m

Matin lumineux et tendre, heures comptées. Un orage est annoncé pour l’après-midi, une manifestation publique aussi où je dois remettre des coupes à de jeunes footballeurs.

Je savoure dans le silence, fenêtres ouvertes, cette halte.

De tous petits bruits : pépiements d’oiseaux et trottin du clavier de mon ordinateur. C’est comme une conversation, un chuchotement complice.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel