m

Non, ce n’était pas pour la venue du père Noël que nous manifestions hier 20 decembre. Du moins, espérons que la situation de l’emploi à Bordeaux ne dépende plus que de sa seule compétence. L’avalanche des sites fermés au cours de 2008 (Marie Brizard, Céwécolor…) pourraient le laisser craindre.

En tête de nos préoccupations, le site de Ford à Blanquefort et ses 1650 emplois. Les salariés étaient nombreux hier en tête de cortège, suivis par les organisations syndicales et les partis de gauche. Je m’étonne toujours de l’absence de toute représentation de la droite et du centre quand il s’agit de défendre la vie économique et industrielle de notre région. C’est ainsi.

Le PS, représenté en nombre, défilait derrière la bannière de la section de Villenave d’Ornon. La réflexion n’a pas manqué : « Eh bien, s’ils sont ni nombreux à Villenave d’Ornon, qu’est-ce que ce doit être quand toute la Gironde est présente ! ». C’est bien, en effet, de ce parti de masse, dont nous voudrions, pour qu’il pèse obligatoire dans tous les débats et les enjeux que nous allons connaître.

Longue marche de près de trois heures, dans l’atmosphère à la fois conviviale et grave de ce type de manifestations où la vie de nombreuses familles est en jeu. Une perspective se fait jour pour Ford avec le rachat de la totalité du site par Johann Hay, spécialiste du forgeage de pièces automobiles. Mais rien n’est fait et pour l’heure, les équipes subissent un chômage technique de 6 semaines.

Nous sommes tous autour des employés de Ford, qui se battent avec une particulière énergie.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel