m

Au « dîner-buvette » entre la séance de l’après-midi et la séance de nuit à l’Assemblée, un collègue député me lit un article de journal :

« Une verre de vin chaque jour augmente de 10% le risque d’être atteint d’un cancer de l’estomac »

Mes yeux s’arrondissent. Je demande qu’il relise : c’est, mot à mot, la teneur de l’information. Je rassemble toutes les données mathématiques et statistiques acquises dans les 50 dernières années : cela signifie, sans contestation aucune, que 10 verres de vin, fût-ce un seul jour, donnent 100% de risque, c’est à dire l’assurance absolue, d’un cancer de l’estomac.

En un mot, le jackpot ! Mieux, beaucoup mieux, que le Casino de Bordeaux. Dix verres, et vous vous assurez un cancer rare ! D’autant que si vous mangez plus de 50 grammes de viande avec le verre de viin, vous faites plus que doubler le risque ! Grattage ou tirage, « La Française des jeux » est complètement plantée en face de telles annonces.

L’étude vient de l’INNCA, société de bon renom sous la direction du Pr Maraninghi. Est-ce cet éminent collègue qui s’est planté dans sa communication ou est-ce le journaliste qui a tronqué l’information ? Mais le seul bon sens, allié à une calculette pour les plus faibles en mathématiques élémentaires, dément l’affirmation.

J’ai rassuré les députés autour de moi. Et nous avons convenu de boire ensemble une bouteille très honorable de Haut Marbuzet et de voir venir…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel