m

Journée contrastée hier entre la gaieté et la dynamique de la venue de Ségolène Royal à Bordeaux et deux nuages noirs, en contrepoint de sa visite.

Hier un jeune homme de 27 ans s’est pendu dans les douches du centre de rétention, après avoir appris son arrêté de reconduction au Maroc. J’ai envoyé un message de soutien à la manifestation de recueillement qui avait lieu au moment même où Ségolène prenait la parole place de la Bourse.

Avenue Thiers, beaucoup de nos amis ont rejoint Emmanuelle et l’équipe de Médecins du monde pour retarder l’emmuremement du squat. J’ai envoyé sur place les travailleurs sociaux du Conseil Général et alerté Sud-Ouest. Pendant j’ai appelé le Préfet pour demander que l’évacuation soit différée après que l’ont ait trouvé des solutions de relogement. Son (sa) directeur de cabinet m’a assurée qu’elle le contactait tout de suite. Elle a sans doute aussi prévenu Hugues Martin qui est arrivé sur place pour constater nos efforts. L’important est que l’affaire s’est bien terminée.

Et Ségolène est arrivée. Pas comme Zorro, mais en amie chaleureuse et déterminée. A chaque pas, une foule plus grand s’agrégeait à nous. Un millier de personnes était autour du banc où nous avons parlé. Ainsi que tous nos élus, Alain Rousset, Philippe Madrelle, Gilles Savary.., les candidats aux législatives et aussi Pierre Hurmic, Marie-Claude Noel, et Noel Mamère.

Je vous raconterai tout cela plus longuement : je cours rejoindre Pierre et Marie Claude sur le terrain !

Comments 6 comments

  1. 14/06/2007 at 11:16 Philippe

    Place de la Bourse, il y avait de la ferveur. C’était émouvant.
    La sono était minable. La CCI n’a pas voulu "prêter" une prise de courant. Nous le devons sans aucun doute à JUPPE et son valet MARTIN.

  2. 14/06/2007 at 18:31 Reineke

    Comparons ce que nous pouvons voir sur les deux vidéos avec le commentaire lamentable d’un Juppé qui a terriblement peur d’être privé de ses palais aux lambris dorés. En parlant dans une conf de presse de Ségolène comme "samu" pour Michèle, il a sans doute pensé à Sarko qu’il évoque tout d’un coup depuis quelques jours en espérant que l’effet d’entrainement se répercute sur lui. Mais il est encore plus probable qu’il en aura besoin dimanche soir, d’un tel samu, en apprenant les résultats. Je lui réserve un peu de charité chrétienne.

  3. 14/06/2007 at 21:04 DOMINIQUE POIRIER

    quel beau moment tu nous a offert michèle ce 13 juin aucun de ton équipe ne l’oubliera quoiqu’il arrive,tu as montré aux côtés de ségolène ta légitimité bordelaise et ton implication déterminée à gagner.
    Cet évènement restera gravé dans le marbre et la pierre de la place de la bourse et surtout dans le coeur des bordelais et girondins
    nous sommes nous aussi déterminés à nous battre jusqu’à la dernière seconde et tu mérites bien un soutien sans faille!
    puisses les bordelais voter en masse comme ils l’étaient hier soir à bordeaux pour qu’enfin bordeaux s’illumine et que cette flamme soit portée par toi à l’assemblée nationale!!!!

    tant que les femmes ne s’en mêlent pas il n’y a pas de véritable révolution MIRABEAU

    faisons la à bordeaux michèle c’est un début!!!!!!

  4. 14/06/2007 at 22:59 Bruno

    Comme promis ici même, le matin à 1 H 48 (confirmé par courriel à 13H…), nous sommes venus vous soutenir, te soutenir, applaudir celles et ceux qui t’entouraient et, bien sûr, Ségolène Royal. Notre candidat y était aussi. Puis, nous vous avons quittés… afin de nous rendre à notre réunion publique avec notre candidat, c’est François Deluga, et toute la gauche du Val de l’Eyre et du Bassin. Nous avons crié "Mi-chèl(e)-dé-pu-té(e)", mais aussi "Merci ségolène".
    Autour de moi, nous avons aussi marmonné "Jup-pé-dépité" et, dans un éclat de rire "Jup-pé-dé-ca-pi-té".
    Il faisait très chaud. Et la foule était chaleureuse.
    Dimanche soir nous guetterons, de notre campagne, les résultats de "la 2ème"…
    Amitiés encore une fois, Michèle.
    Bruno

    PS – Dominique, je te voyais, en face, faisant la chaîne de sécurité ; j’ai essayé… vainement de te faire signe. Je t’embrasse.

  5. 15/06/2007 at 12:23 Florence

    Une nouvelle forme de tourisme : le tourisme électoral.
    Strasbourgeoise en visite chez des amis de la 2eme circonscription de Bordeaux, j’ai tenu à donner un coup de main à la campagne de Michèle Delaunay. Pas de meilleurs guides pour visiter une ville que les militants du terrain!

  6. 15/06/2007 at 13:47 Françoise

    C’était effectivement chaleureux, émouvant, très humain. J’ai discuté avec des militants, échangé des expériences. Mal partout à force d’attendre debout, serrés, dans la chaleur, mais qu’importe, c’est oublié. Par contre ce vrai contact entre les uns et les autres, ce fort sentiment républicain, cette conscience sociale commune, cette manière d’aborder sur le vif des problèmes qui dépassent nos individualités pour penser l’intérêt commun, cet mise en arrière plan de nos égoïsmes, qu’est ce que ça fait du bien. J’ai crié "Michèle Députée" et ai aimé ce "Merci Ségolène" assez joli, surtout après ce qu’on appelle un échec, et qui n’est qu’une répétition générale.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel