m

Plus que jamais, ce soir, je mesure ma responsabilité : élue députée de la Gironde (c’est la formule véritable), mais surtout députée de Bordeaux, je suis la seule député(e) du seul territoire de Bordeaux, et la seule députée socialiste de ce territoire.

Par soucis de précision, Chantal Bourragué, députée UMP, est élue de Bruges, le Bouscat et Bordeaux nord (première circonscription) ; Noël Mamère (vert) est élu de Bègles, Talence et Bordeaux sud.

Ma circonscription est la seule purement bordelaise. Découpée pour être « la circonscription du Maire », elle le fut en effet pendant plus de soixante ans.

Bordeaux, hier, a élu au premier tour ce Maire qui perpétue une sorte de fatalité bordelaise : être la ville qui pulvérise tous les records d’absence d’alternance, avec ce que cela suppose de non contrôle des pouvoirs et d’usure de la démocratie. Mais ce n’est pas le sujet de ce billet.

Dans cet étrange village gaulois, qui contre le beau vent de gauche et la forte marée anti-sarkozienne qui agite la France, a perpétué l’absence de changement, j’ai un peu l’impression ce soir d’être une sorte d’Astérixe au féminin : petite, mais décidée, et surtout pleinement consciente de sa responsabilité qui est de représenter et de défendre les Bordelais face à la politique nationale et locale.

Ne parlons ce soir, actualité oblige, que de la politique locale : Alain Juppé, enfourchant nos propositions, a promis beaucoup en terme de proximité, de logement, de crèches, d’emplois…

Chiche ! Je suis assez peu dogmatique d’être capable d’approuver ouvertement ce qui est utile à ceux qui ont besoin et qui donne plus à ceux qui ont le moins. Ma première responsabilité est donc d’être vigilante et d’observer que ce qui a été promis est éffectivement réalisé.

La deuxième est de porter ce qui n’a pas été exprimé dans les documents électorauxet que nous avons rencontré tous les jours sur le terrain : souffrances individuelles, cas particuliers, problèmes qui sans cela paraissent insolubles, détresses variées et de toutes dimensions..

Ce soir, ce soir difficile, c’est ce que j’essaye de mesurer, de mettre en forme, de rendre compréhensible, de faire partager.

Comments 30 comments

  1. 10/03/2008 at 23:55 asse42

    Tout à fait Michèle. C’est ce que l’on attend d’un élu responsable. Si le maire de Bordeaux se décide à faire des avancées sociales il faudra l’encourager et le dire publiquement. S’il ne respecte pas sa parole il faudra aussi le dire publiquement. C’est la position de ségolène Royal contre sarkosy et cela me semble être la meilleure et la plus responsable.

    Tu vas avoir du travail dans ta circonscription dans les années qui viennent. Tu portes la responsabilité de gauche sur ce territoire. Tu devras donc en être digne et la faire vivre pour que l’on sache qu’être de gauche c’est être respectueux des citoyens et porteur de valeurs humaines.

    Merci Michèle pour ton combat et sache que l’on ne te laissera pas toute seule dans cet océan bleu. Même loin tu peux compter sur nous.

    Amitié socialo-ségolèniste

  2. 11/03/2008 at 08:33 Alain 1

    Quel poids, quel poids sur vos épaules ! Chaque jour, chaque heure, nous devrons être là pour vous aider.

  3. 11/03/2008 at 09:13 jfpessac

    Michèle

    Merci à toi, à Alain et à toute l’équipe pour cette campagne qui a permis de soulever les vrais enjeux de Bordeaux.
    Le combat s’annonçait difficile mais vous avez le mérite d’avoir relevé le défi que peu de camarades renommés avaient accepté de relever avant vous.
    J’attends avec impatience la liste des adjoints: les premiers déçus seront ceux qui pensaient que ceux ci seraient les premiers de la liste ….

  4. 11/03/2008 at 09:26 Clem

    Seule députée de Bordeaux, certes, mais pour assumer ton lourd fardeau, on te prêtera des bouts d’épaule. Attends toi à subir maintes attaques désormais. Juppé pense avoir reconquis le cœur des Bordelais (ce qui est compréhensible quand on gagne une élection avec autant de marge), et connaissant un peu le personnage (ambitieux et réfléchissant sur le long terme), je sais qu’il pense déjà à ce qu’il pourrait se passer dans quatre ans (à moins que l’ump se décide à le rappeler aux affaires avant). Les gens qui l’ont soutenu dans la campagne crieront à la calomnie, en disant qu’il ne pensera qu’à Bordeaux pour le restant de ses jours, mais suivant son parcours depuis 1995, année où il m’a fait marcher tous les jours une heure dans la neige pour aller en cours, je sais que le meilleur d’entre nous ne saurait se contenter de ce qu’il a, si jamais on lui en propose plus. Avant-hier, il s’est remis en marche, et ses deux dernières entraves à l’heure actuelle s’appellent Delaunay et Sarkosy. Il parie sûrement sur l’usure du temps pour s’occuper de la mystification qu’est Sarkosy, mais toi, Michèle, je suis persuadé qu’il va étudier ton cas de près.

    Alors, on sera là pour t’épauler, les élus qui sortiront des élections cantonales aussi, Alain Rousset, assurément gardera un œil vigilant sur ce qui se passe à Bordeaux, à n’en pas douter. Tu ne seras donc pas tout à fait seule en première ligne dans le combat qu’on a engagé pour les gens qui ont besoin qu’on leur tende la main pour les aider à se (re)lever. Nous connaissons les propositions d’Alain Juppé, et nous ne le laisserons pas sortir des excuses sarkoziennes du style "j’ai été élu pour six ans, et les mesures sociales sont prévues pour être appliquées lors de la cinquième année".

  5. 11/03/2008 at 10:46 Gargamel

    Ce matin j’ai la réponse à la question que je vous ai posé hier.
    Vous resterez au conseil municipal et vous allez démissionner du mandat de conseillère générale.
    Vous allez avoir du travail mais, je pense, que c’est une sage décision, si vous voulez un jour gagner Bordeaux.
    Dans quelques mois, vous vous retrouverez souvent dans le même avion que Juppé. Celui-ci ne va pas tarder à mettre en place son dispositif pour devenir président de l’UMP qu’il a créé. En attente de 2012. Ce serait une erreur de penser qu’il va se consacrer à 100% à Bordeaux. Ses projets personnels sont ambitieux.

  6. 11/03/2008 at 10:55 JEAN-REMY

    Etait-elle en or cette liste .Je ne sais pas mais tous ce qui brille n’est pas d’or que cela serve de leçon à ceux qui croit qu il suffit de paraitre pour gagner . Nos idées doivent être celle du peuple et le peuple doit se reconnaitre en étant representer . Alors tous les discours ne changeront rien il faut savoir se remettre en question c’est aussi cela la rénovation des idées et si cela est nécessaire des hommes ou des femmes . Il y a tant de femmes et d ‘hommes de valeurs au ps pourquoi oui pourquoi toujours les mêmes cela serait un vrai changement fini le club privé des rois des shows télévisés une place enfin pour les travailleurs de l ombres qui ont de bonnes idées et qui sont nombreux à être capable de redonner un souffle nouveau au ps. Ne faisons pas comme NS au risque de lasser

  7. 11/03/2008 at 11:14 Gargamel (encore)

    Ecoutez Jean Remy, il est de bon conseil.
    Je suis revenu parce que j’avais oublié de vous parler des démissions des nouveaux élus de la liste Rousset.
    Je trouve lamentable que des gens qui viennent d’être élus démissionnent de leur mandat (donné par le peuple) dans les jours qui suivent.
    C’est valable pour les politiques, c’est aussi valable pour les candidats dits "de la société civile".
    Ils savaient, quand ils ont donné leur accord pour être sur une liste, qu’il y avait une chance sur deux d’être dans la majorité. A aucun moment dans la campagne ils n’ont dit qu’ils démissionneraient s’ils étaient dans l’opposition. Alors, par respect pour les électeurs, assumez le mandat qui vous a été donné par les gens qui ont voté pour vous. Plus qu’une imposture, c’est une atteinte à la démocratie.
    A moins qu’il n’y ait que le pouvoir qui vous intéressait, et là, je me dis que les bordelais ont eu raison de ne pas voter pour vous.
    Mais je ne suis qu’à moitié étonné que les RATS quittent le navire.
    Je pense que les militants socialistes bordelais ne sont pas surpris non plus.

  8. 11/03/2008 at 13:32 Lucas Clermont

    Je me rappelle avec plaisir ton enthousiasme et cette curiosité bienveillante qui te portaient volontiers vers les Bordelais que l’on visitait en porte à porte. Je ne doute pas que de nombreux militants s’attacheront à t’accompagner pendant ton mandat. Il me semble que beaucoup d’entre eux sont désormais vaccinés contre les "expérimentations hasardeuses".

    Je me souviens également de ton inclination à la révolte. Voici un nouveau billet de Maître Eolas qui pointe la brutalité des politiques de l’État français contre les étrangers. Un fois de plus. Une vie piétinée de plus.
    http://www.maitre-eolas.fr/2008/...
    Si je travaillais à ton cabinet, très certainement, je n’aurais de cesse que tu l’approches, ne serait-ce que parce que vous avez aussi en commun, cette passion pour l’Europe.

    Enfin, je crains que beaucoup de Bordelais, de droite comme de gauche, ne manquent soit d’éducation, soit d’une maîtrise du vocabulaire qui les orientent vers des propos outranciers. Cela d’abord son propre camp.

  9. 11/03/2008 at 15:15 Novice en politique

    Les élections se suivent et ne se ressemblent pas. Alors que Ségolène Royal est arrivée en tête à Bordeaux aux présidentielles, que Michèle Delaunay a battu Alain Juppé aux législatives, Alain Rousset se prend une énorme raclée aux municipales. Comment expliquer cela ?
    Alain Rousset a parlé à plusieurs reprises de "la machine de guerre" mise en place par Juppé dans cette campagne. Pourquoi n’a-t-il pas mis en place aussi une machine de guerre ? Avec des troupes (les militants), des tireurs d’élite (les colistiers), des actions capables de répliquer au moindre mouvement d’Alain Juppé. Michèle Delaunay l’a fait dans sa campagne législative. Action, réaction ! Mais dans la campagne municipale il manquait cette dynamique.
    Départ tardif en campagne, liste composée de gens inconnus et pas du tout impliqués politiquement, certains colistiers venant de la droite (Modem et autres), programme illisible pour les gens modestes, mauvaise distribution des documents (je n’ai jamais reçu un document de campagne dans ma boîte à lettres à part un tract pour une réunion publique), démobilisation des militants, manque de présence sur le terrain, mauvaises relations avec la presse. Tout y était pour perdre.
    Sans compter le cumul des mandats d’Alain Rousset et de Michèle Delaunay.
    Pour l’avenir, je vais vous donner un petit conseil. Vous n’êtes pas obligés de le suivre. Vous avez déjà une journée de retard dans la campagne pour les prochaines élections. Vous auriez du commencer hier. A bon entendeur…

  10. 11/03/2008 at 17:17 Gérard ELOI

    @ Boule et Bill,

    Je lis cette calomnie que vous osez écrire en parlant de Michèle Delaunay :

    "…Honte du peu de travail que vous avez fourni depuis votre élection comme députée…"

    Avant de cracher n’importe quel venin, il faudrait peut-être vérifier ses sources. Et, pour voir le travail parlementaire accompli par Michèle, il aurait fallu lire ses billets, au-moins depuis le 17 juin. Je sais qu’elle écrit vite, et on comprendrait que vous ayez raté l’un ou l’autre
    épisode. Je sais aussi que le point " réussite éducative et culturelle" était l’une des bases du programme de Ségolène, pas de Sarkozy ! Mais ne nous faites pas croire que vous ne savez pas lire, puisque vous vous permettez d’écrire, et même de jouer avec un ordinateur !

    A moins que…en signant Boule et Bill ( plagiat, je me demande ce qu’en penserait l’auteur de la BD ?) vous soyiez deux, un qui éructe sans savoir, et l’autre qui retranscrit sans comprendre ?

    Je savais votre " union pour un mouvement populiste" tombée bien bas, puisque pour les présidentielles vous avez dû aller pêcher dans les marigots d’extrême-droite, je constate que l’écroulement dans le caniveau est irréversible…

    Je lis aussi : "…Manque de sérieux à mener à bien…".
    Malgré la difficulté d’agir en étant dans l’opposition, relire (entre autres) le billet consacré à l’hôpital, lors de la visite de Sarkozy à Bordeaux, puis bien d’autres.
    "Proposition de loi…" : vous n’avez pas vu (Il y a pourtant un opticien mondialement connu à Bordeaux) que depuis l’élection du 6 mai, il n’ y a plus de "proposition", mais d’ "imposition" de lois ?

    Allez donc verser votre fumier sur vos blogs : nos jardins n’en ont nul besoin.

    GE

  11. 11/03/2008 at 17:19 M.V.

    Michèle, c’est très grave, et abject ,ce qui se passe sur ce blog depuis hier matin (la campagne continue, pour l’avenir, quelle que soit l’échéance).
    Cette entreprise de dénigrement, de démolition systématique, aveugle et infâme, vise à te détruire, à salir et rabaisser les militants socialistes. Elle peut rapidement atteindre son but: "calomnier, calomnier, il en restera toujours quelque chose"…
    Il est urgent de stopper le phénomène, et je propose, comme l’ont fait les adversaires de la campagne, quand tu leur adressais des textes d’idées courtois et argumentés, de faire disparaitre ces textes injurieux de ton blog; il n’y a aucun scrupule à avoir, c’est une question de survie!
    Il parait que des gens pauvres, de quartiers défavorisés, ainsi que beaucoup de "bobos" favorables à Ségolène, ont voté Juppé. C’est possible. Cela prouve que la COM est une hypnose puissante. Maintenant, le mal est fait. Juppé a conquis les Bordelais, il est entré dans leurs consciences. Au fond ,ce fut une campagne psychologique, plus qu’une campagne d’idées et de débats.
    Il reste à surveiller Juppé et sa clique de très près. Nous l’avons pour un bout de temps; à moins qu’il ne fasse le tour de force de se faire adouber par les Bordelais, ceux-ci, maintenant qu’ils sont conquis voyant en lui l’alternative idéale à Sarkozy, pour se construire une dimension d’homme providentiel, incontournable, et devenir notre prochain Président de la République; en tout cas il a marqué sa différence et sa distance par rapport à N.S.
    Si cela arrivait, nous aurions toutes nos chances à BX.

  12. 11/03/2008 at 17:54 JEAN-REMY

    Garmamel a raison quand il dit que M Juppé vise plus haut je pense qu’il voit déja l’après NS en pensant au poste suprême celui de président non point de son syndic mais de la République Française . Bordeaux et la direction de l ump pour le poste tant attendu car quelle frustration de se dire que cela devrait être lui à la place de N.S . Le pion sacrifier attends son heure

  13. 11/03/2008 at 18:12 1popo

    Mauvais candidat et mauvaise campagne.

    La candidate naturelle, c’était Michèle DELAUNAY!
    La campagne, ça démarre plus tôt et plus fort!

  14. 11/03/2008 at 18:27 Gérard ELOI

    @ Bordelais,

    Je crois que je fais encore la différence entre un commentaire défavorable et un commentaire insultant et calomnieux.

    " Je suis si présent sur ce blog…"
    Comment le savez-vous, puisque c’est la première fois qu’on s’y croise ?

    GE

  15. 11/03/2008 at 18:30 MILITANT SOCIALISTE INQUIET

    "NOVICE EN POLITIQUE" A RAISON

    Au delà des propos minables et insultants pour Michèle Delaunay et pour la liste de gauche à Bordeaux, certaines critiques me semblent particulièrement jusitifiées quant à notre incapacité à faire partager nos idées et nos projets aux bordelais; chacun des lecteurs de ce blog doit lire avec attention me semble-t-il le billet de "NOVICE EN POLITIQUE" qui contient de très nombreuses vérités ( A l’exception notable de la critique de la présence du MODEM; une excellente chose et des partcipants à la campagne très investis) dont tous ceux qui croient sincèrement à un projet de gauche unie doivent tenir compte; si nous repartons pas des réalités que sont d’une part les problèmes des bordelais, et d’autre part la nécésssité d’une stratégie (machine de guerre) mise au service d’un projet politique crédible , nous resterons une gauche attardée, non offensive; Michèle Delaunay nous a montré à tous de manière flamboyante le chemin l’année dernière; nous avons avant tout besoin d ‘être unis et réunis, l’ensemble de la gauche associative et politique, sans arrière-pensées ni exclusive , pour analyser notre défaite et déterminer comment mouiller notre chemise ensemble pour les prochaines échéances locales et nationales

  16. 11/03/2008 at 18:32 Jeff

    Avant de dire mauvaise campagne, il fallait y participer. Et quand à mauvais candidat il fallait le dire au moment de la désignation !!!

  17. 11/03/2008 at 18:48 bredrel patrice

    mais desormais une question se pose vous concernant ainsi que mr rousset allez vous faire partie du conseil municipal ou laisser votre place a ceux qui n’ont pas ete elus

  18. 11/03/2008 at 19:20 poirier dominique

    je suis sûre que les électeurs du grand parc ou des quartiers défavorisés n’ont pas abandonné le combat et qu’ils feront entendre leurs voix prochainement.
    Mais il nous faut entendre ce qu’ils disent quand ils ne viennent pas, je ne pense pas qu’is croient dans les promesses de la droite, leur quotidien est tellement lourd à porter que peut être leurs priorités ne sont pas les nôtres , il nous faut leur expliquer à nouveau l’importance de l’expression dans les urnes sans jugement
    beaucoup de mensonges ont été proférés dans le camp du maire sortant et ls ont laissé des traces, personnellement je crois qu’il faut continuer à leur côtés sur nos valeurs
    ceux qui se sont battus dans cette campagne n’attendaient pas les honneurs du pouvoir, et pour ma part je continues même sans mandat à me battre pour mes idées, sans démagogie mais parce qu’elles véhiculent les messages d’humanisme que j’ai toujours portées et qui sont mises à mal aujourdhui, je suis sûre que ce combat est juste .

  19. 11/03/2008 at 19:39 Visiteur éphémère

    Je vous accompagne depuis de nombreux mois sur ce blog. Quelquefois en lecteur, d’autres je laisse mes commentaires. J’ai souvent laissé volontairement des commentaires polémiques. Ces deux derniers jours, je vous ai posté des commentaires depuis plusieurs ordinateurs différents (c’est facile, il suffit d’aller dans les cybercafés).
    Certains sont toujours en ligne, d’autres ont été supprimés. A aucun moment je n’ai souhaité blesser qui que ce soit même si je dis un certain nombre de choses qui devraient vous "réveiller" et vous permettre de vous remettre en question.
    Il semble que vous ayez envie de continuer avec vous oeillères et vos habituelles louanges. C’est votre droit. A force de supprimer les commentaires que chacun laisse, vous resterez tranquillement entre vous et vous vous ferez plaisir.
    Ceci est mon dernier commentaire.
    J’ai aussi utilisé comme pseudos Boule et Bill, Novice en politique, Gargamel et encore quelques uns. Mais je ne suis pas le seul sur ce blog. Certains d’entre vous avez aussi plusieurs pseudos. Même Michèle Delaunay. Il suffit pour s’en rendre compte de regarder les heures de mise en ligne de certains billets et commentaires. C’est de bonne guerre.
    Voilà, vous êtes débarassés de moi.
    Soyez heureux et faites beaucoup d’enfants !

  20. 11/03/2008 at 19:42 Visiteur éphémère (fin)

    P.S. : Même le blog de Chantal Bourragué n’est plus censuré. Vous pouvez y laisser vos commentaires librement. La gauche en rêve, la droite le fait. C’est comme les ministres d’origine maghrébine…

  21. 11/03/2008 at 20:12 M.V.

    Pour ne pas être une gauche attardée et non offensive, il faut faire comme les autres en face, être totalement dépourvus de scrupules et d’honnêteté, et avoir beaucoup d’argent (combien a coûté la campagne téléphonique de Juppé?).
    Il est urgent de se recentrer sur les cantonales à BX et sur la municipale de Talence; si la gauche récupère Talence, Juppé doit renoncer à la Cub, or il en a besoin pour son projet futur, BX seule est une petite commune qui ne peut lui suffire.
    On pourrait remettre à plus tard, la contrition.
    Je suis dans le canton 4: peu de commerces, des déplacements difficiles car peu de cars, aucune structure d’aides sociales ou même de simple rencontre, un agglomérat de maisons collées les unes aux autres sans espaces verts…etc…Je compte sur Selim Kançal, et je n’ai pas envie de dépendre du bras droit de Juppé en tant que conseiller général. Je n’ai aucune confiance car depuis 12 ans que je suis là, rien n’a été fait.
    J’ai vêcu 11ans à Talence, et là aussi, il y a du pain sur la planche. Les Talençais, qui sont des gens de gauche, seraient bien inspirés de préférer Alain Savary, déja ce serait plus cohérent, et très utile pour leur commune. A Talence comme à Bordeaux, l’alternance est devenue indispensable. IL faut en profiter surtout quand on a un candidat dynamique, expérimenté, comme l’est Alain savary.

  22. 11/03/2008 at 20:41 bredrel patrice

    le probleme juppe est que son bilan vient de ce qui a etait fait par la cub au niveau de tout les grand travaux et non de par lui tel les quais ou encore le tram sans un financement de la cub qui dans ce cas ignore les autres communes qui ont besoin a certain endroit de vrai refection de route tel a merignac la route venant du rond point du cimetiere ou vous tournez a droite et allant rejoindre la route du cap ferret en traversant beutre.

    monsieur juppe se fantardise de cela qui plait souvent fort bien au electeur mais de l’autre on cache la misere du monde tel que dans certain pays.

  23. 11/03/2008 at 20:42 M.V.

    Il faut lire GILLES Savary, bien sûr, et non Alain. Avec mes excuses.

  24. 11/03/2008 at 20:47 NR

    @ visiteur qui nous quitte Malheureusement le déferlement de « commentaires » malveillants, mensongers, insultants (que l’insulte soit « voulue  » ou pas) a pris des dimensions dépassant absolument tout c e qu’on a vécu sur d’autres blogs (je les ai tous regardé, à gauche comme à droite). Ici, sur le blog de Michèle Delaunay l’intention était (et est) de détruire ce qui fut commencé et longtemps maintenu: un beau forum de discussion, sans trop de polémique, pas toujours sur la politique, mais souvent littéraire, poétique. Les adversaires politiques l’ont pris pour cible pour le détruire et pour nuire à l’image de Mme Delaunay et de « la gauche » diverse qui y tenait ses échanges. Et ceci avec des moyens qu’on a vus: mensonges, diffamation, insultes. Personne ne peut prétendre d’avoir un droit à cela. Et celui qui dépasse toutes les limites doit s’attendre qu’il y ait des réactions, jusqu’à la suppression. C’est si simple que cela et n’a rien à avoir avec la censure pratiquée ailleurs (pas partout, mais certains blogs ouverts sont si ennuyeux que personne y fait des commentaires!). C’est tout. Adieu, visiteur.

  25. 11/03/2008 at 23:09 Nelbordeaux

    Non je ne regrette rien, c’est Pierre Hurmic qui avai repris ces mots de la chanson de Piaf, je me les approprie à mon tour pour dire que nous n’avons pas démérité dans cette campagne pour louer le travail fait par Alain Rousset, Michele Delaunay et tous les colistiers ! Bien sur on a eu des manques sinon nous aurions gagné mais Alain Juppé à reellement utilisé une machine de guerre pour gagner, allant jusqu’a oublier sa quelle était sa famille politique, reprennant toute nos idées du programme alors oui chiche, on l’attend a l’oeuvre

  26. 12/03/2008 at 11:47 Biloutte

    Bonjour,

    ressortir le vieux argument de l’alternance met en évidence le manque flagrant d’argument concret de votre part (quand on a rien à dire, on se tait). On ne choisi pas un maire pour une alternance mais pour un projet, le choix fut fait…
    Nous ressortir la "marée anti-sarkozienne" montre que vous n’arrivez toujours pas à comprendre les Bordelais, les Bordelais considèrent que c’est une élection locale, qui n’a rien à voir avec la politique nationale, vous ne leur ferez jamais croire que vous pouvez gérer quoique se soit en disant "moi je suis contre…" il faut PROPOSER, avoir des IDEES (même si c’est dure…)
    De plus, nous parler "d’usure de la démocratie" alors que M. Juppé a été élut à 56,62 avec une participation de plus de 66% montre bien que vous méprisé le vote des Bordelais et plus généralement la démocratie quand elle ne va pas dans le sens de vos intérêts. La démocratie ce n’est pas le vote qui vous convient, la démocratie c’est le vote du peuple

    PS: ASTERIX sa s’ecrit SANS "E" à la fin.

  27. 12/03/2008 at 14:24 Gérard ELOI

    @ Biloutte

    1) Astérix, sa s’ écrit…

    (J’aurais plutôt écrit " çà s’écrit", mais chacun ses goûts)

    2)…sans " E". Bien d’accord. Mais Michèle a malicieusement féminisé le vocable. Et, aux dernières nouvelles, le "e" final est la marque du féminin en français !

    3) "Le vieux argument…". J’aurais plutôt écrit "le vieil argument".
    (De nouveau, chacun ses goûts)

    4) "Quand on a rien à dire, on se tait".

    Là, çà mérite débat !

    -si c’est vraiment " on a rien à dire…". On ne se tait pas, on dit " Rien" !
    -s’il fallait lire " Quand on n’a rien à dire…", je suis d’accord. Mais alors, pourquoi écris-tu sur ce blog, puisque tu n’y apportes…rien ?

    GE

  28. 12/03/2008 at 14:41 Alain 1

    Biloutte est indécrottable , ou ne veut rien comprendre au style de Michèle. Pourtant, ne serait-ce qu’à lire Michèle… Astérix très volontairement féminisé par M D devient Astérixe.
    Par contre "ça" remplaçant "cela" s’écrit avec "ç" . "Sa" est toujours un possessif.
    Fô êt’ 1 peux prétanssieu pour doné dè leçon de franssè a mishel !

  29. 12/03/2008 at 15:06 Gérard ELOI

    @ Alain 1

    Et dire qu’il n’ont plus que…sa ? çà ?…comme arguments !
    Et qu’en plus, la campagne est finie !

    Indécrottable(s), comme tu dis…

    Et dire qu’on passe du temps à leur répondre !
    Mais, malgré la méthode du sage Achille, il y a des fois où "Trop, c’est trop"…

    Amicalement

    GE

Répondre à poirier dominique Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel