m

Les Conseils se suivent et ne se ressemblent pas.. Ce soir, bref conseil fédéral de Gironde, sous le signe d’accords bien pesés et bien pensés. Tout cela en présence de nos grands, moyens et petits élus (curieusement, on ne définit comme tels que les grands…) et dans une atmosphère que l’on peut qualifier de bonne.

Notre amie Catherine Veissy, conseillère régionale, devient le numéro deux de la fédé, aux côtés de Ludovic Freygefond. Que n’a-t-on pu faire aussi bien au Conseil national avant hier, en nommant numéro deux Vincent Peillon ? Seuls les esprits nocturnes de Solférino connaissent la réponse.

Tout cela est de toutes manières de l’histoire ancienne. Comme il n’y pas de deuxième dans une élection, mais seulement un élu et un battu, il n’y a pas non plus de marche arrière en politique. Dans le contexte de Rome décadente où nous sommes (le sénateur Marini proposant de défiscaliser les victimes de la Bourse !), nous sommes condamnés à la marche avant.

Très bonne chose (la condamnation, pas la situation). On disait, méchamment que les chars de l’armée italienne pendant la dernière guerre avaient cinq marches arrière et une seule marche avant.

Nous voilà tout à l’inverse. Avanti !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel