m

J’ai reçu, depuis que mon ordinateur m’a été dérobé par un espion de l’UMP, de l’ex-KGB ou de la CIA (il faut toujours voir grand), beaucoup de témoignages de compréhension. Qui a vécu et travaillé de longs mois en bonne intelligence avec un ordi sait ce que signifie une rupture brutale qu’aucune brouille, aucune fâcherie ne rendaient prévisible.

Hier soir, un voisin m’aborde, levant les bras au ciel (on va voir que le ciel a beaucoup à faire dans cette histoire) : »Vous avez perdu votre ordinateur ! ».

Je confirme, le voisin compatit. Il faut dire que ce n’est pas un voisin ordinaire : très pieux, père de très nombreux enfants qui à eux seuls forment l’essentiel des convives du repas de quartier de la place Bardineau.

Désireux de m’aider, il a une brutale inspiration : – Avez vous prié Saint Expédit ?

Je reconnais que non, et je l’interroge sur ce saint, dont l’existence m’avait à vrai dire un peu échappé.

– C’est un saint très renommé (sans doute…), très efficace et surtout très rapidement efficace…

On devine qu’il y a un lien entre le nom d’Expédit et le qualificatif « expéditif ». Je ne sais lequel est à l’origine de l’autre, ou plutôt, je ne savais, car c’est bien Expédit qui serait à l’origine d’expéditif. Le Saint homme était par ailleurs un légionnaire romain, prompt à pallier de manière miraculeuse aux divers aléas de la vie militaire.

Mon voisin continue : – Un de mes fils récemment, lors d’une ascencion de la dune du Pyla a perdu un chapelet auquel il tenait beaucoup. Nous avons évoqué et prié Saint Expédit, il est remonté et il l’a trouvé, dépassant à peine du sable..

J’admire tout à la fois que son fils ne grimpe pas la dune du Pyla sans son chapelet, et qu’ils aient eu tous les deux la présence d’esprit d’en appeler à Expédit. J’émets cependant des réserves sur l’engagement du Saint à trouver mon ordinateur. D’abord parce qu’il est probablement plus motivé pour un chapelet, ensuite parce qu’étant donné qu’il connaissait mieux les légions romaines que l’Assemblée nationale et la dépendance où nous sommes de notre ordi, il ne se sentira probablement pas engagé à me secourir.

Mon voisin n’a cure de mes réserves : – Mais qu’est-ce que vous pensez, ils sont plus malins que nous là-haut !

Cela, à vrai dire, je le crois. Il faut être bien avec le ciel pour maîtriser l’informatique qui est toute de magie et de maléfices. Quatre jours quasi-entiers à – trouver un ordinateur tout beau, tout semblable au précédent – convaincre le responsable, qui était seul au magasin, de le remplir de la sauvegarde que j’avais faite en octobre dernier – appeler au secours mes meilleurs copains pour qu’ils réinstallent wifi, wanadoo, flickr upload et tous ces trucs qui ont un nom charmant mais qui sont capables d’être diaboliques – échec côté copains. Robert Lamoureux aurait dit « trois jours après le canard était toujours vivant ». – appel à un technicien, nouvelle demi-journée de souffrance…

.. Et voilà : j’écris ce billet aujourd’hui sur le nouvel ordi, qui semble branché à tout ce qu’il faut pour que le billet parte dans le vaste monde.

Si je pouvais faire une prière, c’est qu’en effet Saint Expédit s’occupe spécifiquement des ordinateurs et n’en démorde plus. Peut-être que, faute de les retrouver, on pourrait plus promptement les rendre opérationnels …

Comments 17 comments

  1. 08/08/2007 at 15:10 Douce-amère-joyeuse

    Si j’en juge au ton alerte et drôle je suppose que le moral est au beau fixe malgré le rapt. On a aussi volé des Picasso, mais ce n’est sans doute pas le même gang. N’en déplaise à certains, j’ai toujours beaucoup de plaisir à lire et parfois participer aux échanges écrits de ce blog. Malgré ma préférence pour les vrais courriers, j’ai dû me résigner comme tout le monde à recevoir moins de lettres et à bloguer. Dommage. A bientot je l’espère.

  2. 08/08/2007 at 15:50 Bruno MEYSSAN

    Le Vatican demande régulièrement depuis PIE XI que soit rayé « Saint Expedit »
    C’est un saint inventé par la ferveur populaire : L’île de la Réunion avait demandé au Vatican des reliques pour une nouvelle église.
    L’envoi portait l’inscription « expedit » (expédié) Les braves gens qui ont ouvert le colis ont cru qu’il s’agissait du nom d’un Saint.
    Depuis son culte est très populaire partout dans le monde. La ferveur populaire l’a fait légionnaire et lui prête de nombreux miracles.
    Il est devenu le Saint patron de l’ile de la Réunion !
    N’importe quoi.

  3. 08/08/2007 at 17:04 M.V.

    Je voudrais étrenner ce nouvel ordinateur avec une indignation- constructive si possible-, Michèle me permet??..
    Je sors du cinéma. Vu "Ratatouille", film d’animation créé par les studios Pixar-Disney. (virtuosité inventive, sans conteste). Mais, les valeurs que ce film met en exergue, à l’attention des enfants, m’inquiètent, m’indignent, et pourraient bien faire matière à propagande.
    En deux mots, on vous dit que, même si vous êtes un rat (métaphore puissante), si vous vous sentez du génie pour la cuisine, vous pouvez devenir "quelqu’un", il suffit (avec le soutien d’une FAMILLE), de le VOULOIR!
    Le critique Gilles Renault note que "sur le fond les codes sont respectés (éloge de l’entraide comme levier du surpassement de soi…) avec, inscrite au fronton la doxa disneyenne:"croire en tes rêves". C’est américain!
    Vincent Noce relève que, "même dans la satire, on sent la violence sous-jascente des rapports humains, alimentée par les intrigues et jalousies, une hierarchie implacable, et une misogynie déclarée".
    Prudence, donc avec ce film!
    Avez-vous remarqué aussi, le goût de la télé pour ces reportages sur les grandes cuisines gastronomiques, oû les "brigades" s’activent, doigt sur la couture du pantalon (oui chef!), dans la fébrilité d’un travail intense, rapide et sans erreur. La cuisine est un art, les grands chefs sont des créateurs traités comme des stars, tout le monde fonctionne à la baguette: quel bel exemple! Et IL SUFFIT DE LE VOULOIR!
    ça ne vous dit rien?

  4. 08/08/2007 at 19:27 Bruno

    Apprends-moi, saint Expédit, à devenir humble, à vaincre tout cet orgueil qui bouillonne en moi… C’est la prière que je vais poster à l’intention de ce cher Alain… Et pour l’ensemble des notables qui choisissent de sacrifier certains idéaux aux plaisirs du pouvoir temporel immédiat : O saint Expédit, dont le glaive a rompu la divine louange, qui s’exhalait de tes lèvres au seuil même de la mort, aide-nous à demeurer toujours fidèles au Seigneur. Quels que soient les opprobres, les injures, les menaces, apprends-nous à vaincre ce méprisable amour-propre, cause de tant de l’achetés et parfois de parjures.

    O saint Expédit, je viens à toi, implorant ta prompte assistance, afin que ta puissante intercession m’obtienne de l’infinie bonté du Seigneur le secours que très humblement je sollicite de sa divine miséricorde. Et pense à mon petit ordinateur. D’accord ?

    O Saint Expédit, qui, en pleine jeunesse, as sacrifié ta vie pour la plus grande gloire du Christ notre Dieu, obtiens-nous, par les mérites de ton martyre, que durant toute notre vie, notre âme soit illuminée d’une pureté candide. Ainsi, sur mon blog, je ne me ferai plus traiter de médecin stupide, aussi stupide que tous les gens de gauche…

    O saint Expédit, dont le nom rappelle qu’il ne faut jamais remettre au lendemain pour prier, ô toi qui écrase le sinistre corbeau invitant toujours à attendre et à temporiser, fais que désormais, sans hésitation ni paresse, j’obéisse spontanément à la volonté du Seigneur, afin qu’il soit servi sans retard et toujours avec amour, car "celui qui aime court, vole et rien ne l’arrête…". L’élue que je suis ne remet jamais au lendemain ce qu’elle peut faire le jour-même. Et même privée de son ordinateur fétiche, elle a alimenté son blog jour après jour…

    O saint Expédit, dont la foi n’a point chancelé en face du bourreau, obtiens-nous que la nôtre jamais ne fléchisse sous le bien léger fardeau des petites épreuves quotidiennes. Je supporte l’ironie méprisante dans ma bonne ville, je supporte la suffisance et les leçons de morale ministérielle au Palais-Bourbon, je supporte (parfois) le poids de l’appareil de mon parti… mais je ne fléchis point ; sois-en remercié ô saint Expédit !

    Ces extraits de la "neuvaine" à Saint Expédit (cf Google), complétés "pcc Michèle" par Bruno ne seraient pas proposés ici sans l’intervention ci-dessus de Bruno Meyssan que je remercie. En apprendre tous les jours est un plaisir.

    Salutations les plus amicales à Michèle, bien évidemment.
    Bruno

  5. 08/08/2007 at 20:31 Lucas Clermont

    Ah la ferveur populaire ! On regrette juste qu’elle nous fasse défaut. Momentanément.

    Quant à l’explication de Bruno Meyssan, le traitement désinvolte de reliques, il me rappelle le roman "Baudolino" de Umberto Eco, par le truchement de vagues analogies sans doute aussi imperceptibles qu’un chapelet qui affleure à peine. Il y a là dans l’entrelacs compliqué des aventures picaresques du protagoniste, un trafic de reliques : on part vers le mythique royaume du Prêtre Jean avec six têtes d’un même saint que l’on pourrait troquer.

    C’est passionnant mais long à lire, ce qui est très pratique pour se soustraire aux interviews des journalistes qui ne manquent jamais une occasion de déranger les paisibles vacanciers de la Côte est des États-unis.

  6. 08/08/2007 at 22:51 jojo

    Pendant ce temps, saint Sarko passe du bon temps in USA avec rachida et cécilia.
    L’état de grâce continue pour lui mais jusqu’a quand ?
    mon amitié sincère pour Michèle
    ce blog est un vrai plaisir

  7. 09/08/2007 at 04:06 Sable de la terre

    "Il serait en fait le saint patron des écoliers, des hommes d’affaires et des candidats au permis de conduire."

    source: fr.wikipedia.org/wiki/Sai…

    N’ayant jamais mis les pieds dans une église, je dois confesser que je st expedit et ses reliques chronopostières sont assez éloignées de moi… Chacun console sa peine cybernétique comme il peut. Je ne saurais que trop conseiller le grignottage pour tenir le coup, en cas de conflit lourd avec son attachante machine.

  8. 09/08/2007 at 10:06 Lucas Clermont

    @ Sable de la terre

    Jamais mis les pieds dans une église ? Hu, profondissime lacune ! Je vous recommande : "Principes et éléments de l’architecture religieuse médiévale", aux éditions Fragile. C’est un guide pédagogique illustré de nombreux croquis (environ 15 €).

    À ne plus être un analphabète de l’architecture, on s’extasie de ces trésors au sein des villes, gratuits et silencieux. Et quand les églises sont bruyantes et emplies par la foule, on s’extasie encore de voir les badauds perdus ne sachant pas quoi prendre en photo, mais devinant qu’il faut bien prendre quelque chose puisqu’on a acheté l’appareil. Tandis que nous on sait et d’ailleurs on reviendra ou très tôt ou très tard pour jouir de la contemplation de l’édifice dans le silence. Et pour quelques uns, le recueillement.

  9. 09/08/2007 at 13:08 arad

    je viens de lire dans LIBE un article sur le futur candidat PS à la mairie de Bordeaux (Alain Rousset hésite, il y a le cumul des mandats, etc…). N’étant point bordelais, je me demande si Michèle pourrais nous éclairer sur ce point.
    Avec Toulouse et Caen, Bordeaux est l’une des trois grandes villes qui pourrait basculer à gauche en 2008. Stratégiquement, il ne faudrait pas manquer le coup par manque de préparation ou rivalités personnelles.
    Et pourquoi pas…. une femme socialiste candidate à la mairie ?

  10. 09/08/2007 at 19:10 Philippe VERMANDEL

    Quelle chance d’avoir des voisins aussi intéressants et prévenants. Je n’ai hélas pas cette chance . Ce ne sont pourtant pas les cul-bénits qui manquent dans le quartier Saint-Genès. Saint-Genès, au fait, qui est-ce ? Il est le patron de quelle profession ? Probablement une libérale, vu ce qui m’entoure.

  11. 09/08/2007 at 19:59 Kikitou

    Saint Genès est le patron des comédiens et sa fête le 26 août.

  12. 09/08/2007 at 20:15 Jean-Pierre

    @ arad : Je me permets de répondre à la place de Michèle et qu’elle me corrige si je me trompe.
    Alain Rousset et Alain Juppé attendent chacun la décision de l’autre. Si l’un n’y va pas, l’autre ira. Mais, peut-être qu’ils iront tous les deux. Ils sont si semblables. Ils ne partiront que s’ils sont sûrs de gagner.
    Seulement, depuis le 17 juin 2007, personne n’est sûr de gagner. A part peut-être Michèle Delaunay.
    Il convient donc aux militants socialistes bordelais de ne pas se laisser imposer un quelconque candidat et de pousser celui ou celle qu’ils veulent voir gagner.
    Bien entendu, Michèle Delaunay a la légitimité. Elle a aussi le courage de faire des combats difficiles. Ce courage qui donne des forces énormes et une certaine invencibilité. Elle a été candidate lorsque tout le monde savait que le PS ne gagnerait pas. Elle s’est battue fortement lors de la dernière législative. Alors, pourquoi d’autres (y compris Alain Rousset) viendraient-ils récupérer les fruits de son travail ?
    C’est vrai qu’il est si facile de jouer les "coucous" et de prendre le nid que les autres ont eu tant de mal à fabriquer.
    Alors, arad, je suis d’accord avec vous : "Pourquoi pas une femme socialiste à la mairie ?"
    J’en appele à tous mes camarades socialistes pour dire très fort que Michèle Delaunay est la meilleure candidate pour gagner la mairie. Elle en a la capacité, l’intelligence, la force et certainement la confiance des électeurs.
    "Soyons unis, soyons forts, soyons libres !"
    Et surtout soyons déterminés pour imposer Michèle Delaunay comme candidate.

  13. 09/08/2007 at 21:16 Alain

    Et oui, beaucoup le pensent, le disent, y compris ceux qui n’ont pas forcément voté pour elle… pourquoi pas Michèle, en effet, car c’est elle que tous attendent maintenant, et pas, ou plus, Alain Rousset. il y a eu le 17 juin. Quelque chose de nouveau sur Bordeaux, qui n’était jusque là connu de son canton, et de ceux qui, à la mairie, voulaient minimiser son punch, son charisme.

    Il faut surfer sur cette vague-là, ne pas risquer d’en perdre, pour la gauche, le bénéfice.

    Il faudra bien sûr expliquer pourquoi, malgré tout, ce cumul de fonctions, cette contradiction. Michèle saura l’expliquer. Ses électeurs sauront comprendre, car ils auront vécu tout cela.

  14. 10/08/2007 at 11:02 clavel2007

    "3 jours après le canard était toujours vivant"
    La mémoire de nos incontourables ordi vaut plus que les atteintes à la personne en plein coeur de la République des mafias.

    Peuples de tous les pays, unissez-vous….
    Pauvre FRANCE, a qui donnes-tu tes bons de tabac" disaient les anciens pendant le régime de VICHY.
    J’ai bien peur que ce soit dans le harcèlement et l’opacité que cette société s’accomplisse en dehors du peuple…
    Confiance, l’histoire rendra justice à ceux qui ont du courage et n’abandonnent pas le terrain.
    Les vacances à 20000 euros par jour quand 50 % et plus des enfants ne partent pas…
    Ce blog est un vrai plaisir.

  15. 10/08/2007 at 13:04 Sable de la terre

    A Lucas Clermont,
    Pardonnez-moi, je me suis mal exprimé.
    Bien que profane en cette discipline, je sais (ou du moins, je soupçonne) les richesses architecturales des églises, et des bâtiments religieux en général.
    Quiquonque a lu Proust ne peut rester indifférent à la grâce des clochers et autres éléments hors du commun.
    Mon propos était plutôt à comprendre de manière métonymique, j’entendais non pas les églises, mais l’Eglise… J’espère me faire comprendre.
    Je vous remercie cepedant vivement de votre considération et me pencherai sur l’ouvrage sus-nommé dès que j’en aurai l’occasion.

  16. 10/08/2007 at 16:13 M.V.

    @ Sable de la terre.
    "Jamais mis les pieds dans une église"?
    Je vais compléter les recommandations de Lucas clermont.
    Je me sens de plus en plus de goût pour les églises baroques. Or, je viens de découvrir la petite église St Bruno, l’intérieur précisément, oû les fresques de la voûte ont été données à voir. Ce n’est pas la Sixtine, non, mais un ensemble ,peut-être mièvre pour certains, mais tout de même raffiné, et assez en harmonie avec le choeur et ses volutes blancs, avec les bas-côtés et ses boiseries et tableaux sombres.
    Un instant, vous êtes à Palerme.

  17. 10/08/2007 at 17:28 dominique poirier

    rien à voir avec saint expedit mais un coup de colère face au traitement de l’actualité de ce jour
    une première page couleur dans sud ouest pour la mort de l’ours slovène, chose qui arrive d’ailleurs très couramment en Sovénie où des automobilistes les renversent!!
    par contre un entrefilet minable sur la chute d’un enfant russe du quatrième étage qui a voulu échapper à l’expulsion avec son père en passant par le balcon!!
    y a pas photo entre un ours slovène et un enfant russe le journal a choisi!
    mais qu’importe le Président sarko fera toute la lumière sur cette affaire!le brave homme!!
    il a de toute façon assisté aux funétailles de MR Lustiger l’honneur est sauf
    Cecilia devrait aller à l’enterrement de l’ours et la boucle est bouclée!!

Répondre à Douce-amère-joyeuse Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel