m

Une étude américaine réalisée à partir des 500 entreprises de ce pays les mieux cotées en bourse révèle des faits assez étonnants.

D’un côté celles qui ont trois femmes ou plus dans leur conseil d’administration ; de l’autre celles qui en ont moins de trois, ce qui veut souvent dire zéro.

-Le taux moyen de rendement du capital propre des premières est de 16,7%, tandis que les secondes se contentent de 11,5%.

-Celui de leur chiffre d’affaires est de 16,8 % pour les premières, 11,5 % pour les secondes .

-Celui enfin du rendement de leur capital total est de 10% pour trois dames et plus, 6,2% pour moins de trois.

Indiscutable ! Demandez à un boursier de wall street, surtout en ce moment : on a jamais assez de femmes dans les conseils d’administration ! Les analystes ont montré qu’une ou deux ne suffisaient pas : ainsi diluées parmi les hommes, elles acquièrent le même comportement. Au delà, il est démontré que les femmes vont plus au fond des chose, ne se contentent pas de formules et, en un mot, que leur rendement financier est tout en la faveur de l’entreprise. De quoi les regarder d’un tout autre oeil.

Les pays sont de ce point de vue bien inégalement dotés, et Jacques Attali au lieu de prôner le travail du dimanche et l’extension des supermarchés aurait dû se pencher sur cette question précise : 32% de femmes en moyenne dans les conseils d’administration en Norvège, 3% en Italie et 4% en Espagne. Sur une échelle de dix pays, la France se place modestement au 6ème rang (8%), derrière l’Allemagne.

Les Norvégiens, pourtant en tête de peloton, viennent de prendre une mesure énergique : les entreprises ayant moins de 40% de femmes dans leur CA se verront pénaliser de lourdes amendes.

Chiche qu’il n’y a pas que dans les entreprises que les femmes font le même bon office…

Comments 31 comments

  1. 01/02/2008 at 00:14 asse42

    Michéle

    Je mettrai bien ton analyse à l’échelle d’un pays… Je me dis que si actuellement nous avions une femme à la tête du pays ce serait beaucoup mieux! Autant à l’intérieur qu’à l’extèrieur du pays.
    Tant que les femmes dans notre pays n’auront pas réussi à franchir toutes les portes alors nous n’aurons pas complétement achevé notre rêve républicain. C’est la condition sine qua non pour aller plus loin.

    Pour paraphraser une grande dame, jeanne Moreau, je peux dire que faire de la politique avec des femmes permet, parfois, de monter d’un cran.
    Ce n’est pas le cas avec toutes hélas…

  2. 01/02/2008 at 10:16 Lucas Clermont

    Il faut peut être renverser la causalité ou la déplacer.

    Ce ne sont peut être pas les femmes qui apportent une amélioration dans la gestion, mais leur présence. La présence de femmes dans un milieu où règne d’habitude une discrimination sexuelle peut indiquer simplement que dans une telle entreprise il existe un climat d’ouverture et non ces blocages archaïques qui empêchent la promotion des femmes. La présence des femmes est juste une manifestation de ce climat d’ouverture. Les entreprises qui prospèrent sont justement celles qui sont à l’écoute de leur environnement. Mais ce n’est qu’une hypothèse.

    Dans un même ordre d’idées je ne crois pas qu’il y ait une supériorité sexuelle en politique, mais il est en revanche sûr que de voir des ministères régaliens aux mains de femmes permet de changer les mentalités et la représentation de la place de la femme dans la société. Évidemment, une femme président de la République c’est encore mieux !

  3. 01/02/2008 at 11:23 brigitte comard

    épargnons nous cette peine inutile d’attendre des femmes en politique ou ailleurs qu’elles soient "meilleures" que les hommes. C’est un dangereux déplacement de problématique dans lequel les femmes ne se noient que trop. Elles passent leur vie à la recherche d’une perfection dont on leur enseigne depuis le plus jeune âge qu’elle conditionne la réussite. C’est un mensonge, une escroquerie intellectuelle qui justifie ensuite toutes les perversions: l’échec des femmes est toujours de leur faute et les dominations n’existent pas. Belle farce! Ce que tu nous relates Michèle, et je t’en remercies, en terme statistique est la traduction économique des bénéfices d’une éthique de la responsabilité, équipée d’une solide lutte contre les dominations(logiquement corrélées). C’est ce que dit Amartya Sen, relayé par les féministes ( ce mouvement proteiforme de résistance pour un humanisme majuscule) et qui fut paradoxalement assez inaudible à gauche jusqu’ici. La question n’est pas de ce qu’apportent les femmes parce qu’elles auraient à être meilleures, mais de ce qu’apporte l’indispensable morale de l’égalité à l’ensemble de la société. Chaque fois qu’une femme est disqualifiée parce qu’elle est femme c’est cette abjection qui disqualifie l’humanité. Chaque fois que les femmes sont valorisées dans la mise en oeuvre de l’égalité, on crée du progrès humain et cela se traduit aussi par du développement économique. Alors peu importe que chaque femme soit maman ou putain ou les deux à la fois, elle s’inscrit et c’est ce qui fait acte politique, dans une tension vers l’expression concrète de l’idée de justice et de droit humain…de droit, en tant qu’être humain. Juste ça.
    salut à tous

  4. 01/02/2008 at 13:35 Haut les Choeurs

    J’ai pris un peu de retard, désolé.

    Pour MV et GE, j’apporte une réponse à vos interrogations sous le billet
    "Le guiness book des ratés gouvernementaux"

  5. 01/02/2008 at 13:39 M.V.

    Les femmes sont des êtres de langage, comme les hommes, c’est ce qui les fait "humaines" sur un pied d’égalité, et justifie qu’elles aient rigoureusement les mêmes droits.
    Mais elles ont une vie sexuelle très différente de celle des hommes et n’ont pas la même position par rapport à la castration et au désir.
    On voit bien que généralement, elles ne connaissent pas la lâcheté, osent s’engager sans restriction, sont tenaces. Elles peuvent aussi être très autoritaires et entières dans une action politique (au sens large).
    Pèse sur la condition féminine, une chappe de plomb de nature sociale, qui depuis la nuit du fond des temps, la maintient dans une position oû elle est disqualifiée, oû elle est soumise à des violences physiques et psychiques. Il y a sans doute dans le tréfonds de l’inconscient, et ce n’est pas prêt de finir, une peur de la femme(sinon une horreur), qui est liée à l’économie sexuelle. La position des islamistes nous le montre chaque jour en vraie grandeur.
    L’ acte de civilisation passe par une domination de cette funeste tendance, afin d’instaurer un droit faisant la femme l’égale de l’homme.
    Cette condition réalisée, cela rend-il la femme plus brillante, plus généreuse , j’en doute.
    Le pouvoir est contraignant, le pouvoir use, et à la longue, entre un homme et une femme, la différence ne sera sans doute pas très épaisse.

  6. 01/02/2008 at 13:55 M.V.

    @ haut les choeurs
    Merci du renseignement; cette vidéo est très belle et fait une bonne affiche pour le programme écologiste de la gauche bordelaise.

  7. 01/02/2008 at 14:09 allezrousset

    est il vrai que vous allez être la numéro 2 de la liste à alain rousset.

  8. 01/02/2008 at 14:47 Salueur de cycliste

    Madame la Députée,

    Peut-être est-ce le fait de l’important flot des commentaires sous l’un de vos précédents billets qui ne vous a pas permis de prendre connaissance de la question que je vous posais. Je me permets de la représenter ici.

    En juin dernier, c’est, selon vos propos, afin de remplir de façon satisfaisante vos fonctions de Députée, que vous avez démissionné du Conseil Municipal.
    Aujourd’hui, si le candidat de la gauche vous propose de le rejoindre sur sa liste, quelle sera votre position ?

  9. 01/02/2008 at 14:58 Haut les Choeurs

    MV

    Je suis d’accord avec toi. Cette vidéo me paraît parfaite pour être mise en exergue dans le cadre du volet écologique de la campagne de la gauche.

  10. 01/02/2008 at 16:07 Oups !!

    A la lecture de commentaires précédents, NR semble savoir beaucoup de choses.

    – Il connaît l’appartenance de la quasi totalité des personnes qui viennent sur ce blog.

    – Semble certains que les idées émises lors des réunions ne campagne de son camp sont notées pour être plagiées.

    What else ?

    Je crois qu’il est un peu parano et j’ai l’impression surtout qu’il fait office ici, à la fois, de bonimenteur, de concierge, de chien de garde, et sous plusieurs identités de commentateur. Il me semble bien même qu’il se déguise en délateur et opposant pour créer un flux discontinu de commentaires visant à faire diversion en éludant les questions gênantes.

  11. 01/02/2008 at 16:41 Julio

    Pas trop d’accord avec l’analyse. Séparer entre plus de trois et moins de trois… Discutable.
    Celà étant, un jour, une femme Présidente, pourquoi pas. Mais de préférence pas celle à qui pense Lucas Clermont.

    Une chose est sûre :

    Vous les femmes, vous le charme
    Vos sourires nous attirent nous désarment
    Vous les anges, adorables
    Et nous sommes nous les hommes pauvres diables

    Avec des milliers de roses on vous entoure
    On vous aime et sans le dire on vous le prouve
    On se croit très forts on pense vous connaître
    On vous dit toujours vous répondez peut-être

    Vous les femmes vous mon drame
    Vous si douces vous la source de nos larmes
    Pauvres diables que nous sommes
    Vulnérables misérables nous les hommes

    Pauvres diables pauvres diables

    Des qu’un autre vous sourit on a tendance
    A jouer plus ou moins bien l’indifférence
    On fait tout pour se calmer puis on éclate
    On es fous de jalousie et ça vous flatte

    Vous les femmes vous le charme
    Vos sourires nous attirent nous désarment
    Pauvres diables que nous sommes
    Vulnérables misérables nous les hommes

    Pauvres diables
    Pauvres diables
    Pauvres diables

    Merci à Julio (le vrai).

  12. 01/02/2008 at 16:44 M.V.

    La femme a un bel avenir devant elle; la gauche bordelaise aussi, je la sens vibrer.

  13. 01/02/2008 at 16:56 allezrousset

    il est vrai que vous avez démissionner l’année dernière comme vous aviez jurée lors de votre élection cantonale en 2004 de ne briguer aucun autre mandat (et oui, puis y a eu juin 2007). qu’allez vous donc faire.
    allez vous démisionner de l’un de vos mandats?
    et si vous etes élus prochainement (si vous étes dans les 10 premieres) dans l’opposition vous allez démissionnez aussi tot.

  14. 01/02/2008 at 17:48 NR

    @ Allezrousset et Salueurs

    J’aimerais que tous les inquisiteurs posent ce genre de question aussi au camp adverse. Quid de tous et toutes ceux/celles qui briguent deux mandats (Duchène p.ex.); qui de Juppé s’il perd (quittera-t-il la liste et Bx ou restera-(t-il dans le nouveau Conseil municipal sur les bances durs de l’opposition? Etc, etc. Je constate ici un acharnement contre MD qui est manifestement la bête noire des juppistes.

    Pour le reste, je ne suis guère parano (bien qu’on puisse le devenir quelquefois avec le micmac partisano-électoral), mais j’observe et je m’informe. Et que ceux de mauvaise foi et souilleurs de blog soient mes amis particuliers, vous n’y croyez tout de même pas.

  15. 01/02/2008 at 19:35 Lucas Clermont

    Je ne crois pas que les provocations gratuites cesseront. Elles n’apportent rien à leurs auteurs mais elles dégradent réellement l’enrichissement que peux procurer la lecture de ce blogue. À mon sens le plus simple reste la modération a priori des commentaires. L’absence de modération n’apporte aucun avantage et te prive paradoxalement de tout un tas de témoignages apolitiques de Bordelais qui pourraient justement conter leur quotidien. Il est en effet délicat d’intervenir dans un fil de conversation rythmé par l’agressivité ou la mauvaise foi quand on n’est pas politisé ; or justement, la parole de ces personnes est précieuse.

    À Mulhouse le blogue "le Canard de Mulhouse" s’est résigné à passer à cette modération a priori. Tu noteras que cela laisse la porte ouverte à des opposants déterminés mais corrects. canard68.blog.20minutes.f…

  16. 01/02/2008 at 20:31 superpado

    Sarkozy ne semble pas partager votre point de vue
    Le président de la République a récemment proposé à Alain Juppé de revenir au gouvernement après les élections municipales. Selon un proche des deux hommes, le maire de Bordeaux, s’il était réélu, pourrait se voir proposer le portefeuille de l’Économie et des Finances.
    Le point

  17. 01/02/2008 at 20:36 asse42

    Lucas clermont

    C’est aussi le cas sur DA. Finalement la modération a-priori est maintenant acceptée surtout si elle laisse le pluralisme des opinions s’exprimer.

    Pour revenir à nos brebis…:-) Je partage l’analyse de Brigitte qui tend à dire que nous ferons progresser les droits humains lorsque nous aurons élever les droits des femmes qui, quoi qu’on en dise, ne sont pas encore dans notre société occidentale, moderne, cultivée,etc…, d’un niveau égalitaire à celui des hommes.
    C’est pourquoi j’ai particulièrement apprécié que l’on parle de droits humains et non de droit de l’homme. C’est l’ensemble de la société qui en profitera par la suite.

    Au sujet du cumul des mandats il ne faut pas tomber dans la démagogie jusqu’au boutiste. Il doit être possible de cumuler un mandat national avec un mandat d’élue locale. Par contre il est possible de mettre des limites acceptables et compréhensibles en disant, par exemple, qu’on ne peut cumuler un chef de région et un mandat local parce qu’ici les accointances, les doublons, les soupçons seraient intenables. Comment faire croire que le président de région ne favorise pas ouvertement sa bonne ville. Il faut donc réflechir au cas par cas mais il me semble juste qu’un élu national qui ne travaille pas à l’assemblée 365 j/an, je rappelle que l’assemblée est bientôt fermée, soit en mesure de garder le contact avec la réalité de terrain au niveau local. Cela ne me choque pas.

  18. 01/02/2008 at 20:49 M.V.

    A.Juppé au bord de la crise de nerfs, le visage ravagé par la rage, s’estimant sans doute humilié d’être là! Ce n’était pas beau à voir, pas rassurant non plus; et en plus il travestit la réalité. A.Juppé n’a pas changé. C’était sur le plateau de F3, ce soir.
    Comment les Bordelais pourraient-ils avoir envie de cet homme là?

  19. 01/02/2008 at 20:56 Gérard ELOI

    @ Michèle,

    Ton étude est très intéressante et mérite réflexion.
    Mais on ne peut pas changer du jour au lendemain des siècles d’obscurantisme !

    Il y a encore des listes municipales (par exemple) où les femmes se recrutent difficilement. Et il reste des emplois ou mandats (CA)de haut niveau où le % de candidats masculins reste écrasant. Un exemple un peu lapidaire : dix postes de haut niveau à pourvoir dans l’entreprise X. Se présentent 12 candidats, 8 hommes et 4 femmes. Comment le chef du personnel pourrait-il observer une "règle de parité" ?

    Dans l’idéal, ton billet est parfait. Comme nous ne vivons pas dans un monde idéal (Loin de là !), nous n’arriverons à cette juste et bénéfique attribution des rôles que progressivement. Une "révolution de société" qui doit passer par enseignement, culture,…

    Hélas, depuis le 6 mai dernier, on a pris 5 ans de retard ! Et on renforce l’univers de la caricature : pour ne prendre que "l ‘exemple" (si l’on peut dire) de l’ Elysée, l’homme fait du bruit, et une femme est là à titre "décoratif" (si l’on peut écrire). T’as raison, Michèle, mais aux dernières nouvelles 53 % au-moins ne comprenaient pas ton point de vue…J’espère qu’il fera plus beau au printemps et qu’ils se seront réveillés !

    @ Lucas

    "Modérer" les messages ?
    C’est en effet pratiqué sur beaucoup de blogs et forums…

    Mais ce n’est pas la panacée : si le propriétaire du blog ne dispose pas d’une équipe active quasi 24 H sur 24, les messages apparaissent trop tardivement et il est impossible de "tenir une conversation" !

    amicalement

    GE

  20. 01/02/2008 at 22:11 M.V.

    "L’obstruction parlementaire", ce n’est pas nouveau. Cela consiste, à l’Assemblée, à empêcher l’autre de parler en perturbant son discours.
    A.Juppé l’a pratiquée ce soir et il n’y a pas eu de débat. Je me disais que ses soldats qui infiltrent le blog sont à bonne école. Dans ce camp, ils sont manifestement sur la défensive.
    Quant à nous, il faut continuer à parler ici, il faut que tous les intervenants habitués de ce blog, reviennent systématiquement et fréquemment, courageusement, pour discuter, échanger, construire un débat digne.
    Nous sommes encore en démocratie.

  21. 01/02/2008 at 22:27 NR

    Comme M.V. j’ai observé la méthode de Juppé: dès que le sujet devenait dangereux pour lui il a interrompu Rousset pour briser le développement de ses idées. J’ai déjà vécu ça dans d’autres débats télévisés entre MD et Michèle Duchène et entre MD et chantal Bourragué qui ont systématiquement interrompu leur adversaire. Ont-ils le(s) même(s) "coachs" ou sont ils tout simplement mal élevés?
    Pour revenir au débat de ce soir: Juppé me semblait extrêmement nerveux (ce qui pourrait aussi expliquer son mauvais comportement face à Rousset) ; Rousset était presque trop "force tranquille". Sa maîtrise de soi était parfaite, on aurait tout juste aimé par-ci, par-là un peu plus de précisions, un peu plus de concret. Mais soyons optimistes: d’ici quelques jours les Bordelais connaitront les détails de son projet pour Bordeaux.

  22. 02/02/2008 at 01:23 asse42

    Je n’ai pas vu le débat mais ce que vous dites me rassure. Rousset semble prendre une dimension incontestable. Qu’il en soit ainsi.

  23. 02/02/2008 at 16:12 Jacqueline

    Je réagis comme vous, MV, et NR, quant au débat d’hier ; l’énervement d’Alain Juppé était très perceptible, son agressivité lui a même fait faire des erreurs de tactique :Ainsi cette sotte remarque sur Alain Rousset "parachuté" ce que ce dernier n’a pas eu de mal à renvoyer à un Juppé plus parachuté que lui, Rousset étant impliqué sur le bordelais depuis 25 ans. On n’a pas oublié que Juppé était député sur Paris avant que Chaban ne l’adoube sur Bordeaux !C’était l’arroseur arrosé et cette bévue d’A.J. m’a étonnée. Perdrait-il son sang froid ? Le calme, la maîtrise d’Alain Rousset, qui n’ a été en aucun moment dans l’esbroufe ni dans l’attaque ironique et facile (*), ses réponses sans hésitation ni écume aux lèvres m’ont favorablement impressionnée.
    Entre deux "locomotives" et grosses têtes politiques, je préfère aussi les sourires entendus, le tac au tac intellectuel et très professionnel d’A. Rousset à la volonté de ridiculiser l’adversaire, tout aussi professionnelle mais infiniment moins classe, moins respectable d’A. Juppé. Juppé fidèle à lui-même, raide dans ses bottes mais déjà fielleux, sentant l’échec possible, prêt à recracher "vous voudriez me voir crever" du lendemain des législatives.
    Rousset dont j’aimerais juste qu’il se montre, comme hier il a par moments su le faire, un peu plus ouvert aux autres, un peu plus à l’écoute, un peu plus proche et chaleureux. Un peu plus d’huile humaine dans ce beau, fort beau personnage politique.

    le petit film avec les Assurancetourix, bardes de la lande : très rigolo surtout, non ?

    (*) que ceux qui y ont assisté se remémorent le très fin "ah, une jeune élue demande la parole" adressé il y a quelques années à M. Delaunay, qui levait la main pour s’exprimer en réunion publique. Vacherie des plus élégantes sur la jeunesse politique et aussi sur l’âge physiologique de l’intéressée. Michèle, pas encore conseillère générale, était restée stupéfaite deux secondes avant de prendre la parole.

  24. 02/02/2008 at 16:45 Salueur de cycliste

    Encore des propos haineux contre A. Juppé.
    A. Rousset a montré son vrai visage. Pontifiant, arrogant et orgueilleux.
    Un discours rempli de vide et démagogique. Un discours de gens qui s’écoutent parler.
    Par dessus tout une mauvaise connaissance des dossiers en cours à Bordeaux.
    Il dit vouloir tourner une page. Formule. C’est une page en arrière qu’il propose. C’est du vent, "demain le bonheur, on rasera gratis".
    Le pire, c’est cette outrecuidance à vouloir s’attribuer ce qui a été fait à Bordeaux depuis 1995. C’est bas, mais c’est surtout décevant.

    Le fond de ma pensée : Je crois qu’A. Juppé avait un peu d’estime pour son adversaire. Hier soir, il s’est aperçu que celle-ci n’était pas fondée.
    Alors, déception. Déception sur le comportement. Déception sur le projet. Déception, enfin pour conclure, sur l’homme.
    Plus que jamais je soutiens A. Juppé

  25. 02/02/2008 at 16:55 Le piéton.

    "Rousset dont j’aimerais juste qu’il se montre, comme hier il a par moments su le faire, un peu plus ouvert aux autres, un peu plus à l’écoute, un peu plus proche et chaleureux. Un peu plus d’huile humaine dans ce beau, fort beau personnage politique"

    Attention aux mélanges jacqueline !

    Mais c’est vrai qu’il n’est pas trop à l’écoute, proche des gens, ni chaleureux.
    C’est un problème au niveau des chevilles !

  26. 02/02/2008 at 17:59 Jacqueline

    J’étais sûre que mon propos serait vite relevé ! Ce n’est pas un problème. Les deux Alain sont tous deux de fortes personnalités. Au moins Alain Rousset me semble t-il pouvoir (donc être capable de) améliorer son écoute, ce que j’ai ressenti hier devant l’écran. Je n’attends rien de tel de Juppé, qui en est foncièrement incapable !

  27. 02/02/2008 at 22:02 Gérard ELOI

    @ Jacqueline,

    Je crois que si ton intéressant commentaire amène sur le blog de Michèle deux réactions immédiates de la droite, c’est qu’ils n’ont plus que ce procédé d’envahir nos sites de rencontres pour tenter de nous déstabiliser !

    Ce que je constate : pour "tacler" une militante socialiste, il faut deux UMPistes, un piéton et un cycliste !
    Et même à deux contre une, ils ne tiennent pas la route….

    Amicalement

    GE

  28. 02/02/2008 at 23:22 Achille

    @ Salisseur

    je te remercie de l’élégance et de l’originalité de ton dernier commentaire, digne de figurer dans le bêtisier des campagnes bordelaises.

    De la grande classe, ô combien intelligente, ô combien fine, ô combien … ô les adjectifs me manquent, tellement j’était ébloui!

    Tu mériterais même avantr votre victoire aux élections, la Grande Croix du Serail de Sa Majesté Juppé 1er et unique!

  29. 03/02/2008 at 14:27 Jacqueline

    à Gérard Eloi

    Oui, et c’est consternant, ou réjouissant, en terme de prévisions pour les élections. Cela arrive parfois, heureusement, mais il est peu fréquent de lire ici des contradictions argumentées venant de l’équipe ou des sympathisans d’A.J. Le niveau des interventions vole souvent bas, très bas, simple technique apprise pour déstabiliser l’adversaire. Simple et vulgaire technique d’époque électorale. Serais-je de droite que je serais quand même déçue de cela, ça ne colle pas avec certaines de leurs valeurs affichées. Ferait-on de même, chez les affreux gauchistes si l’on pouvait s’exprimer librement sur le blog de Juppé and Co ? En tous cas ils n’ont pas couru le risque et ont soigneusement établi des filtres, décidé dès l’origine de trier les commentaires avant parution. Cela parle tout seul, non ?

    Quelqu’un que je pense de droite notait devant moi mi gêné – mi amusé qu’il était un peu cocasse de remarquer que c’était la gauche qui reprochait à l’actuel président de la république son manque de tenue, de correction dans sa vie personnelle, sa vulgarité. Le monde à l’envers !

  30. 03/02/2008 at 14:59 Le piéton de Bordeaux

    GE tu n’as pas bien lu encore une foi. Sans doute la distance entre ta région de résidence et Bordeaux. Je vois que faute de militant convaincus à gauche on n’hésite pas à recruter à l’exact opposé de l’hexagone. Bon, donc il n’y a pas un cycliste et un piéton , mais un salueur de cycliste et un piéton. D’autre part, j’avoue que tu m’apprends quelque chose. Je te cite : " …nos sites de rencontres… ", j’ignorais ! Tu vois, tu ne viens à Bx que deux fois par an mais tu m’apprends un truc.
    Jacqueline, c’est bien toi qui à déménagée de Formanoir, je crois !
    Qui insulte ? Qui dit n’importe quoi, en réalité ?

  31. 03/02/2008 at 17:55 Robert

    Vas y Achille, t’as ben raison !

Répondre à superpado Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel