m

Une fin d’interview de Macron qui aurait pu avoir de la grandeur, si elle avait été entendue et… si elle avait été crédible.« Si elle évait été entendue », ou plutôt écoutée, car comme c’est désormais l’habitude, elle a été alourdie et retardée par des questions que personne n’aurait osé poser lors d’une conférence de presse du Général de Gaulle. « Si vous étiez atteint du Covid, prendriez-vous de la chloroquine ? ». Question sans objet par excellence, sinon parce qu’elle fut médiatique en son temps.Je reviens au sujet de cette fin d’interview : donner des chances de réussite aux enfants pauvres. J’ai choisi volontairement ce vocabulaire du siècle dernier et que plus personne n’utilise. En premier lieu, Macron n’était pas crédible même s’il faut lui reconnaître la volonté de transgresser les rails où sa famille aurait pu logiquement l’engager. Mais rien du monde actuel ne permet de faire un parallèle entre le « petit maçon creusois » de 1920 et le jeune des banlieues et même des campagnes oubliées. Et d’abord, l’enseignement : combien d’enfants pauvres sont-ils aujourd’hui repérés par leur instituteur, accueillis par lui les samedis après-midi pour compléter ce qu’ils ont appris pendant la semaine à l’école comme le faisait le père de Bernard Cazeneuve ? Je laisse la réponse ouverte. Si cette chance devait exister aujourd’hui dans les banlieues ou dans les « territoires », telles que l’ont illustrée des personnalités comme Pierre Bérégovoy, il faudrait aussi s’assurer que la République élimine –ou du moins contrôle- les voies parallèles qui détournent les jeunes des enseignements républicains et de leurs chances de réussite.Ce qu’après trois ans, Macron n’a pas réussi, c’est à redonner cette appétence et à la rendre réaliste. Lui-même n’est pas en mesure de la concrêtiser. La « start up nation » n’a convaincu ni les gilets jaunes, ni le 9.3. Ce n’est pas une critique, c’est un immense regret et je rejoindrais, quelle que soit son appartenance, celui qui y parviendrait.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel