m

A-t-on suffisamment remarqué cette phrase, ce matin en conseil de CUB : « Monsieur le Président, JE VEUX que pour les élections municipales 2008, le tri sélectif soit étendu et fonctionne dans tout Bordeaux » ?

Le Président, c’est Alain Rousset.

Le « Je » comminatoire, de ce « je veux » , c’est Alain Juppé.

Non, Juppé n’a pas dit « pour l’intérêt des Bordelais », ni « pour l’intérêt de la planète », ou « pour le développement durable » , mais « POUR LES ELECTIONS MUNICIPALES 2008 ».

Toute la conversion écologique d’Alain Juppé est dans ce raccourci. Et beaucoup plus que cela. Quiconque s’adresserait à lui comme il s’est adressé à Rousset serait tancé d’irrespectueux, d’immoral…

A défaut de l’Etat, la Ville, c’est Moi !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel