m

Grand bleu et soleil de coeur d’été sur l’Assemblée. Malheureusement, juste entrevus le temps de traverser la rue Aristide Briand entre mon bureau et le corps de bâtiment principal, et maintenant à travers la fenêtre.

C’est une modeste nouvelle, mais pour chaque beau moment, cela me parait toujours une offense de ne pas le célébrer. Les mots sont là pour ça aussi et rappeler que le bonheur n’est jamais qu’une bonne heure.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel