m

Jamais plus qu’aujourd’hui je n’ai ressenti ce que, dans mes années de cancérologie, j’appelais « la responsabilité du moi » et son double « l’inexistence du moi ».

La responsabilité du moi, c’est à dire, la prise de conscience que, fût il un atome d’une situation, d’un moment, d’une réalité,  ce « moi » en était responsable et responsable de ce que cette réalité deviendrait.

Inexistence, parce qu’à ce moment, la personne en tant que telle n’est que l’outil d’un destin, d’un projet, d’un avenir, et qu’en tant que telle, son nom, son avenir individuel, ne constituent qu’une anonyme parcelle de ce qu’il s’agit de fusionner et de porter.

Je le ressens dans ma fonction de Ministre. Rôle que je ne mets jamais au-dessus de ce qu’il est, rôle que je ne place jamais au-dessous de ce qu’il représente. Un moment, une fonction, un engagement. Dans la plénitude de sa force, dans la fugitivité de sa durée, dans l’anonymat de sa responsabilité qui est fondamentalement collective.

Pour tout cela, je me bats. Pour, quand je m’exprime à ce titre, que la parole de notre Gouvernement soit relayée, exprimée, expliquée. Pour que cet immense effort, ce pari violent et quelquefois douloureux de redresser la France en crise, une crise multiple dont la dimension budgétaire n’est pas la plus grave, soit perçu et partagé.

Comments 30 comments

  1. 06/04/2013 at 14:38 Nico

    Tous responsables et pourtant certains coupables

    • 06/04/2013 at 16:10 sylvie

      Mediapart s’en charge, merci

      Think positive (  » j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé  » Voltaire )

  2. 06/04/2013 at 17:39 Alain

    Pour faire le lien avec votre précédent billet, puisse Mélenchon vous lire et prendre conscience de sa terrible irresponsabilité du moi.

    • 07/04/2013 at 07:46 brigitte Beulaygue

      Alain,

      enfin il n’y a pas que Mr Melenchon qui doit réflechir ! je pense que tout le monde politique doit vraiment s’interroger! et nous aussi en temps que simple citoyen!

  3. 07/04/2013 at 08:34 Alain

    @ brigitte Beulaygue

    Certes, je suis prêt à balayer devant ma porte pour obtempérer aux injonctions méluchiennes, mais je n’ai aucune part de responsabilité dans la mobilisation populiste des masses laborieuses pour la purification éthique du territoire national. Je le jure, ce n’est pas moi qui ai racheté le Kärcher de Sarkozy sur e-Bay pour le retourner contre les social-traîtres et la vermine ultra-libérale. Dans la situation qui est la sienne ce pays à besoin de sang-froid pas de fureur.

  4. 07/04/2013 at 11:35 Pierrejo74

    Bonjour il est trop simpliste de se réfugier dans la collégialité de la prise de décision Cela amène a ne plus trancher et ne plus décider Sans aller jusqu a De Gaulle ´´l intendance suivra ´´ il est bon de prendre des décisions qui parfois vont a l encontre de son entourage et de ses conseils pour le bien de la collectivité, la solidarite avec eux s arrete au seuil de la compétence Sans pour autant ne pas défendre la politique général du gouvernement. Mon incompréhension me rends plus déçu qu acerbe La responsabilité de la situation doit elle être attribué au moi premier, cela en fait parti mais sans exclusive. L espoir est donc que je place en MOI et pourquoi pas en vous en dévies mon seul moteur Bien a Vous Pierrejo74

  5. 07/04/2013 at 15:27 Michele

    Ce n’est pas de collégialité de la prise de décision dont je parle , mais du caractère à la fois collectif mais d’abord personnel, individuel, unique, de la responsabilité dans les choix, l’action, la position, vis à vis de l’avenir de notre pays et, moins accessible, de l’Europe

  6. 07/04/2013 at 22:52 Michele

    A Alain. Je partage complètement votre remarque. Mélenchon manie des mots dangereux, sans proposer d’avenir autre que verbal. Rien j’en ai peur ne peut lui faire mesurer sa responsabilité

  7. 08/04/2013 at 03:22 Pierrejo74

    Me voici donc rassuré sur l exigence d un moi ego dans sa dimension projet sociétal qui induit la responsabilité individuel avant la responsabilité collective Mais que viens faire Melanchon et son populisme des masses dans ce débat. La prise de décision individuel ne peut appartenir a un MOI dilué dans le discours au peuple. Attention le ressenti des gens, de la base devient identique a notre égard. Bougeons que diable……

  8. 10/04/2013 at 18:06 sylvie

    sympathique intervention ce matin sur Canal + bravo !

    quand vous mettez vous au foot ? ( blague bien sûr )

  9. 15/04/2013 at 09:49 Michele

    Aujourd’hui, où j’ai publié mon patrimoine en primeur pr les lecteurs de Sud Ouest qui sont mes électeurs, ce billet demeure totalement vrai

  10. 15/04/2013 at 10:50 Prolétaire

    5,4 millions d’euros, j’en reste couac !

    J’ai envie de crier, quand je pense à tous ces prolétaires qui gagnent une retraite de misère et dont vous êtes censée représenter l’intérêt.

    Mais p…. de m……. !!!!!!!!!!!!!!!!!! J’en reste couac !

  11. 15/04/2013 at 10:55 prolo

    5,4 millions d’euros, si vous ne vous êtes jamais vécue comme riche, donnez aux pauvres et vous verrez alors vraiment la différence.

  12. 15/04/2013 at 11:03 fan club

    Pour que les choses soient claires : on ne vous a pas soutenue sur le plan politique pour nous dévoiler vos revenus et comment vous les dépensez – ça ne résout pas en plus les problèmes des français – mais parce que vous êtes issue de la société civile, très dynamique et semble t’il, une bonne gestionnaire, ( là je m’amuse, mais c’est quand même un gage de bonne gestion soit dit en passant ) donc on peut légitimement penser que vous serez efficace dans votre fonction. ( le salaire d’un médecin… en contrepartie des vies sauvées )

  13. 15/04/2013 at 20:00 lambda

    Bonsoir Madame,

    il y a quelques jours, je ne savais pas que vous étiez ministre , ni que vous étiez riche (enfin un peu). J’ai lu que vous aviez une crainte , celle d’être en décalage entre votre engagement socialiste et votre patrimoine. Puis je vous suggérer un argument? Bill Gates est infiniment plus riche que vous et il s’engage avec ses moyens au profit des pauvres .. Il n’est donc absolument pas incompatible d’avoir une certaine aisance financière et une éthique.

    cordialement

    • 16/04/2013 at 18:26 Louis

      Je suppose que Léon Blum aurait publié son patrimoine si cela avait pu lui éviter la calomnie concernant la vaisselle d’or qu’il ne possédait pas. Donc il ne devrait pas y avoir de malaise concernant la publication de votre patrimoine. Mais le meilleur moyen de dissiper un éventuel malaise ne consisterait pas à dire combien d’argent chaque année, une militante socialiste possédant un patrimoine de plus de 5 millions d’Euros, consacre à la solidarité, en plus de ce qu’elle est obligée de payer en impôts et taxes ? Mais c’est vrai que rien ne vous y oblige …

      • 16/04/2013 at 19:04 sylvie

        A Louis

        la solidarité que Madame Delaunay témoigne aux personnes avancées en âge tous les jours depuis mai 2012, même si elle a quelques contreparties par ailleurs, n’est ce pas assez pour vous ?
        Vous même, si je puis me permettre, combien de temps consacrez vous à la solidarité tous les jours ? autant qu’elle ? plus qu’elle ?

  14. 16/04/2013 at 12:01 Candide

    Quand on considère le montant du patrimoine de nos ministres, on se dit qu’être socialiste est un luxe que le petit peuple (dont je fais partie) ne pourra jamais se payer. Et dire qu’au PS, on se gargarise des « valeurs » de la gauche ou des « valeurs républicaines » : maintenant, on aura compris qu’avant tout il s’agit des valeurs cotées en Bourse… A cet égard, l’affaire Cahuzac aura été révélatrice de la tartufferie des princes qui nous gouvernent : non seulement, ils sont incompétents, mais en plus ils s’enrichissent à qui mieux mieux…tout en prêchant aux manants l’austérité !

  15. 17/04/2013 at 08:43 francis

    suis je toujours blacklisté ici ?

  16. 17/04/2013 at 08:46 francis

    manifestement, je puis revenir commenter,
    merci.

  17. 17/04/2013 at 09:28 alphonse

    Pauvre Francis!

    « Inexistence, parce qu’à ce moment, la personne en tant que telle n’est que l’outil d’un destin, d’un projet, d’un avenir, et qu’en tant que telle, son nom, son avenir individuel, ne constituent qu’une anonyme parcelle de ce qu’il s’agit de fusionner et de porter. »

    On peut se demander à partir de quel niveau de fortune ce ne serait pas elle, la fortune, et non le moi, plus ou moins inexistant, qui conditionne le destin. Et pas seulement celui du moi.

    Cette mesure de publication des fortunes des ministres (et non encore de leurs revenus!), la plus populiste au pire sens poujadiste qui soit, s’avère tout de même une belle explication du fait que ce gouvernement mette tout sa complaisance à la préservation de le RENTE (via la « gestion » de la dette publique et les « réformes » ad hoc) plutôt qu’à une réelle sécurisation de l’emploi par des activités, des salaires, des conditions de travail décentes, et des allocations de vie convenables pour tous ceux qui ne travaillent pas.

    Accessoirement, se demander pourquoi des gens dotés d’une compétence aussi fine dans le domaine médical….atterrissent si volontiers en politique…

    • 17/04/2013 at 11:04 Louis

      @ Sylvie

      Vous êtes la porte-parole de Michèle Delaunay ?

      • 17/04/2013 at 13:34 sylvie

        et vous, celui de Gaston Lagaffe ?

        • 17/04/2013 at 15:56 Louis

          Gaston Lagaffe ? Vous voulez parler de Cahuzac ?

  18. 17/04/2013 at 12:20 francis

    Michèle Delaunay a fait une déclaration de patrimoine qui semble complète et honnête, prenant soi de préciser l’aspect foyer fiscal, l’origine des biens, et même les revenus de son couple.
    d’autres patrimoines ministériels semblent plus étonnants et suscitent des interrogations.

    je suis inquiet de la manière dont ces informations vont être, sont commentées, disséquées, déformées… les uns trouvant ces patrimoines trop élevés pour être honnêtes, les autres trop faibles pour des responsables compétents, ou un peu inexacts, sous évalués, dissimulés, etc… et les modalités de ce calcul ne sont pas précisées, par rapport au formulaire ISF en particulier. l’effet revalorisation sur les patrimoines est fort dans l’immobilier et pose question comme Michèle Delaunay l’a souligné.

    ces déclarations sont en réponse à l’affaire de J Cahuzac, l’auraient- elles évité ?
    personne ne le pense.
    j’ai une proposition qui aurait peut être pu l’éviter, et sans doute dissuader de futurs responsables politiques de se mettre dans cette mauvaise situation: que chaque nouveau parlementaire (voire chaque candidat ?) chaque ministre, fasse l’objet au moment de sa candidature, de son élection, de sa nomination, et de son départ, d’un contrôle fiscal revenus et patrimoine, sur les cinq dernières années, sous le contrôle de la « commission de le transparence de la vie politique », avec, éventuellement, publication par celle-ci de certains résultats, sous la forme qui lui paraîtra pertinente.
    cela obligerait ceux qui veulent être élus à être, plusieurs années auparavant, vertueux !

  19. 17/04/2013 at 23:35 francis

    ces déclarations sont en réponse à l’affaire de J Cahuzac, l’auraient- elles évité ?
    personne ne le pense.
    j’ai une proposition qui aurait peut être pu l’éviter, et sans doute dissuader de futurs responsables politiques de se mettre dans cette mauvaise situation: que chaque nouveau parlementaire (voire chaque candidat ?) chaque ministre, fasse l’objet au moment de sa candidature, de son élection, de sa nomination, et de son départ, d’un contrôle fiscal revenus et patrimoine, sur les cinq dernières années, sous le contrôle de la « commission de le transparence de la vie politique », avec, éventuellement, publication par celle-ci de certains résultats, sous la forme qui lui paraîtra pertinente.
    cela obligerait ceux qui veulent être élus à être, plusieurs années auparavant, vertueux !

  20. 17/04/2013 at 23:36 francis

    Michèle Delaunay a fait une déclaration de patrimoine qui semble complète et honnête, prenant soi de préciser l’aspect foyer fiscal, l’origine des biens, et même les revenus de son couple.
    d’autres patrimoines ministériels semblent plus étonnants et suscitent des interrogations.

    je suis inquiet de la manière dont ces informations vont être, sont commentées, disséquées, déformées… les uns trouvant ces patrimoines trop élevés pour être honnêtes, les autres trop faibles pour des responsables compétents, ou un peu inexacts, sous évalués, dissimulés, etc… et les modalités de ce calcul ne sont pas précisées, par rapport au formulaire ISF en particulier. l’effet revalorisation sur les patrimoines est fort dans l’immobilier et pose question comme Michèle Delaunay l’a souligné.

  21. 19/04/2013 at 16:17 alphonse

    Bah! Nul doute que la Ministre de l’Age va réorienter ses investissements dans la « silver economy »…!

    Mais il y a plus important. Après avoir lâché la classe ouvrière, le PS est en train de lâcher ce qu’il pourrait rester d’intéressant chez les catholiques.
    Le cardinal Vingt-Trois, au journal parlé de Frinter de mardi dernier 19h (podcast vers la fin de la 8ème minute: réécoutez!) vient en effet de CAUTIONNER sans nuances la VIOLENCE prônée peu ou prou par les frigido-barjistes de tout poil ou les Jacob-Mariton&C°…
    Il la promet même, cette VIOLENCE si la loi du mariage pour tous est votée!!!
    Son successeur à la tête des catholiques français vient d’ailleurs de le confirmer et quand le nouvel homme d’Etat du Vatican vilipende les « docteurs » et les « idéologues » qui voudraient réintroduire la raison en théologie:
    « Ces idéologues — on l’a vu dans l’histoire de l’Eglise — finissent par être des intellectuels sans talent, des moralistes sans bonté. Ne parlons même pas de la beauté, à laquelle ils ne comprennent rien! », a-t-il fustigé, dans le langage simple et direct qu’il affectionne. »
    Il n’y a pas photo…
    «  »ces docteurs qui répondent seulement avec le cerveau », alors que « la parole de Jésus va au coeur ».

    Avec le nouveau poids spécifique acquis par notre Hôte au gouvernement, je trouve que le Président devrait la charger d’une haute mission de confiance: une intercession auprès de son cardinal préféré de Bordeaux pour calmer au moins le Magistère, car c’est la République qui est en cause!
    Mais aussi bien la loi Taubira, qui n’est au fond, qu’une simple affaire de coeur.

    Sans pour autant revenir à la liberté de conscience sur ce sujet, svp..!!!!!!

    • 19/04/2013 at 18:51 Louis

      Vous suggérez que le Président de la république devrait charger Mme la ministre Delaunay d’intervenir après du cardinal Ricard pour que l’Eglise catholique mette de l’eau dans son vin de messe ? C’est la panique ?

  22. 19/04/2013 at 20:18 alphonse

    …juste un peu de traces de charité chrétienne, Louis, ce qui ne disparaît comme ça de l’identité cultu(r)elle…
    …pour les pauvres en esprit (mais en ont-ils encore, si leur esprit s’est mué, comme partout, en esprit d’entreprise) qui peuplent votre Magistère….

    Pourquoi?…Ricard est encore pire?
    Pire que le primat des Gaules…,..ou l’équivalent des Belges..??

    J’adorerais (!) accompagner Mme Delaunay dans une démarche pareille…
    Rappelez-vous que dans ces colonnes j’avais persuadé d’hérésie un anti-IVG: il mettait le pape au-dessus du Saint-Esprit!
    Il est vrai qu’avec l’infaillibilité il avait des excuses! Et au fond, on est tout près d’un nouveau Vatican…UN…

    Mais…parlons d’autre chose, dirait Brel…
    Des citoyens ici vont s’énerver…
    Et je vais encore passer pour un alphonse!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel