m

Journée circo-cantonale où j’ai sauté d’un point à un autre, comme un gros moineau cherchant l’ébauche d’une graine sur nos trottoirs de ville.

Qu’est-ce qu’une journée circo-cantonale ? Tout simplement, une journée où je vais d’un problème de la circonscription à une question du canton, avec la mobilité d’un lieu à un autre qui s’en suit. L’expression « tout simplement » n’est d’ailleurs simple que pour pas grand monde : qui sait, dans nos villes, précisément ce qu’est une circonscription et ce qu’est un canton ?

Une minorité de citoyens sans aucun doute. Raison de plus pour essayer d’être clairs, de simplifier les compétences, de définir les territoires et d’utiliser les termes les plus compréhensibles. J’ai déjà abordé le sujet en parlant du programme cantonal des candidats UMP au Conseil Général : ils ont systématiquement brouillé le message et fait des promesses municipales au cas où ils seraient élus au .. Conseil Général.

Le temps n’est pas loin où un candidat conseiller général promettra sans impunité de diminuer de 10% le prix de l’essence ou de limiter le contingent de nos troupes en Afghanistan.

De la même gravité, la confusion qu’instaure sciemment Alain Juppé en créant des « adjoints de canton ». Qui, à Saint Michel, Saint Augustin ou Saint Amand saura distinguer l’adjoint de canton de l’élu cantonal qu’est le conseiller général ? D’autant que quand ils sont UMP (dans les trois cantons UMP de Bordeaux , ces deux jeunes gens sont les mêmes. Mais quand ils ne le sont pas (dans les cinq cantons PS), qui saura distinguer les possibilités d’action, le mandat, la légitimité, du (ou de la) conseiller(e) générale et de l’adjoint(e) de canton ?

Cette volonté d’embrouiller n’est pas innocente. L’électeur de base, qui a malheureusement plus à s’occuper de l’empilement de ses factures, du coût de son chariot hebdomadaire à Auchan et du dévissage scolaire de son petit troisième, que des pesantes finesses de la politique locale, confondra Pierre et Paul et attribuera à Pierrette ce que Paulette a fait tant d’efforts pour réaliser. Et votera au petit bonheur la malchance.

Tout cela n’est pas décent. Qui saura ravaler la République et garder ses traits bien lisibles aux visiteurs qui la regardent d’un oeil las ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel