m

Sur 21 contributions générales, 6 motions ont été déposées à la commission des résolutions et vont être présentées . Ordre par tirage au sort :

1 – Delanoe
2 – pôle écologique
3 – Hamon
4 – Martine Aubry
5 – Colomb-Royal
6 – Utopia

Première motion : Bertrand Delanoë

– fierté de notre démocratie au regard de la pratique de l’UMP, centralisée autour d’un homme – ne pas confondre débat d’idée et division – le pouvoir n’appartient qu’aux militants – quelle réponse parvenons nous à donner aux 7 millions de Français vivant au dessous du seuil de pauvreté, à ceux dont le pouvoir d’achat diminue, aux classes moyennes… ? – toutes les motions serviront à donner aux Français des réponses aux questions qu’ils se posent – dans l’économie de marché, c’est le rapport de force qui peut apporter un projet de régulation – la motion que nous présentons est clairement européenne ; nous voulons nous battre fortement pour la démocratie en Europe et le pouvoir du parlement européen ; pour des avancées sociales – nous devons apporter des réponses au défi écologique, qui n’est pas séparé de l’ambition sociale – notre motion fait des choix et établit des priorités : pari de l’investissement sur la recherche, de la créativité, création de la richesse – c’est une motion qui parle clair sur les rassemblements : projet de gauche porté par le rassemblement de toute la gauche – un parti de militants ; beaucoup de boulot pour tous les militants – très fier d’être avec François Hollande, « ce premier secrétaire, nous l’avons fait ensemble » – nous devrons apprendre la cohérence et la solidarité – pour faire du renouveau, je veux avant tout être fidèle. « J’assume tout depuis notre congrès d’Epinay », je porte l’héritage de tous les premiers secrétaires

Deuxième motion : Christophe Carrèche pour le pôle écologique

Le congrès s’annonce tourné vers les enjeux de pouvoir ; le pôle écologique est un collectif Deux convictions fortes : le congrès ne peut se résumer à un problème de leadership, sur beaucoup de sujets des différences existent entre nous et nous devons exprimer ce que nous pensons réellement ; il ne faut plus nous enfermer dans un unanimisme de façade Deuxième conviction : une sensibilité écologique doit exister au sein du PS ; nous voulons promouvoir et être garants de l’exigence écologique Affirmer la nécessité d’une exigence sociale et écologique

Troisième motion : Benoit Hamon

Regroupant Emmanuelli, lineman, Filoche, Dolez , Mélenchon
Contexte du congrès : 4 crises majeures démontrant la faillite du système libéral (énergétique, climatique, financière, économique) – Apathie de l’Union Européenne en face de la crise ; pas de politique budgétaire -Il faut clarifier la relation des socialistes au libre échange
 ; il faut augmenter les salaires et non pas pallier par des revenus de complément. – Nous sommes prêts à clarifier les positions et les choix du parti socialiste. -Nous hériterons en 2012 d’une société plus injuste, plus inégalitaire, dans une situation sociale dégradée avec des instruments plus faibles. – nous sommes candidats à la construction d’une nouvelle majorité, qui prenne la mesure du changement de cycle que nous vivons – le socialisme c’est la jeunesse du monde, notre parti doit avoir une distance d’avance, il ne doit plus subir l’air du temps et la tyrannie de l’opinion et des médias

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel