne faut pas faire attention à toutes les critiques de la droite, cela doit être leur stratégie pour justement faire oublier toutes leurs bêtises passées et aussi toutes leurs afaires pas encore élucidées

    et que le PS joue son rôle et remette les pendules à l’heure à moins qu’il n’y ait plus personne au PS?????

  5. 31/10/2012 at 13:00 arnaud

    Les gouvernants de tous bords, depuis une 10aine d’années vivent dans l’instantanéité des médias et du concours de celui qui parlera le plus fort et le plus vite…

    Quand on s’expose, on est visible et on prend des coups, justifiés ou non…

    Bref, faites ce pour quoi vous avez été élus. Désertez les plateaux TV, passez un peu plus de temps sur le terrain, au contact du concret, loin des ors de la Republique, agissez, comprenez, réformez… Du courage que diable…

    La gauche a tous les pouvoirs : Assemblée, Sénat, Régions, Départements, grandes métropoles. Votre fenêtre de tir est unique pour faire passer les réformes que vous souhaitez…

    Alors AGISSEZ !!!! Et on jugera sur des actes et non sur des PAROLES…

    Où en sommes nous de la réforme sur la dépendance ? De la création de places en maisons de retraite ? Comment accueillir les âgés démunis et/ou malades ? Et Alzheimer dans les familles modestes qui ne peuvent pas se payer de maison de retraite pour l’ainé(e) en difficulté ?

    Bref des Actes, et plus de Paroles.

    Vous avez des salaires et des conditions de travail (chauffeurs, assistants, logements) qui vous ont été attribués suite à votre élection. Utilisez les au service de l’Etat et du Public. Montrez vous en dignes, et efficaces !

    Arnaud, qui a déchiré sa carte de membre du PS après le congrès d’autosatisfaction de Toulouse.

  6. 31/10/2012 at 14:05 Olaf

    Saine réaction. Bravo ! On aimerait aussi entendre le parti socialiste et ses membres réagir plus vigoureusement

  7. 31/10/2012 at 14:38 Rosa et Missie

    ça fait plaisir de vous retrouver combattante et pas seulement en habit de Ministre. On partage totalement

  8. 31/10/2012 at 14:51 Greenday

    Dans ce cas, vous ne pourrez pas accuser la presse.
    https://www.bastamag.net/article2751.html

    Il n’est pas trop tard pour renoncer.

  9. 31/10/2012 at 14:56 Klaus Fuchs

    Excellent, Michèle! En effet, y en a marre de ces surinterprétations marquées par une malveillance maladive de la part de l’ump et appendices qui non seulement mentent et hurlent pour couvrir les réponses à leurs accusations proférées en boucle, mais qui sont relayées d’une façon incroyable et indigne d’un journalisme sérieux par pratiquement tous les médias. Ce n’est plus drôle, cela devient criminel car on sape là les bases de la démocratie qui vit du débat, mais pas de la calomnie, de l’amnésie systématique de sa propre politique, amnésie partagée par des journalistes qui ne respectent plus la déontologie.
    L’exemple des 35 heures de cette semaine est éclairant: on interprète mal les propos de Ayrault et en plus on ignore et occulte totalement sa mise au point selon laquelle il n’y aura pas de changement des 35 heures sous le gouvernement de gauche. Cela a été dit clairement, mais les décomplexés et hystériques de tous bords veulent tout simplement la peau de Ayrault et refusent la vérité.
    Pauvre France, malade d’une démocratie compromise par ceux qui devraient la défendre.

    • 31/10/2012 at 16:51 Louis

      Mais de quoi se plaignent les retraités ? On ne va leur piquer « que » 0,3 % de leur retraite. Bien sûr, rien n’interdit de penser que la ponction atteindra 10 % dans quelques années. Un peu comme ça s’est passé avec la CSG. Il faut bien combler les trous, pas vrai ?

  10. 31/10/2012 at 17:17 Klaus Fuchs

    Louis, c’est la honte: ce procès d’intention n’est pas honnête, ni très catholique, ni non plus le fait que vous refusez que les retraités qui en ont les moyens (les retraités imposables) contribuent avec un montant très faible (3 à 4 euros/mois pour les moins aisés) à atténuer le problème de la dépendance.
    Relisez un peu les encycliques sociales de votre Eglise que tous ces bons catholiques de droite semblent avoir totalement oubliées.

  11. 31/10/2012 at 17:27 Bof

    Les français sont-ils vraiment sous influence des médias… ou tout simplement lucides?
    https://www.lexpress.fr/actualite/politique/hollande-et-ayrault-battent-des-records-d-impopularite_1181892.html

    Sinon, il faut changer le Peuple.

  12. 31/10/2012 at 17:45 _seb

    Madame, j’ai voté Hollande mais franchement, entre nous, à part des dépenses et des bourdes, nous ne voyons rien venir … Au contraire, nous avons un président qui devait rompre avec les pratiques sectaires du passé et un gouvernement qui ne gouverne pas au nom des français mais au nom de la majorité proclamée mais qui n’est pas une majorité d’adhésion. Alors je vous le demande, écartez-vous de l’idéologie, faites consensus avec les signaux et visez les priorités.

  13. 31/10/2012 at 18:21 Canyon

    Si vous avez le courage de publier ce texte, voici un texte de Georges Sorel, l’introducteur du marxisme en france. 1908.

    « Jaurès est persuadé que la France serait parfaitement heureuse le jour où les rédacteurs de son journal et ses commanditaires pourraient puiser librement dans la caisse du trésor public ; c’est le cas de répéter un proverbe célèbre : «Quand Auguste avait bu, la Pologne était ivre.» Un tel gouvernement socialiste ruinerait, sans doute, le pays qui serait administré avec le même souci de l’ordre financier qu’a été administrée L’Humanité; mais qu’importe l’avenir du pays pourvu que le nouveau régime procure du bon temps à quelques professeurs qui s’imaginent avoir inventé le socialisme et à quelques financiers dreyfusards ?  »

    En espérant que vous comprendrez le message.

  14. 01/11/2012 at 00:17 Pascal PILET

    La CSG est applicable depuis l’origine sur les retraites… avec un taux réduit.

    Au demeurant, il n’est pas choquant de rapprocher, à revenu égal, la contribution des retraités de celle des actifs. Rappelons que les retraités non imposables ne paient pas non plus la CSG sur leur retraite et ne sont donc pas concernés par cette mesure… somme toute assez indolore.

    On m’objectera, je le sais bien, que tout augmente à l’exception des salaires … et des retraites. Mais en la matière, à la différence d’autres pays, ce prélèvement supplémentaire ne constitue pas une coupe sombre dans une prestation, mais au contraire la base du financement solidaire de nouvelles prestations.

  15. 01/11/2012 at 01:00 Maïté CAZAUX

    OUI, BRAVO et RE BRAVO Michèle. Tous ceux qui te connaissent savent que tu n’as pas de langue de bois et c’est bien que tu t’insurges ainsi. Qu’est-ce que tu dénonces, finalement, si ce n’est une posture. Une posture de la droite qui a la mémoire courte, qui contredit ses cris d’orfraie par ses votes. En résumé, elle trompe, manipule , c’est ce qu’elle a toujours fait. Elle n’a aucun scrupule, elle l’a démontré, comme jamais, ces 10 dernières années. Et il faut ne jamais baisser la garde, dénoncer ses mensonges, ses manipulations, démontrer quelles sont ses vraies propositions, quelles en seront les conséquences pour l’immense majorité de la population.
    Cela passe, Arnaud, par la présence sur les plateaux de télévision, dans les studios des radios, par des interviews dans la presse.
    L’autre posture, c’est celle d’une certaine gauche. Celle des salons, qui, nostalgique de ses audaces révolutionnaires, contestataires, d’autrefois, croit retrouver sa virginité en faisant croire qu’un gouvernement de gauche pourrait en quatre mois, renverser radicalement la vapeur. Cela me fait penser, juste avant 81, au projet socialiste concocté par le CERES et qui nous promettait la rupture avec la capitalisme en 3 mois. Sinon, les unes de certains de ces journaux qui se disent progressistes ne seraient-elles finanlement motivées que par le tirage espéré.
    Plus concrètement, eh bien, OUI, la CSG est une excellente taxe, car elle est prélevée à la source des revenus du travail comme de la rente, elle a une large assiette. Il ne lui manque plus que de la rendre progressive, sans tenir compte du statut des assujettis mais uniquement des revenus pour en faire un impôt efficace et juste. OUI, Klaus a raison. En quoi serait-il illégitime de moins taxer des personnes parce qu’elles sont retraitées. Ce qui importe, c’est le revenu perçu.

    De la même façon, je suis fonctionnaire et je trouve juste que nous rattrapions le taux de cotisation des autres salariés.
    Sur les 35h, j’ai lu l’interview du 1er ministre. Qu’a-t-il dit ? Qu’il n’y avait aucun débat tabou, sauf ceux interdits par la loi (je pense au révisionnisme, bien sûr, ou aux propos racistes qui ne sont pas des opinions, mais des délits).
    Eh, bien OUI, les 35h ne sont pas un sujet tabou et notamment l’abaissement aux 32h.

    Courage, camarades ministres, ne vous laissez pas intimider, tenez bon, vous avez cinq ans pour remettre notre pays sur les bons rails et convaincre les autres pays d’Europe qu’il y a une autre façon de gouverner

  16. 01/11/2012 at 01:14 Maïté CAZAUX

    Une rectification sur le passage des déclarations d’Ayrault sur les 35h. Mon commentaire était mal retranscrit.

    Qu’a-t-il dit ? Qu’il n’y avait aucun débat tabou. Pour moi, c’est également vrai de la légalisation du cannabis ( évidemment, sauf ceux interdits par la loi, je pense au révisionnisme, bien sûr, ou aux propos racistes qui ne sont pas des opinions, mais des délits).

  17. 01/11/2012 at 09:16 francis

    « Je m’étais fait une règle de m’exprimer positivement en me projetant vers l’avenir. Le temps est en effet de rassembler les Français » cf. par exemple l’article d’il y a deux semaines, le 14 octobre : tous les hommes et les femmes politiques préfèrent taper sur les adversaires que convaincre les citoyens… cf les discours de Desir et d’autres à Toulouse. c’est tellement plus facile, agréable, valorisant…
    quant aux 0,3 % des retraités, ils sont seulement en contradiction avec le discours qui était tenu: l’équilibrage des comptes de la sécu ne passera pas par des taxes spécifiques sur les retraites.
    Comme j’aurais préféré qu’on soit plus conforme à nos positions traditionnelles sur la taxation des oeuvres d’art … ou sur le plafonnement des investissements dans les DOM, ou dans les SOFICA, qu’on évite de conserver la niche journalistique, de pénaliser les familles fiscalisées, rien de tout cela ne figurant dans notre programme mais semblant plutôt relever de rapports de force, d’influence, de lobbies efficaces au sein du pouvoir.

    sauf à ce qu’on nous retire le droit à la parole, je, nous continuerons à vous demander de nous expliquer les décisions, de vous aider à faire preuve de cohérence et à préparer l’avenir. et laissez l’opposition s’opposer, c’est son rôle, comme le disait FM, les médias médiatiser chaque détail, c’est leur gagne pain.

  18. 01/11/2012 at 11:05 _seb

    Je vous invite à aller voir un excellent article de Monsieur Colombani, ancien directeur du Monde sur l’express qui s’appelle « Hollande, trop proche du PS, trop loin des Français » . A un moment, vient l’instant où il faut choisir entre le réalisme et le dogmatisme socialisant. Pour reprendre Clemenceau : « Mais quand viendra le moment de choisir, l’instinct ou le réflexe de la conservation, sans lequel Jaurès lui-même ne pourrait pas vivre pendant une minute, l’emportera sur tout le reste, et lorsque les socialistes français verront les socialistes allemands franchir la frontière en armes, ils délibéreront fort peu sur le danger de ruiner une force de libération ouvrière. » J’espère que vous comprendrez la métaphore. Il faut y aller maintenant …

  19. 01/11/2012 at 15:43 Dodo la saumure

    Chère madame, vos propos ne sont pas à la hauteur d’un ministre de la république. Nous vous demandons de l’action, vous répondez en détournant l’attention en parlant du passé, des à cotés, des autres, mais rien sur vous, votre gouvernement, sur votre politique. Chère Madame, votre discours est à la hauteur de votre inaction. Oui les couacs sont révélateurs d’un amateurisme certainement, vous aviez dix ans pour vous y préparer, mais ils sont surtout révélateurs de l’absence de vision politique à la hauteur et l’ampleur de la crise : ils révèlent en fait l’absence de courage. Et ca, c’est le plus grave. Ce qui explique un appel à la résistance pour la transformation par des réformes structurelles, par la prise de risques. Chère madame, tout à fait entre nous, et exprimé un poil familièrement pour une Ministre de la République et même au delà : votre gouvernement, que dis je votre coalition gouvernementale, ça commence à bien faire…

  20. 01/11/2012 at 16:18 francis

    à KF quelques euros (0,3% tout de même) pour  » atténuer le problème de la dépendance »???
    j’ai manqué un épisode ? il y a eu une loi sur la dépendance dont vous seriez au courant par des informations privilégiées ? ou c’est juste, once more, un arrangement avec la vérité pour simplement équilibrer les comptes de l’assurance maladie ?

  21. 01/11/2012 at 16:39 alphonse

    Parfait, Francis..!
    Si j’avais pu…j’aurais voté pour vous!

    Parce que, Madame, c’est très bien, nous vous avons apporté nos condoléances et tout et tout:…tout le monde a bien compris maintenant: on vous fait beaucoup de mousse avec très peu de savon…et ce n’est pas demain que Copé va vous mettre 100.000 personnes sur les Champs avec ses pains au chocolat ou pour l’école libre!
    Bien. On vous a COMPRIS!
    Mais donc tout de même, il va quand même savoir si c’est pour aujourd’hui ou pour demain le changement. Sinon, c’est contre la réforme des retraites Hollande exigée par Lagarde que vous les aurez, les 100.000,…sur les Champs et dans les champs.

    Alors…demain c’est le jour des morts. On vous laisse encore UN jour, pour savoir si c’est le changement…ou de l’esbrouffe, mais il va falloir savoir, à la fin!

    Ne prenons que par le commencement. Celui qui fait 75% de bonnes intentions (c’est presque comme les indulgences!) alors que tout le reste est au fin fond des sondages.
    Le senor Valls…il a donc bon dos et on peut y aller:
    – son carnet à souche pour limiter les contrôles au faciès: ne servirait-il pas aussi bien pour contrôler les stocks de drogues saisis, pour qu’on ne soit pas obligés de fermer toutes les boutiques de police qui s’en font un treizième mois, comme la Bac de Marseille?
    – sa demande d’appui pour créer un Islam de France: par ce temps de crise où l’on a bien besoin de tout l’argent public (rien que pour renflouer les banques!), ne vaudrait-il pas mieux « renégocier » (mais qu’ont-ils à vendre?!) la loi de 1906 avec l’islam, la catholicité, le protestantisme…enfin tout ce qui n’est pas reconnu comme sectes…en leur disant, voilà, y a plus de sous pour vous…mais laissez-nous bien voir ce que vous racontez dans vos prêches…?!
    – son expulsion, à la demande de son prédécesseur Guéant, de l’imam qui prêchait le terrorisme depuis des décades en France: renvoyer ce fringuant vieillard en ..Tunisie…vous croyez que cela va arranger le « printemps arabe »..??!! N’aurait-il pas mieux valu l’envoyer traiter par le Hamas, ou en Syrie…ou alors directement à Guatanamo…que le pauvre Obama n’est même pas arrivé à fermer?…

    Et donc je ne parle que du mieux aimé d’entre vous…en vertu de reste de charité chrétienne qu’on est bien obligé de reconnaître anthropologiquement à quelqu’un de mon faciès…Mais on peut commencer une déjà longue liste…proportionnelle à quelques mois à peine de votre Pouvoir.
    Simple petite anecdote: les « 35h pas tabou » qui ont échappé à Ayrault…c’est à peu près ce qu’avait déjà voulu dire une certaine Ségolène Royal…dès 2006, non?…!!!
    Que de temps perdu, non…?!!!

    Pour le surplus, – et ce n’est pas par résidu de charité chrétienne que je vous en conjure!-,
    si chaque ministre de ce gouvernement, en dégustant son cafettillo chaque matin, se sentait couvert du drapeau européen qui jouxte normalement le français derrière son bureau, et donc envisageait ce qu’il va pouvoir faire pour la France, pendant sa journée, du POINT de VUE européen…..je pense que cela éviterait déjà beaucoup de couics, comme de couacs..
    Voire à certains de prendre prochainement leurs cliques et leurs claques!
    Encore deux petites choses:
    – le jeune ministre socialiste belge (vous savez, il était à La Rochelle en 2011) s’affronte depuis des mois à des grèves débiles parce qu’il veut maintenir deux entreprises distinctes pour les chemins de fer belges, comme le demande l’Europe. Ici, en France, on vient de se dépêcher à refaire une seule belle et grande SNCF…rien que pour faire plaisir à Mr Pépy, paraît-il!…
    Franchement au 21°siècle pcn, dans une Europe en voie de développement (France exceptée!) ne serait-il pas temps que les trains fonctionnent pareil de l’Atlantique à l’Oural sans que chaque Chef de Tribu soit dans le cockpit des locomotives?…
    – Monsieur Pilet, ci-dessus, précise bien que seuls les salaires (pourtant censés reconstituer la force du travailleur!) ne sont pas indexés sur le coût de la vie en France… En Belgique, cela fait partie des meubles depuis longtemps, mais Madame Lagarde (hé! oui, quel bel héritage!) commence à s’impatienter avec les forces droitières et considère cela comme obsolète…!!Voilà une belle chose à faire, l’indexation des salaires,…pour aider l’Europe à devenir plus sociale!
    Mais pour cela il faudrait au moins que les socialistes la veuillent…socialiste, l’Europe!

  22. 01/11/2012 at 22:42 Dédé du lac

    Bravo Mme Delaunay, votre censure : les réponses qui ne vous vont pas sont supprimées. Tout à fait entre nous, et exprimé un poil familièrement à une Ministre de la République et même au delà : ça commence à faire. Nous avions eu Jospin et son entrisme, Ayrault et ses blagues, rien d’étonnant : le sectarisme bobo socialo perdure…

  23. 01/11/2012 at 23:32 Klaus Fuchs

    @ francis
    Vous n’avez en effet pas suivi le dossier des 0,3 % dont tout le monde a parlé pendant des semaines et qui a été bien expliqué par Michèle Delaunay. Je vous invite à relire ses déclarations (sur ce blog, devant l’Assemblée et ailleurs).

  24. 01/11/2012 at 23:54 francis

    « La ministre chargée des personnes âgées, Michèle Delaunay, souhaite un projet de loi sur la dépendance dans la première moitié du quinquennat, excluant tout financement privé, a indiqué vendredi son entourage à l’AFP ». la loi est en cours de préparation, les 0,3 % sont là.
    les retraités financent le déficit de la maladie, contrairement aux engagements pris.
    j’arrête, ce point est moins important que d’autres.

  25. 02/11/2012 at 10:07 Citoyen

    Francis, que veut dire: les 0,3 sont la? C.est annonce dans le cadre du PFLSS et s.appliquera comme prévu. Je ne comprends pas vote question. En plus, êtes vous cont une contribution des retraites imposables au grand projet lâchement abandonné par la Sarkozie de prendre en charge la dépendance?

  26. 02/11/2012 at 21:06 Alex

    D’accord avec vous sur le rapprochement des cotisations entre retraités et actifs.
    Mais pour le reste, quand même, Madame, quelle déception que cette gauche.
    10 ans d’opposition, le temps donc d’élaborer un projet, et rien ou presque après 6 mois de pouvoir: on a l’impression de voir un lapin dans les phares d’une voiture !
    Ce gouvernement me donne l’impression de tâtonner, d’hésiter, de se chercher. Dans un pays prospère et confiant, ce ne serait pas grave. Mais la France souffre, de plus en plus, et elle est donc moins patiente.
    30 ans de crise, on en a marre.

  27. 03/11/2012 at 00:58 Francis

    Citoyen,

    Je donnerai mon opinion sur un projet de loi sur la dépendance quand je le connaitrai,
    En 2014, si j’ai bien compris.
    En attendant, pour l’instant, on me demande juste de payer les 0,3 retraites
    Et de ne pas moufter.

  28. 03/11/2012 at 09:09 Jean-Claude GHALEB

    Madame la Ministre et Chère Consoeur,

    Les 35 heures, c’était bien pour le privé, dans un contexte ou on parlait de « partage du travail » dans le but de diminuer le chômage.

    Mais les 35 heures dans le public, pour les hôpitaux en tous cas, ont fait bien des dégâts car faute de budget, le personnel para-médical concerné (pas les médecins qui sont eux corvéables à l’envi) en a subi plus d’inconvénients que bénéficié. La mesure ne s’accompagnant pas du budget de compensation, il n’y avait pas de possibilité d’engager du personnel supplémentaire.

    Résultat: le Burn-Out est devenu la règle car les infirmières par exemple, qui tournent 24/24, étaient en peine d’organiser leurs rotations et devaient exécuter leur tâches de 39 heures en 35 heures, d’où impossibilité de souffle et de se coordonner !

    Aujourd’hui, dans les CHU Parisiens par exemple, ce sont les reversements des honoraires privés des hospitaliers (50%) qui permettent de financer la RTT du personnel. (55 millions annuels pour la Pitié Salpêtrière).

    Or votre homologue de la Santé répand dans l’opinion depuis plusieurs mois l’idée (je caricature, mais les enquêtes auprès des patients montrent que finalement ils intègrent ce message simpliste) que tout honoraire supérieur au tarif opposable serait peu ou prou abusif !

    Pour les revenus de l’activité privée des hospitaliers, le Parlement vote un amendement au PLFSS dont le titre même jette la suspicion sur la « moralité » d’exercice de cette activité, pourtant indispensable pour que nos hôpitaux restent au top de la qualité des oins, de la recherche et de l’enseignement.

    En cette matière, le nivellement par le bas ou le déni de l’excellence est un poison mortel à terme. Car en effet, si aucun patient en France n’est obligé de recourir aux consultations privées à l’hôpital, aucun hospitalier n’est obligé de rester en France pour exercer son activité, ce d’autant s’il est brillant et connecté (donc courtisé) au niveau international.

    Une lame de fond est en train de soulever aujourd’hui le corps médical, non contre ce gouvernement en particulier, mais contre une idéologie dominante dans notre pays depuis 40 ans, sous la droite comme la gauche.

    Cette idéologie « énarchiste » tend à considérer le soin comme une activité banale, et ses acteurs comme de simples prestataires face à un monopole (Etat + Sécurité sociale) devant se contenter d’être une variable d’ajustement, en toutes circonstances, pour pallier les difficultés croissantes de financement de la Solidarité Nationale.

    Or ces difficultés sont le fruit certes de la dégradation du rapport actifs/inactifs, mais aussi de décisions politiques ou de choix de gestion dans lesquelles les médecins n’ont pas voix au chapitre, alors qu’ils sont au centre du dispositif.

    Même le Conseil de l’Ordre, seule instance représentative des médecins à travers leur diversité, est aujourd’hui bafoué dans sa légitimité et relégué au rand des accessoires !

    Certes, les divisions corporatistes entre médecins ont donné carte blanche à tous ceux qui les divisaient pour mieux les réduire et ceux qui exercent, devant travailler de plus en plus pour un niveau de vie stagnant n’avaient que peu de temps restant pour s’occuper de leur destin.

    Aujourd’hui, avec le concours maladroit et bien involontaire de votre collègue, sans doute à la faveur d’un plan élaboré par d’obtus « communiquants », une lame de fond (groupe Facebook des « pigeons » débouchant sur la création de l’UFML) commence à se lever à travers toutes les spécialités et modes d’exercice de la Médecine en France.

    Ce soulèvement, provoqué moins par des vexations tarifaires trentenaires, mesquines et mal fondées, répond en réalité bien plus à l’Injure subséquente à un discours violent et désinformant de forçage à la signature par des syndicats aux abois et parfois bien isolés de leur base, subséquente aux termes injurieux utilisés publiquement et dans l’hémicycle, qui ne peuvent que soulever la nausée chez tout médecin digne de ce nom !

    Et par cette Injure Publique, c’est le lien de confiance entre le Patient et son médecin qui est brisé. Or ce lien EST sacré, en ce qu’il est la condition préalable et sine qua non de la qualité, la sérénité et tout simplement de l’humanité du soin médical.

    C’est pour restaurer ce lien et le maintenir sur le long terme que l’UFML est née: « l’Union Française pour une Médecine Libre ». Cette restauration passera d’abord par la restitution de la réalité au peuple de France, puis par une remise à plat, sans a priori et sans bornes mentales figées, de notre système de financement et de rémunération des soins.

    Ce sont là les conditions incontournables pour éviter un exode massif de nos médecins vers des cieux plus cléments, ou encore leur sortie massive du champ conventionnel… Ou peut-être faudra-t-il commencer par là pour enfin dessiller les yeux de certains ? N’en déplaise à certains, nous vivons en monde libre et aucune « sanction exemplaire » ne saura empêcher un médecin de voter contre la coercition…. Avec ses pieds !

    Veuillez agréer, Chère Consoeur, Madame la Ministre,
    Mes respectueux hommages

    Dr Jean-Claude GHALEB
    Médecin généraliste de secteur 1
    Membre du comité provisoire de l’UFML
    Actif dans les réflexions du groupe « pigeons » depuis le 9 octobre.

  29. 03/11/2012 at 09:13 alphonse

    L’indépendantisme français.

    C’est beaucoup plus grave, pour l’ensemble des français à l’heure d’aujourd’hui,
    que celui des catalans, des corses, des basques, des flamands ou des bretons.

    Et l’indépendantisme, ce n’est pas l’autonomie ou l’autodétermination.
    C’est nier son environnement.

  30. 03/11/2012 at 11:24 citoyen

    @ francis
    Bien sûr, sur la loi on ne peut se prononcer qu’au moment où un texte existe. Mais le principe de la modeste contribution des retraites imposable(de l’ordre d’un demi paquet de cigarettes par mois) est, lui, fixé. Etes vous pour ou contre?

  31. 03/11/2012 at 19:13 Francis

    @ citoyen

    Lorsque loi sur la dépendance sera proposée, je regarderai le financement,
    Et me prononcerai en conscience :
    les patrimoines des ages participent ils via les successions ?
    L isf intègre t’il les oeuvres d’art ?
    Les journalistes payent ils les mêmes impôts que moi?
    Les investissements dans les dom permettent ils d’ échapper au fisc ?
    Les parlementaires acceptent ils que leur irfm soit contrôle ?
    ……..
    et alors on pourra demander aux retraites imposes de contribuer plus ?

  32. 04/11/2012 at 10:44 Alain

    J’arrive un peu tard, désolé, mais il est encore temps de vous dire merci et bravo, Michèle. Ce que vous écrivez est ce que nous étions nombreux à avoir envie de lire et d’entendre depuis des semaines. Nouvel épisode : depuis hier, c’est Emmanuel Valls qui trinque, dans ce pauvre pays qui a fini par oublier que la justice est indépendante du pouvoir politique – et que le nouveau président de la République est, sur ce point encore, fidèle à ses engagements de campagne. Pouvons-nous, en cette circonstance, compter sur la presse pour s’en féliciter (couac elle en pense…).

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel