m

La campagne législative court jusqu’à ce soir minuit et je pars sur le terrain expliquer et expliquer encore l’importance de l’enjeu.

Bordeaux est sous les regards des Français. Oui, c’est vrai Alain Juppé part avec une longueur d’avance, mais tout est possible à une gauche mobilisée, large, ouverte, telle qu’elle l’a été au moment des Présidentielles.

Je sens si fort combien je pourrais être utile. Si cette confiance m’est faite, si les Bordelais ont cette audace de m’élire (une femme ! Récente en politique !), je consacrerai ces cinq années à défendre ceux qui en ont besoin, à aider chacun à réussir sa vie.

C’est une antienne dont j’ai à plusieurs reprises bassiné les lecteurs de ce blog : nous n’avons qu’une seule vie ; cela me fend le coeur quand je vois quelqu’un menacé de la gâcher par de mauvaises conditions de santé, d’éducation, par le fait qu’il est enfermé dans un ghetto d’insuffisance de culture ou dans une carapace de violence.

Voilà, c’est vrai, je voudrais tant avoir cette fierté de concrétiser ce qu’ont exprimé les Bordelais le 6 mai, de le porter à l’Assemblée, et chaque jour de ces cinq ans de faire ce que je sais maintenant savoir et pouvoir faire.

Comments 3 comments

  1. 16/06/2007 at 23:40 Eric

    Merci de cet engagement.

    je ne veux rien dire de plus.

  2. 17/06/2007 at 17:27 Philippe

    Quel texte magnifique.
    Il faut concrétiser par ton élection.
    Bonne chance

  3. 17/06/2007 at 23:02 bali

    Trop tard!
    Tu as signé pour 5 ans!!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel