m

L’espérance de vie à Denain est de… 58 ans. Retour 50 années en arrière dans ce pays sinistré par la fermeture d’Arcelor Mittel et la dévastation du marché de l’emploi. Ce sont aujourd’hui les maladies de la misère qui prospèrent, aux effets plus spectaculaires encore que du temps de Zola parce que, à quelques encablures de là, l’état de santé général s’améliore et l’espérance de vie continue –lentement- de progresser (70 ans aujourd’hui en moyenne F/H dans notre pays).

Ce ne sont plus la tuberculose, ni les maladies vénériennes qui font la différence : en France, leur responsabilité dans la durée de vie est contrôlée. Le trio de tête des maladies de la misère est aujourd’hui, dans l’ordre, le tabac, l’alcool et l’obésité. Est-ce que cela ne vaut pas qu’on les considère comme une priorité absolue ?

Je parle du tabac plus souvent que des deux autres, non parce que je suis élue de Bordeaux –cela n’a aucun sens- mais parce que le tabac est un toxique totalement négatif (aucun effet positif, y compris le plaisir qui n’est lié qu’à l’assouvissement de l’addiction), qu’il est le tueur de très loin le plus efficace (un fumeur sur deux) et qu’il est exclusivement lié à des puissances financières plus cyniques encore ici qu’ailleurs.

L’arme la plus efficace contre le tabac – en particulier contre l’entrée dans le tabagisme- est l’augmentation du prix. C’est un fait scientifique universellement établi et reconnu. Le problème éthique apparaît aussitôt et il est soulevé chaque année, lors des lois de finances réglant la fiscalité du tabac : en augmentant les prix, on sanctionne en premier lieu les moins riches. Du moins, paraît-on le faire.

J’ai posé cette question devant bien des assemblées, dont celles qui s’occupent en priorité de santé publique. Toutes l’ont résolue comme moi : la santé des pauvres doit être la première préoccupation : elle est plus mauvaise et eux-mêmes disposent beaucoup moins que les plus favorisés des informations sur les risques du tabac et les moyens d’en sortir. Je prends un exemple vécu au quotidien : tous les parlementaires fumeurs sont dans une démarche de sevrage et la plupart y parviennent alors que ce sont 50% des chômeurs qui sont et qui restent fumeurs.

Alors bien évidemment, il ne faut pas faire qu’augmenter le prix mais au contraire parvenir à la gratuité des moyens de sevrage et accompagner particulièrement ceux qui sont en difficulté dans leur démarche afin qu’ils reprennent considération pour leur santé et pour leur corps (activité sportive, meilleure alimentation, prise en charge psychologique). L’extension du forfait sevrage à tous ceux qui veulent arrêter de fumer va être voté cette année et si la prise en charge totale des médicaments du sevrage n’a pu être obtenue c’est parce que les firmes pharmaceutiques n’acceptent pas d’être astreintes à la fixation d’un prix sécurité sociale.

Je bataillerai encore cette année (dans la semaine à venir) contre des députés qui dupliquent les amendements fournis par cigarettiers, fournis d’ailleurs par l’agence de communication qui leur est habituelle et permet de les identifier plus facilement encore. L’augmentation du prix du tabac à rouler – qui n’était jusqu’alors qu’un prix d’appel  permettant l’entrée de tous dans une addiction dont ils mettraient 40 ans à sortir- est efficace et aucun gouvernement n’avait osé le faire : nous entendrons une fois encore les bons esprits pleurer sur les pauvres qui n’ont qu’un seul plaisir et qu’il faut pour cela laisser mourir. Le cynisme n’a pas de limites.

Nous devons gagner la bataille du tabac : c’est une bataille d’égalité et de liberté. Les plus inacceptables des marqueurs sociaux sont ceux qui concernent la santé. Dans le désordre et la misère croissante de ce siècle, c’est un enjeu de première grandeur de les réduire.

 

Comments 13 comments

  1. 25/10/2016 at 11:14 linkyillegal

    facteur de réduction d’espérance de vie : rajouter Linky pour lequel l’administration Juppé a donné sa bénédiction

  2. 25/10/2016 at 11:14 Lily

    Bonjour Madame,que se passe-t-il avec les comptes et, surtout,les usagers de la sécurité sociale ?
    Votre ministère se goberge de résultats formidables, de « trou » comblé, etc, etc.
    Pour ma part, je suis sans carte vitale depuis le mois de mars 2016, on me l’a retirée sous un prétexte fallacieux: – carte périmée, droits pérennes, renvoyez votre carte vitale et envoyez vos feuilles, on vous rembourse -. Cartes et feuilles maladie renvoyées. Ensuite, rien.
    Plus de carte Vitale, mais des documents incompréhensibles à remplie, me demandant où je suis née, Afrique, Syrie, Maghreb…
    Demandeuse d’emploi, inscrite et à jour dans mes pointages, française de France,ne touchant ni RSA, ni aides diverses, comme dirait un vétérinaire « je n’ai que ma b. et mon couteau », malade en ALD (2010-2014, pas de rechute, du moins je l’espère, et plus de couverture sociale depuis six mois, comme ça, d’un coup, de façon rusée et arbitraire, on me retire mes droits d’assurée.
    Bon, tant que je ne passe pas sous un camion ou que je n’attrape pas la tuberculose, tout va bien pour
    moi, j’imagine… Mais je me demande si le fameux « trou » de la sécurité sociale n’a pas été comblé par
    des assurés comme moi, soudain privés de tout, à commencer par leur accès aux soins, que l’on dit en substance épatant de clarté, de justice et d’efficacité. Bonne séance d’Assemblée, à vous!

    • 06/11/2016 at 19:55 franck

      Ce message sent à plein nez le faux témoignage !

  3. 26/10/2016 at 11:35 emy

    J’aimerais savoir combien les politiques coûtent à la sécu ? Je pense que vous allez chez le médecin pour rien, faire des examens pour rien. Des IRM, scanners, radio et compagnie. Je pense que les politiques français (vous également) devraient payer de leur poche les frais médicaux pour eux et leur famille, surtout quand ils sont fait pour rien. En fait la vérité c’est que votre santé nous coûte la notre. Quand vous vous rendez chez le médecin parce que vous avez la crotte molle, que dans le doute vous passer une radio, une IRM et i=une coloscopie. nous on va bosser avec une hernie discale, voire une angine de poitrine ou une méningite. Voila tout. Et au fait vous pensez quoi des anti dépresseurs prescrit comme des bonbons ? miam miam ! vive la France !

    • 27/10/2016 at 10:31 toubib or not to be

      oui sauf que les medecins ( hospi. ou pas ) ne peuvent se permettre de s’absenter pour raison médicale… donc eux aussi toujours sur le pied de guerre pour recevoir et traiter les patients grippés ou atteints d’un cancer

      • 06/11/2016 at 19:57 franck

        Emy devrait s’informer, au lieu de « penser », en fait délirer gentiment selon ses fantasmes.

  4. 27/10/2016 at 13:55 touche pas a mes libertés

    Non, il faut réduire la surpopulation humaine stérilisée, l’Afrique et le Maghreb
    Vivement, les élections présidentielles pour que l’on puisse te virer toi et ta sale race de socialiste
    Toi la vieille peau, tu es le CANCER des libertés individuelles
    J’espère que Monsieur Trump sera élu en novembre, ça donnera de l’espérance aux Français

    • 06/11/2016 at 20:03 franck

      le mail de « touche pas… » est injurieux, raciste, répugnant, vise bas. Bas comme lui. Ce genre d’individu existe encore et toujours, ratés d’éducation. ratés tout court.
      Courage, Michèle, il vous en faut.
      Je constate que votre blog n’est toujours pas filtré dans les commentaires. Pas de censure en amont, ici. Chapeau et merci, vous êtes toujours la même. Cela fait du bien, une grande respiration !

  5. 04/11/2016 at 09:02 Emmanuel

    J’ai envoyé deux courriers au président de la SNCF, Guillaume Pepy pour lui demander de faire respecter la loi anti tabac sur les quais des gares en France…. Aucune nouvelle de lui. Les fumeurs se sentent protégés car il n’y a pas de pictogrammes dans ce sens sur les quais.
    J’ai envoyé un courrier au Maire du XVIIIe arrondissement de Paris pour faire respecter les lois sur les terrasses fermées de son quartier: Aucune nouvelle de sa part.
    Allez vous promener devant l’entrée du personnel du Bon Marché, rue de Babylone, on ne peut pas passer sur le trottoir au risque de ressembler à un hareng saure. Bien évidemment tous les fumeurs jettent allégrement leurs mégots par terre….
    Vive la France! Vive le gouvernement qui ne fait pas respecter la LOI!
    Emmanuel Chaussade

    • 10/11/2016 at 12:30 Tempo

      Ferme ta Gueule sale Communiste, tu ne fera pas la loi dans mon bar

  6. 05/11/2016 at 08:47 TontonFlingueur

    Chère Mme Delaunay,
    Je porte une certaine estime pour votre action courageuse au sein du ministère des (personnes) âgées.
    De même pour votre engagement contre le tabac : peu de parlementaire dénonce comme vous le faites les « puissances financières » qui nous empoisonnent.
    Je souhaiterais connaître votre avis sur une décision récente de la ministre de la santé, concernant le maintien du remboursement des médicaments dits « anti-Alzheimer », alors que la HAS a démontré qu’ils étaient inutiles voire dangereux (ce que tout le monde sait depuis longtemps).
    Merci d’avance

    • 05/11/2016 at 18:18 conflit d'interet

      Vous êtes informé, éventuellement, concernant la personne proche de MT en poste dans un labo ?
      Et la lumière fut ???

  7. 11/11/2016 at 17:38 citoyen

    Ce « tempo » est l’incarnation de ces décérébrés qui croient qu’en insultant les élus ils changeront quelquechose. Pauvre mec.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel