m

L’âge est une sorte de métronome auquel nous ne pouvons rien. Il en va tout autrement de la vieillesse, que l’on porte comme les vêtements en douce ou avec panache, et que l’on déchire quand ils finissent par trop peser

Comments 5 comments

  1. 12/01/2013 at 23:05 Alain

    Comme les autres périodes de la vie, la vieillesse est un présent qui nous est offert avec un emballage de plus ou moins bon goût ; un présent éphémère, futur rétréci, hypothéqué, qui déjà, sous nos yeux ébahis, se conjugue au passé. C’est sans doute le moment vrai de la concordance des temps, quand ils se fondent pour s’évanouir enfin dans le néant retrouvé.

  2. 13/01/2013 at 08:39 Michèle Delaunay

    Vous le dites beaucoup mieux que moi Alain

  3. 13/01/2013 at 09:51 alphonse

    J’attire votre attention sur deux nouvelles contributions, de anne Hascoet,
    sous l’article « Une vieille dame (2) »…ci-dessous.
    sur la fermeture intempestive d’une maison pour âgés désorientés, dans le Morbihan….

    (NB: il y a encore, là aussi, un post de ce fichu Alphonse, qui n’a pas encore été « mis en relecture ». C’est gênant.)

  4. 13/01/2013 at 19:30 Citoyen

    alphonse, vos elucubrations ne meritent pas mieux.

  5. 13/01/2013 at 19:42 sylvie

    spleen ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel