m

Voir Alain Juppé, ancien Premier Ministre, brandir et lire dans un débat télévisé un tract qu’il attribue à son concurrent Vincent Feltesse, sommes-nous donc tombés si bas à Bordeaux ?

Le tract vient d’un organisme de quartier proche de la Municipalité. Il ne portait pas notre logo de campagne et personne, ni Alain Juppé, ni son entourage ne pouvait ignorer que cette médiocre défense, en face d’un Feltesse maître de soi comme des dossiers, relevait de la manipulation pure et simple.

Le deuxième débat qui a opposé le maire actuel, maire depuis 18 ans, à son concurrent n’a pas été avare de petites manoeuvres et manipulations de même taille. Changement de position de Juppé sur deux grands dossiers (refits des bassins à flots et nouvelles compétences pour la CUB ), affirmations indécentes (reprocher à VF le retard des travaux de la ligne D du tram quand c’est lui-même qui les a fait repousser pour qu’ils n’aient pas lieu pendant les législatives de 2012 qui devaient m’opposer à lui) , se flatter de sa politique culturelle de proximité quand 18 ans durant il a laissé en déshérence la salle des fêtes du quartier populaire du Grand Parc, équipement culture emblématique de ce quartier populaire). Et, last but not least, évoquer la morale pour l’élection à la communauté urbaine de Bordeaux, quand la sienne en 2001 n’a été due qu’au dévoiement de 2 voix de gauche …

La moutarde a du monter au nez de bien des Bordelais, pas forcément de gauche, mais attentifs à cette ville et son histoire récente.

Sans doute, l’absence d’alternance à Bordeaux depuis 70 ans donne-t-elle à Alain Juppé ce sentiment  qu’il n’y a pas de limite à l’impudence qui ruine la crédibilité politique. Nous avons pourtant franchi un pas assez rude avec l’utilisation à la télévision par celui qui fut le chef du Gouvernement de la France d’un faux tract relève de ces trous noirs et malodorants que notre langue nomme éloquemment « culs-de-basses-fosses ».

Comments 34 comments

  1. 08/02/2014 at 12:48 Klaus Fuchs

    Un débat en effet révélateur. Le tract attribué de façon mensongère lors d’un débat télévisé correspond tout à fait à ce qu’on a connu du même camp à d’autres occasions; donc ce n’est même plus étonnant. Et Juppé a osé, à la fin du débat, parler de « morale ». On pourrait rire si ce n’était pas aussi triste.

    Débat qui a aussi montré un caractéristique de Juppé: sa capacité de changer de position comme dans le cas du refit ou de celui des compétences de la CUB dont il accepte tout d’un coup l’élargissement après l’avoir refusé catégoriquement.

    Le résultat du débat: la démonstration du manque de crédibilité du maire sortant. Large victoire par points de Vincent Feltesse.

  2. 08/02/2014 at 13:54 Alain

    Utiliser tous les moyens, y compris les plus malhonnêtes, c’est montrer qu’on a peur, malgré la morgue qu’on affiche. Alain Juppé a peur du ballotage du 23 mars, qu’il sent venir. Oui, il a peur. Ce petit homme déguisé en grand-maire commence à comprendre qu’il pourrait être le 30 mars le ballot du ballotage. Qui connaît son parcours sait que ce monsieur sort toujours par la petite porte. Et cela, comme on dit dans son camp, sans jamais baisser la tête.

  3. 08/02/2014 at 14:45 Brice de Nice

    Aigreur et rancoeur deviendront un jour, comme « Frigidaire » un nom commun pour dire « Juppé »

  4. 08/02/2014 at 19:48 Maryse Lévêque

    Il faut aussi noter la réplique pleine de mépris pendant l’échange autour de l’installation de l’activité Refit (rénovation de yachts) proposé par Vincent Feltesse aux Bassins à flot de Bordeaux. Evoquant les propriétaires de ces bateaux, Alain Juppé s’est écrié « ce ne sont pas des smicards, ils doivent être reçus dans un cadre plus prestigieux ». Les smicards apprécieront !

  5. 08/02/2014 at 22:00 Un lecteur

    Hélas, qui entre dans le jeu politique en connait les règles.
    Les urnes rendront leur verdict, comme ces 18 dernières années, tracts ou pas tracts.

  6. 08/02/2014 at 23:14 Alain

    @ Brice de Nice

    Si on vous dit que ses discours sont écrits par un aigre, croyez-le : il les écrit bien lui-même. Cerise d’hiver sur le gâteau, si l’on peut dire, il calomnie et il ment. On a la vidéo du débat.

  7. 09/02/2014 at 11:30 Michèle

    Co
    nnaitre l’histoire récente de sa ville permet de démonter bien des proclamations.. Se souvient-on aussi des déclarations d’amour à répétition d’Alain Juppé pour sa ville « je n’aurai pas d’autre mandat que Maire… » Cet amour d’un jour ne dépassait jamais 6 mois

  8. 09/02/2014 at 13:31 observateur

    Il faut dire que Juppé est incapable de dire la vérité dans le débat politique: il y a toujours une réservation mentale dans ce qu’il dit. J’aimerais aussi tirer l’attention sur un geste presque obligatoire chez lui: il cache sa bouche par la main. C’est notoirement le signe qu’on cache aussi ce qu’on pense et qu’on ne veut pas dire.

  9. 09/02/2014 at 14:41 alphonse

    « L’été 1914, le plus stupide de l’histoire »(Nobs.com 07-10-2013)
    « …On a bien entendu parler de cet attentat du 28 juin, à Sarajevo, …
    Evidemment, ce rabat-joie de Clemenceau évoque dans «l’Homme libre» du 3 juillet «de si graves conséquences que l’esprit se refuse à les envisager». Il suffirait que l’Autriche, soutenue par l’Allemagne, cherche des noises à la Serbie pour que la Russie s’en mêle par solidarité slave….
    Mi-juillet, Jaurès fait même voter une motion au Congrès socialiste de Paris: en cas de conflit, une grève générale internationale sera immédiatement lancée.
    «L’Action française» voit rouge, où le délicieux Léon Daudet cultive son sens de la métaphore en écrivant le 23 juillet :
    Nous ne voudrions déterminer personne à l’assassinat politique, mais que M. Jaurès soit pris de tremblement.»
    « Mais la grande affaire, c’est le procès tant attendu de Mme Caillaux: au prétexte que Gaston Calmette, le patron du «Figaro», voulait publier des documents sur les moeurs du président du Parti radical, sa femme est allée, en mars, lui tirer quelques coups de revolver dans la poitrine. Le président de la République pourrait aussi être mouillé… La France entière retient son souffle.

    Le problème, c’est que soudain, le 24 juillet, les chancelleries s’affolent.
    Clemenceau, encore lui, le 26 juillet:
    Nous n’avons même pas l’apparence d’un gouvernement […]. A l’Elysée comme au Quai d’Orsay, si les ambassadeurs accourent, anxieux, ils se heurtent à un écriteau: « Parlez au concierge ».»
    ….Le 2 août, Kafka va à l’essentiel dans son Journal:
    L’Allemagne a déclaré la guerre à la Russie. – Après-midi piscine.»
    Le 3, les Allemands envahissent la Belgique…
    …De Barrès à Poincaré, en passant par Jouhaux, le secrétaire de la CGT, on communie sur la tombe de Jaurès dans une même «haine contre l’impérialisme allemand»…
    Même le sage Bergson, de l’Institut, apporte sa caution:
    La lutte engagée contre l’Allemagne est la lutte même de la civilisation contre la barbarie…
    …Tout va très vite. On reprend Mulhouse, on reperd Mulhouse, les Allemands sont à Liège, à Bruxelles, à Compiègne à la fin du mois. Le 19, le pape Pie X «souffre d’une légère affection des bronches», le lendemain il est mort.
    Benoît XV lui succède et condamne la guerre lui aussi. Dans «l’Echo de Paris», le très catholique Albert de Mun s’en fiche: «Notre douce France» est «encore une fois […] le soldat de la civilisation chrétienne»…
    …L’université de Louvain est en cendres. Drieu la Rochelle, aux premières loges de la sinistre comédie de Charleroi, trimballe «Zarathoustra» dans son sac. Dieu est mort.
    ______________________

    on clique sur Drieu la Rochelle…et:
    « Drieu la Rochelle, Aragon, Malraux : d’une guerre à l’autre »(Nobs.com, 10/2012/04/2013)
    et « Drieu mérite-t-il la Pléiade? Oui. » (ibidem 0412)
    Ph.Sollers: «Gilles», au moins, permet de comprendre comment tout s’est joué pour Drieu en février 1934, lors des grandes émeutes nationalistes et communistes, très meurtrières, place de la Concorde.

    C’est là que Drieu rêve de révolution face à une société affolée:
    Partout les vieillards qui étaient en vue glissaient de leur chaise comme des enfants honteux et se mettaient à quatre pattes sous la table, étouffés de surprise, d’épouvante et de scandale. Les hommes plus jeunes se précipitaient à la recherche des vieillards sous les tables pour les assurer de leur absence totale d’ambition et d’audace. Imaginez que, au lendemain du 14 juillet 1789, tous les adolescents de France, qui pouvaient s’appeler un jour Saint-Just ou Marceau, se soient rués aux pieds de Louis XVI pour le supplier de leur apprendre la serrurerie d’amateur. »…………………….

    Et l’on repart pour un tour, en ’40, où c’est le gouvernement belge, cette fois, comme celui de Poincarré en ’14, qui se réfugie …à Bordeaux, ce havre de paix….au bout du monde connu.

  10. 09/02/2014 at 15:11 Dame Pipi

    Tiens, Alphonse s’est encore trompé de porte….

  11. 09/02/2014 at 18:26 fan klub

    Pour un homme de droite il a l’air plutôt gauche

    déba (t) cle ?

  12. 09/02/2014 at 23:58 Alain

    @ Un lecteur

    Les règles ?! Dans le cas présent, il s’agit plutôt d’un flagrant-délit de non respect des règles, pour ne pas dire plus. La faute mérite un carton rouge. L’élégance, la morale, les règles ? ce monsieur s’en moque ; il est prêt à tout pour garder son dernier siège, même si l’on sait qu’il en lorgne un autre dont, au demeurant, il n’est pas digne. Si l’on veut bien se souvenir qu’il a reçu la règle de la Justice de ce pays sur les doigts. Sauf erreur de ma part, c’est toujours inscrit quelque part.

  13. 11/02/2014 at 07:00 alphonse

    Frank-Walter STEINMEIER:

    L’Europe ne doit pas oublier les enseignements de 1914.

    « Le début de la guerre en 1914 a mis fin à la première mondialisation. Les liens entre les économies et les cultures européennes étaient tels que nombre de contemporains de l’époque jugeaient la guerre impossible, irrationnelle et contraire à leurs intérêts.
    Et pourtant elle a eu lieu. »

    « …l’exaltation et la prétendue audace avaient plus de poids à l’époque que la courageuse et LABORIEUSE recherche d’équilibre entre le intérêts en présence. Est-il exclu de voir aujourd’hui se reproduire la même chose?… »
    (Le Monde. 9 février 2014)
    _____________________
    Il est « issu du SPD », Steinmeier, mais peu importe.
    C’est urgent. Plus urgent…Encore 2 ou 3 référendums comme l’hivernal suisse de dimanche…et le Parlement Européen peut aller se rhabiller…
    C’est aux frontières, mais les terrestres, que cela se comprend mieux.

    Les médiocrités locales sont le plus sûr obstacle.

    L’Elysée, comme le Gouvernement, comme le PS se f… des municipales dans les entités de 5 à 10.000 habitants (2 encartés dans la mienne!) … et du maintien à ce niveau de potentats de 40 ans oscillant à la couleur dominante du vent de la Cinquième…En tout bien tout honneur.

  14. 11/02/2014 at 14:40 Alexis

    J’ai vu ce matin un enregistrement du débat. Étant moi-même annonceur dans le magazine Bordeaux Quartiers, j’ignorais totalement que cette publication était proche de la municipalité. Puis-je avoir votre source, car je pensais ce magazine indépendant ?
    Merci d’éclairer ma lanterne. (je vais également me renseigner auprès de la société qui l’édite)

  15. 12/02/2014 at 10:03 alphonse

    A noter que l’appel du nouveau Ministre Allemand des Affaires Etrangères cité ci-dessus n’apparaissait qu’en page VINGT du Monde (édition France Métropolitaine) du 9 février…

    Comme un bloggeur ordinaire…il avait peut-être été placé « en attente de relecture » par le Quai d’Orsay…

    Je sais, on est fort occupé à l’AUTRE bout du monde connu, mais…vous ne tenteriez pas une médiation, Monsieur Fuchs..?

  16. 13/02/2014 at 02:26 Alain J.

    Madâââme,

    Malgré des efforts soutenus, je vous l’assure, j’ai trouvé le livre* du jeune effronté qui convoite ma charge municipale totalement illisible. Croirez-vous qu’aucun des abrutis qui m’entourent ne s’est aperçu que j’avais ouvert ce bouquin à l’envers ? C’est à se demander parfois à quoi on les paie ! Voici bien la preuve en tout cas que, Dagobert dans cette ville, je n’ai pas hélas Saint-Eloi avec moi…

    * https://t.co/5dB825n6GC

    Mal à vous.

    A.J.

  17. 13/02/2014 at 18:43 Mariejulie

    Madame,

    Merci de bien vouloir rester sur Paris car vu l’efficacité du Gouvernement actuellement vous n’aidez pas Monsieur Feltesse en le « soutenant » sur place !
    Il y a beaucoup à faire dans votre ministère alors vous avez de quoi vous occuper.
    Je vous assure que les futurs électeurs de Monsieur Feltesse seront au RDV au 1er tour !
    Bien à vous !

  18. 14/02/2014 at 18:52 Louis

    Ne vous fatiguez donc pas avec ces enfantillages. Le dernier sondage de Sud-Ouest confirme que tout sera « plié » le 23 mars.

  19. 14/02/2014 at 19:06 Louis

    Du fond du cœur (à défaut du fond de sa cave-qui- n’existe-pas) Saint Eloi vous salue, cher Alain J. Un bienfait n’étant jamais perdu, vous pouvez compter sur son soutien aussi massif que total le 23 mars.

  20. 15/02/2014 at 10:06 alphonse

    « …Si des réseaux karstiques souterrains ont bien été repérés, ils sont « tous entièrement comblés avec des décolmatages superficiels. Aucun indice d’une cavité présentant un vide un peu conséquent ni aucun indice de cavité obturée n’a été reconnu. »(DRAC aquitaine)

    Pas de deuxième grotte de Lascaux…en tout cas. Malgré des sondages sérieux…

  21. 15/02/2014 at 10:42 Jésus

    @ Louis

    Le jour de la pâque, un soldat romain m’avait lancé lui aussi du pied de la Croix que c’était plié pour le 23 mars. Avec ta foi, que je sais grande, tu peux lui crier par-dessus deux millénaires qu’il s’était mis la lance dans l’oeil.

  22. 15/02/2014 at 14:46 alphonse

    Politique de basse-fosse…ou de basses-eaux..?
    Et elles montent!
    ——–

    Puis-je tout de même préciser que Frank-Walter STEINMEIER, cité plus haut, est le nouveau Ministre Allemand des Affaires Etrangères dont l’appel apparaissait en page 20 du Monde (édition France Métropolitaine) du 9 février courant..?
    Sinon, on ne comprend rien, vu la disparition de mes dépôts suivants.
    ——–
    Disparitions probablement dues à des évocations de Léon Daudet ou Drieu LaRochelle tellement controversants. Mais la prophétie de LéonDaudet pour Jaurès « …qui pouvait trembler » est très édulcorée,
    comme l’était celle de Darcos, ex-ministre éducatif de Sarkozy,
    qui « Le 16 octobre, dans Paris-Match, publiait un article sur Charles Péguy. Il y parlait de la polémique qui opposa Péguy à Jaurès à la veille de 14/18 : « Quelques mois avant l’assassinat de la rue du Croissant et le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Péguy laisse libre cours à sa haine de Jaurès, filant à nouveau la métaphore militaire pour décrier le « tambour-major de la capitulation ». L’angoisse qui s’empare soudain de Péguy est sectaire mais prémonitoire. Il se prépare depuis des années à l’échéance de la guerre. Il est obsédé par la hantise que les efforts de l’école de la république – née de la défaite de Sedan donc revancharde – soient subitement remis en cause par un pacifisme irréaliste à ses yeux. »
    Ceci repris du blog (pourpoesie.net) de Hédi Kaddour, repris lui-même par Bernard Bonnejean (bonneber.over-blog.com) le 18/11/10: à lire absolument..!!! Aussi pour la très émouvante illustration des « hussards de la république » si révérés par ici. Mais pour Jaurès, le « saint » Péguy disait bien pire:
    avec « une violente dénonciation des inégalités croissantes, “cet étranglement économique, d’un collier de fer qui tient à la gorge et qui se serre tous les jours d’un cran”…
    le cher Charles, « dans L’Argent et dans sa suite, traitait Jaurès » de “tambour-major de la capitulation“, d’”agent du parti allemand” et de “traître par essence”.Ce qui, en 1913, était plus qu’insultant. »
    « Plus loin, il se réfère aux combats du 19e siècle pour affirmer : « Quant à ce que un homme comme Proudhon aurait fait d’un misérable homme comme Jaurès, si le volumineux poussah lui était tombé entre les mains, il vaut mieux ne pas y penser. » Il revient ensuite à son allusion à la guillotine de 1793 pour dire que le « gros homme » qu’était Jaurès « ne serait peut-être point humilié […] que ce fût le tambour de Santerre qui couvrît sa grande voix. ». Santerre est le général censé avoir donné l’ordre aux tambours de battre pour couvrir la voix de Louis XVI sur l’échafaud. Et pour boucler la boucle, Péguy revient ensuite au thème initial de la traîtrise : Jaurès est un « agent du parti allemand ».

    My God!
    (j’essaie de parfaire ma formation, Citoyen!)

  23. 15/02/2014 at 14:50 Alain

    Alphonse, rassurez-moi, vous n’étiez pas prof avant de prendre votre retraite ? Sinon, qu’est-ce que vous deviez être chiant, sauf votre respect !

  24. 15/02/2014 at 14:54 Alain

    Etes-vous bien sûr de n’avoir pas mis votre culot à l’envers, monsieur Louis ?

  25. 15/02/2014 at 17:18 alphonse

    ab-so-lu-ment pas, cher Alain (tout court!)…!

    mais alors pas du tout!
    mauvais élève, certes…puis analyste pour finir…. »intellectuel coupeur de cheveux en quatre », quoi…comme les exècrent, selon Ph.Sollers, les ressortissants de la « francia mohosa »….vous voyez…?!
    jamais chef…mais, en toute modestie, tous ceux qui ont travaillé avec moi ont trouvé cela intéressant

    bonne campagne…!!! mais bon sang….on ne pourrait pas élever le débat?
    un nouveau gouvernement, vraiment chamboulé, sur les bases (et pas le non-dit!) de mai 2012, serait le meilleur moyen pour aller aux municipales et européennes…Surtout européennes, svp!

  26. 18/02/2014 at 14:39 alphonse

    Mais j’adore le rire créatif.
    Vous voulez un nouveau gouvernement? Avant les municipales?
    Alors on se jette…à l’eau:

    Vous mettez Taubira à l’intérieur.

    A la justice, on peut mettre Vallaud-Belkacem.

    Aux affaires étrangères Jean-Louis Bianco (avec mission de se trouver 2 ou trois jeunes successeurs possibles dans les 5 ans)

    A la transition énergétique: Delphine Batho, évidemment.

    Ville, écologie, aménagement du territoire: Corine Lepage

    Social, retraites, santé….:Marie-Georges Buffet, avec Hélène Frachon

    L’instruction…l’instruction…?….et si on remettait Chatel…un peu d’ouverture…?!

    A Bercy: Christian Eckert et Jean-Luc Mélenchon; qu’il se partagent le travail avec Piketty et Larroutourou pour la science

    Au travail: Hamon.Vous laissez Montebourg où il est.
    Mais il faut un Ministre de l’Europe: et pas la sinécure de Guigou, non, vous mettez là Edouard Martin (d’Arcelor, donc) directement (à moins qu’il ne préfère la présidence – effective!- du PS)

    Michèle Delaunay? Demandez-lui ce qu’elle veut.Mais ce nom, à la culture, ça ferait bien…Mais pour 5 ans, plus plus..!

    Quoi d’autre?…Un premier ministre? Eh bien, mettez Cécile Duflot, assurément.
    (mais sûrement pas Bartolone, qui avait déjà pris l’AN par défaut!)

    Président?..c’est déjà pris….mais il faut un ministre des INSTITUTIONS, c’est nouveau ça vient de sortir, parce que c’est URGENT. Chargé d’écrire une nouvelle constitution, avec réforme complète du mille-feuilles administratif, et de la Justice (il y a assez d’une!) …à voter à Versailles dans les deux ans. Et vous savez qui je mets là?… Jean-Louis Borloo…

    J’ai oublié quelque chose?..Je crois que oui…mais comme je suis ausi pacifiste que Jaurès…
    Mais je crois qu’on commencerait déjà à aller quelque part avec cela.

  27. 18/02/2014 at 22:42 Alain

    Merci à Michèle Delaunay de laisser le squatteur Alphonse poursuivre son passionnant monologue sur ce blog. Personne ne le le lit mais c’est bon pour ce qu’il a, m’assure un thérapeute.

  28. 19/02/2014 at 11:07 alphonse

    J’essaie d’être gai… (belgicisme, sans connotation avec les larges exceptions de la théorie du genre)

    …à des fins explicatives.

    Je préfère cette légère névrose (si vous y tenez vraiment) à la pénible schyzophrénie des assujettis inconditionnels à la névrose des gens de pouvoir.
    Dont le meilleur outil est la psychiâtrie groupale.
    (je ne vais jamais loin dans mes sources, comme vous savez: je viens d’écouter Frinter de 10 à 11)

  29. 19/02/2014 at 11:18 alphonse

    …schizophrénie…(c’est plus français ainsi, quoique grec)

    du grec fendre et esprit….se fendre l’esprit!

    comme dans « tu me fengs le coeur! »…en marseillais…

  30. 20/02/2014 at 12:27 alphonse

    Mais….., nos légères différences anthropologiques à tous mises à part, serait-il possible d’en parler, de mon petit gouvernement?
    Juste pour la conversation, manière de relever un peu les têtes hors du guidon, dans les affres de ces campagnes électorales fratricides, …ukrainiennes…

    Bon, j’ai oublié la Défense…
    Et l’Agriculture…..!!!
    Je vous les laisse, en gage de bonne conduite.

    Mais quoi d’autre?
    Bon, j’ai parlé de Chatel…et à l’Education encore bien…mais bon…c’était pour parler d’ouverture…Si vous voulez, on peut penser à votre Crâne d’oeuf…à qui il faudrait quand même prévoir une chute plus honorable que celle de Ségolène, s’il se fait virer de la rive droite par votre Union de la Gauche…

    Je n’en n’ai pas parlé, de Ségolène?..Royal, donc.
    C’est que déjà ici, il y a a longtemps qu’on lui avait conseillé de ne pas « la ramener ».
    Moi, j’ai rompu. Sans communiqué de presse. Déjà qu’elle m’avait fait voter Hollande.
    Et puis qu’elle le « supporte » comme une pure militante groupie inconditionnelle…
    Moi, j’avais pensé pour elle:
    soit qu’elle fasse retraite dans les universités américaines jusqu’en 2017, comme Chacon en Espagne;
    soit qu’elle devienne PDGère de « La Poste », postes et banque donc, pour la voir faire comment il faut faire de la vraie banque, sans capitaux publics (!), et de la vraie Poste, sans suicides.

    Je mets Buffet à la place de Touraine? Evidemment: on ne peut plus faire plus que Touraine pour « libéraliser » la sécu, les retraites ou servir les intérêts privés de la « silver economy »…et il y a bien plus de soviétiques au PS que Buffet, ce qu’elle n’est pas.

    José Bové, – le seul français encore à l’Europe pour faire de l’Europe ET de l’écologie – disait ce matin que Montebourg, eurobéat avec son gaz de schiste (comme Fabius, et bien d’autres non moindres) est vraiment une relique du vieux républicanisme français de la gauche nationale et productiviste (ndlr:à la Torrès!…nationaschiste!…et nucléaire); et Placé disait du même qu’il ne faisait RIEN de puis 18 mois (ndlr sauf du vent, comme Valls): c’est pour cela qu’il vaut mieux le laisser où il est (ndlr:pendant ce temps-là, il ne fera rien de mal avec ses mains, comme disaient les bonnes soeurs de mon école gardienne)

    Et le reste, de mon gouvernement et de ce qu’il y manque:… à l’avenant, ou à l’à venant…ou en amendements (quelle tristesse, quel guignol, hier encore à l’Assemblée, de voir des de Courson em… le monde pendant des demi-heures avec des amendements-bidons sur la réforme des assurances-vie déjà discutée pendant des heures en commission!!!)….mais que diable…ici…!…parlez de quelque chose, ici, au moins!

    La France peut-elle sortir de son nombrilisme, s’oublier elle-même (un peu, rien qu’un peu) , pour redevenir digne de la grande idée que le MONDE se fait d’elle!

    Voici Montebourg au secours de Peugeot: après les milliards publics bien français en pure perte, voici les (premières!) centaines de millions privés…CHINOIS….!! Sans odeur, certes, mais si Lucien Bodard n’était pas mort…il le ferait illico…de RIRE…..
    Lui qui écrivait, en ’86: (Les Grande murailles, pp590…)
    « …SANYO, électronique sino-japonaise installée en ’84…Selon les « amis étrangers » seuls les nippons font travailler les chinois….mais…ce n’est que du montage de pièces détachées venues du Soleil Levant…les brevets ils se les gardent…(lire!)…p.592:..une seule chose les intéresse, les bénéfices sont énormes et qu’ils font rentrer au Japon.Un circuit fermé. Autrefois, on aurait parlé de colonisation.Quand je pense à mes braves gens de Peugeot à Canton, si généreux et qui subissent toutes les avanies possibles…(voir pages 550 et sv..!) »

    Et maintenant Mr Hollande qui reçoit la crème du capitalisme mondial, à la maison..!
    Comme la dernière impératrice des Célestes, Hù (ou Hî..?), qui recevait les …Légations de Barbares….

    C’est trop ridicule et tragique à la fois….le rire et tragique…@Citoyen!

  31. 20/02/2014 at 23:05 alphonse

    …..et pendant qu’on massacrait à Kiev…..cet après-midi…

    on se canardait à l’Assemblée nationale française, – lamentablement – comme entre ses élus locaux pour les commémorations de Verdun-, à propos de la Voie Sacrée…. à savoir si l’on doit la qualifier de « nationale »…..

    je zappe…et tombe sur le Sénat, fortement occupé par un sensationnel redécoupage…des cantons….

    Pour la Voie Sacrée, si l’on veut vraiment lui ajouter quelque chose…je ne vois guère que …MONDIALE….comme ce qui a permis de sortir de cette première guerre de telle envergure…

  32. 22/02/2014 at 03:18 Alain

    Il est très tard, enfin… très tôt. J’allais éteindre avant de monter me coucher mais non, Alphonse est toujours là…

  33. 22/02/2014 at 10:52 alphonse

    Bonne nuit, Alain!
    Surtout si vous devez vous rattraper pendant la journée…

    Il restera toujours du grain à moudre à votre réveil!
    …rien que dans les MINES…où l’on va pouvoir remettre tous les français au travail..!!!

Répondre à Un lecteur Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel