m

La bêtise n’est pas mon fort mais quand à la bêtise, s’ajoute la déloyauté et la manipulation, la moutarde a une tendance fâcheuse à venir me gratter le nez.

Dans un échange sur twitter, où imprécations et anathèmes se disputaient la vedette, j’ai répondu à qui mettait en parallèle (si ce n’est en concurrence) cimetières juifs et cimetières catholiques « il n’y a pas de cimetières catholiques » , en précisant dans le tweet suivant « pas de cimetière dédié aux catholiques mais des cimetières ouverts à tous ». Que n’avais-je fait ? Une marée de micro-twittos, tous lourdement décorés de sigles FN, de fleurs de lys bleu-blanc-rouges (ce qui ne manque pas d’humour) ou d’autres décors témoignant d’une large ouverture d’esprit, me vouèrent aussitôt à quelque version intégriste des gémonies, dont eux seuls détenaient la clef.

Que n’avais-je fait, mais surtout qu’en est-il ?

Les cimetières sont aujourd’hui des biens communaux (=municipaux), comme le sont les églises. Des cimetières récents peuvent être à l’initiative et en propriété de communautés urbaines, mais il n’y a pas de cimetières catholiques, dévolus aux catholiques, comme cela peut-être le cas de cimetières juifs ou protestants.

La ville de Bordeaux est un parfait exemple de cette diversité : vaste cimetière communal de la Chartreuse dont le nom rappelle l’origine, 3 cimetières israélites correspondant à des origines diverses des communautés (portugaise, avignonnaise..), 1 cimetière protestant, construit avant la loi de 1905 par la communauté protestante.

Les derniers cités furent à l’origine privés (propriété des communautés), certains le demeurent. Le cimetière communal, où les sépultures chrétiennes (porteuses de croix) sont majoritaires, ne constitue pas pour autant un cimetière dévolu à l’une ou l’autre religion. Il accueille les défunts bordelais de toute confession ou absence de confession et il faut s’en réjouir. C’est ce que fait également la République et ce que pose comme principe intangible la laïcité.

Les cimetières paroissiaux, attenants aux églises, sont comme on le sait devenus propriétés des communes, à l’instar des églises elle-mêmes. Ils sont aujourd’hui des cimetières communaux ou municipaux. Bien souvent demeurent des décors (par exemple sur les ferronneries des portails) qui renseignent sur leur origine et je trouve également favorable que nul n’ait trouvé séant de les faire disparaître. La bêtise n’est pas non plus le fort de la République, qui est porteuse d’union et de liberté.

Mes contempteurs m’ont donc voué aux feux de l’enfer, en brandissant les images des multiples de croix habitant ces cimetières. Les cimetières militaires, dans leur immense et sobre beauté, ont fait office de preuve définitive. Il n’en est rien : sous ces croix, des soldats de toutes origines et confessions, de toutes langues et provenances,  unis dans le sacré de la mort. Je rappelle aux féroces twittos qui me poursuivent que le sacré non plus n’est la propriété d’aucune confession et qu’il existe un sacré laïc.

Le mot « profanation » que l’on utilise pour toute attestation à des tombes n’implique pas non plus l’atteinte à une religion, bien que cela soit souvent contenu dans l’acte. Lui aussi désigne d’abord l’atteinte au respect des morts et au caractère sacré, essentiel, de ce respect.

Il y a par ailleurs à Bordeaux, des « carrés musulmans » où sont réunies les tombes de fidèles de l’Islam s’ils le souhaitent. Ces « carrés » correspondent à une tolérance relativement à la loi de 1905, d’ailleurs tout à fait légitime puisqu’il existe des cimetières juifs et musulmans indépendants parce qu’antérieurs à 1905 et qu’heureusement personne n’a eu l’idée de condamner.

Le déchainement dont twitter a été le vecteur est d’abord basé sur l’ignorance. Combien n’ont pas la moindre idée de la différence entre « catholiques » et « chrétiens » ! Combien ont écrit que « à part, juif ou musulman, qu’y a t-il d’autre que « chrétien » ! On peut être terrassé de cette inculture du fait religieux : elle est, in fine, source de violence et nous en avons tous les jours la démonstration.

Beaucoup de twittos ont versé dans cet excès, me qualifiant de « cathophobe », de « voulant éradiquer les chrétiens » « au bénéficie des juifs et des musulmans »; ceci parce qu’étant « sectaire puisque socialiste », ou l’inverse, et dans tous les cas, « inculte », « démente », et dont on se débarrasserait bien vite avec tous ceux de mon espèce. Un conseiller national ump, dont on vantera le riche vocabulaire  m’a désignée comme « la conne du jour ». A cette aune, le Conseil national de l’ump ne doit pas manquer d’élévation. Le journal « Ouest France » s’est d’ailleurs fait l’écho de la position modérée du Conseiller.

« La bêtise n’a pas de limites mais elle a des degrés » a dit un jour Jacques Chirac. Les « grands cimetières sous la lune », eux, n’en ont pas fini de dénoncer la spirale qui mène de l’incurie à la guerre.

 

Comments 14 comments

  1. 19/02/2015 at 20:44 Constans

    Bonsoir, je lis : « …il existe 1 sacré laïc  » &  » …atteinte au respect des morts, caractère sacré, essentiel, de ce respect… » ! Les causes éloignées dans… le temps & dans l’ espace nous paraissent souvent dénuées d’ intérêt il est vrai. Passionné depuis l’ enfance par la cause amérindienne, le ou 1 des premiers peuples victime de quasi extermination – peu connue & toujours pas reconnue…- , je reste choqué de savoir que la requête du petit-fils – à moins qu’ il ne s’ agisse de son arrière – petit – fils… – de GERONIMO surnommé à la fin du XIX ème siècle l’  » Apache indomptable  » reste sans réponse alors que, si je me rappelle bien, il ne demande que le  » rapatriement  » des  » restes  » de son ancêtre sur sa terre natale afin que son esprit ne reste pas en errance ! Comment pourrais-je, pourrions-nous, ne pas être choqué de ce manque d’ humanité des autorités nord – américaines lorsqu’ il s’ agit de respecter des croyance tout aussi  » respectables  » que celles des Juifs, Musulmans, Chrétiens etc… ? Quand 1  » Officiel  » français se  » mouillera-t-il  » pour le peuple amérindiens dont 1 certain nombre de membres -NAVAJOS, mais pas seulement !- ont, dans les transmissions militaires grâce à leur langue natale, permis aux US & alliés de 39-45 de ne pas être compris des Japonais par exemple, ont donc participé activement à la victoire contre le nazisme donc aussi pour la survie de nombreux Juifs, par exemple ? Hélas pour eux, aux USA actuellement, ils ne représentent pas une quelconque diaspora puissante. Ils y sont essentiellement citoyens de « seconde zone » ! Cordialement.

  2. 20/02/2015 at 08:08 Thierry

    Madame votre gouvernement ferait bien de se rappeler les valeurs de la laïcité quand on parle de certaine communauté que l’on hisse au dessus des autres français. C’est agaçant et cela provoque un ressentiment que vos amis appellent souvent de antisémitisme et qui ne l’est en réalité.
    Pourquoi certains doivent ils être plus important que d’autres? Nous sommes tous des enfants de la république et nous devons pas etre distingues entre nous par notre appartenance ou non a une religion.
    La seule chose qui compte ici c’est le fait statistique combien de profanation de tombes il y a t’il chaque année, si cela va ou non en augmentant et si certaine religion sont plus touchées que d’autre en tenant compte des événements car comme vous le savez mieux que moi l’actualité provoque des pics qui se résorbe avec le temps donc qui ne doivent pas vraiment être pris en compte.
    Le problème ici c’est que certaine personnes pour des intérêts x profitent de leur position pour imposer une sorte de totalitarisme des que l’on parle de leur communauté. Surtout que je pense qu’il ne sont pas représentatif de cette même communauté en général ou si ce n’est qu’une minorité qui fait partie d’une certaine élite ou de propagande de la peur pour pousser certains de nos compatriotes a fuir notre terre.
    D’un autre cote notre le premier ministre est très maladroit en criant haut et fort que sa priorité première c’est de défendre directement ou indirectement les intérêts d’une puissance étrangère qui n’a aucun respect pour la France car on me vient pas sur le sol Francais pour faire de la propagande pour Alya au nez et a la barbe du gouvernement qu’il l’a gentiment invite.
    Votre gouvernement doit affirmer haut et fort que sur le sol de la république il n’y a pas de juifs de français, de musulman de français, de protestant de français car en disant cela nous ne savons pas si nous parlons de français ou d’étranger vivant sur le sol français et je crois que la priorité de ce gouvernement serait de s’occuper du bien être des français indépendamment de leur religion avant de s’occuper des étrangers donc en tant que citoyen je demande au président et a son premier ministre qui représente les intérêts de tous les français de parler de citoyens français ou a la limite de citoyens de confession juive ou musulman et des saladiers sur la tête quand les événements le réclame mais pas faire la grossière erreur de mettre une religion au dessus du fait d’être français car cela n’est pas tolérable dans le cadre de la laïcité de notre république et devrait être condamnable.

  3. 20/02/2015 at 08:34 Louis

    Il existe des cimetières juifs et protestants, et pas de cimetières catholiques ? C’est pas de la discrimination ça ?

  4. 20/02/2015 at 10:03 citoyen

    @ Louis, lisez le texte lentement et vous constaterez que vous prétendez quelque chose qui ne tient pas debout. Le cimetière « protestant » de Bordeaux est plus ancien que la Révolution (que vous n’aimez pas, je sais). Il en est de même pour le cimetière juif de Sarre-Union (lire l’article dans le Monde (pas le Figaro) d’aujourd’hui.

    J’en profite pour dire ma profonde tristesse quant à la campagne odieuse orchestrée par les catholiques d’extrême droite sur twitter, comme on peut le voir sur leur organe infos bordeaux.

    • 20/02/2015 at 11:30 Louis

      Et alors ? Des cimetières catholiques, il n’en existait pas avant la révolution ? Les bras m’en tombent ! Je comprends que vous n’aimiez pas les twits désobligeants, mais commencez par ne pas prendre le bâton pour vous faire battre.
      A propos de la révolution : une de ses principales oeuvres législatives a été la loi Le Chapelier qui a permis l’interdiction des syndicats ouvriers (mais pas patronaux) jusqu’en 1895. Vous aimez ? Moi pas …

  5. 20/02/2015 at 10:14 citoyen

    Thierry , il suffit de lire votre première phrase pour identifier votre obédience politique: « votre gouvernement » qui n’est donc pas le vôtre; un gouvernement qui hisserait une communauté (pour ne pas dire la communauté juive) au-dessus des autres ». Inutile de lire plus lien. Restez dans votre coin sectaire.

  6. 20/02/2015 at 10:47 alphonse

    Bien d’accord avec Thierry!

    JL Bianco, président de l’observatoire de la laïcité titre sur son blog:
    « Mettons un terme à l’instrumentalisation de la laïcité »

    Je lui demande si, pour l’heure, il ne vaudrait pas mieux mettre un terme à l’instrumentalisation des religions!
    Au point de « prendre la défense » (mais il n’en n’a pas besoin!) de Roland Dumas pour son récent « témoignage » personnel en réponse à l’algarade que lui a adressée notre sémillant premier Ministre.
    Cela va dans le sens souhaité par la fille de l’autre avocat de Mitterrand, Elizabeth Badinter qui trouve (voir « Marianne ») que ces derniers temps, toutes les religions y vont de leur rétrogradations: crèches de Noël publiques, sonnailles de cloches, fleurissement de kippas, etc…celles des islamistes paraissant presque « explicables »…en regard…(du simple fait de leur survenue si longtemps après 1905..!!!

    Ce qui est plus grave, c’est que derrière ce rideau de fumée d’encensoirs d’émanations diverses, s’épanouissent et « passent en douce » des activités et des tendances politiques très lourdes.
    J’ai regardé beaucoup l’Assemblée Nationale en direct ces derniers jours.
    Le jour du vote final sur la loi Macron, les 3/4 du temps consacrés à de grandes émotions …et puis « paf! »: article 49/3… pour faire passer la loi avec des diatribes de MM.Macron et Valls frisant l’insulte à l’égard des « frondeurs » (mais qui se prend donc pour Louis 14?!)
    Et hier, rebelote pour contrer la motion de censure avec dans les termes mêmes (réécoutez son discours), presque dans la même phrase, justification par Valls du 49/3 au nom du marquage de l’Autorité du président et du gouvernement…..sans Laquelle….c’est la menace de l’autoritarisme…du FN….!!!

    Comique, s’il ne s’agissait, en fait, de ramener l’Egalité et la Fraternité dans cette République! Ce qui n’est pas l’essentiel de la loi Macron (pour peut qu’elle contienne quoi que ce soit d’essentiel à cet égard!)

    Mais vous faites bien, Madame, de terminer en rappelant « Les grands cimetières sous la lune »: comme vous, son auteur G.Bernanos, s’est fait dézinguer, et par ses propres coréligionnaires monarchistes, catholiques …pour avoir décrit les atrocités franquistes aux Baléares.
    Comme le rappelle et l’explique bien Sylvie Salvayre dans « Pas Pleurer », le dernier Goncourt.

  7. 20/02/2015 at 10:49 alphonse

    …pour peu…pour peu….

  8. 20/02/2015 at 11:52 Fedy

    Citoyen … en lisant aussi votre réaction au commentaire de Louis … tout le monde comprends vos idéologies … que vous n’arrivez pas à cacher …. même en utilisant « citoyen » comme pseudo.
    La confession la moins touché par ces attaques haineuses et celle qu’on défends plus ardemment … essayez là de faire passer cette idée de justice entre confessions et de gouvernement et lois LAÏQUES … Laïque mon oeil ouai !!!!!!

  9. 20/02/2015 at 12:05 antoine

    Je pense que vous vous trompez, madame la députée
    historiquement, la France a séparé l’église de l’état, cependant, restait le cas des sépultures, En effet, les cimetières sont des lieux publics et laiques, on ne pourrait imaginer refuser à une personne musulmane d’être inhumée, on ne peut imaginer refuser les dernières volontés d’une personne, on ne peut imaginer détruire une sépulture sous prétexte de laicité.

    Le conseil d’état a donc statué en 1938 (il me semble)que les cimetières avant 1881 devait être resté tel quel, mais qu’on ne pourrait plus agrandir ou créer des cimetières confessionnels, il y a donc des cimetières catholiques.
    Je vous invite à lire un article de Médiapart sur le sujet où ils expliquent tout

    https://blogs.mediapart.fr/edition/pour-une-laicite-ouverte/article/130613/les-lois-laiques-2-les-cimetieres

    De plus,je veux bien croire que je me trompe, que je ne suis pas un specialiste des cimetières aussi fort que vous, mais je suis ravi de savoir que je suis selon vous, un proche du FN.

    Des mots d’excuses, pour avoir mal dit, ou trop vite dit, ou avoir dit hors contexte, ou que les personnes aient mal interprétés vos propos, auraient été plus approprié.

  10. 20/02/2015 at 15:53 Michele

    Mais, Louis, vous n’avez pas lu mon billet ! Un très grand nombre de cimetières communaux étaient à l’origine des cimetières paroissiaux, sis dans le voisinage ou en contiguïté avec l’église. Ils étaient alors bien des cimetières catholiques, bien que toujours non réservés aux catholiques et le certificat de baptême n’était pas exigé des candidats à l’inhumation sauf peut être en des temps très reculés. Hommage à l’église de n’avoir pas eu cette volonté d’exclusion des défunts.

    • 20/02/2015 at 18:07 Louis

      Il me semble avoir compris qu’avant la Révolution, des cimetières privés juifs et protestants existaient (avec autorisation de l’administration royale) puisque les cimetières paroissiaux étaient réservés aux catholiques baptisés, sauf les « pécheurs publics ». Après la Révolution, seuls les cimetières paroissiaux sont devenus des cimetières publics, donc ouverts aux défunts de toutes confessions, les carrés réservés à des cultes particuliers étant normalement interdits. Les cimetières privés juifs et protestants ont donc continué à exister mais il est interdit de les agrandir ou d’en créer de nouveaux. C’est en ce sens que je parlais de discrimination puisqu’il n’y a plus de cimetières catholiques (qui sont devenus des cimetières publics), et la loi interdisant d’ouvrir de nouveaux cimetières privés.

  11. 20/02/2015 at 16:37 Michele

    A Thierry. Oui, trois fois oui, nous sommes tous des enfants de la République et c’est pourquoi mes contempteurs m’ont aussi gravement énervés ! Dire qu’ il n’y avait pas de cimetières catholiques leur est apparu comme une volonté d’ « éradiquer » les catholiques, de les bannir du paysage.. Toutes choses qui me sont totalement étrangères et détestables.

  12. 21/02/2015 at 16:16 alphonse

    …et puis…laissons donc les morts enterrer leurs morts…

    La politique qu’il faudrait est plus urgente: la loi Macron n’est qu’un pipi de chat…

    (déjà il eût été préférable de réguler les avocats, au moins autant que les notaires: en France, 2.500€ à payer par chacun des ex à son avocat pour un divorce…avant de commencer…
    En Belgique, foi d’animal, 1.500€ à un seul notaire en tout et pour tout, frais de justice compris…Mais ce doit être lié au grand libéralisme en matière….d’euthanasie..??!!!)

    Mais en Belgique toujours (le cerveau, là ,au-dessus de l’Hexagone)…voilà qu’on trouve que les fissures au fond des cuves de centrales nucléaires sont plus importantes qu’on ne croyait:….9 cm….mais on ne précise pas si c’est de large, de long, ou de profondeur….)

    Ouf! heureusement, nous sommes en France….avec une force de frappe…sans faille…

Répondre à antoine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel