m

Je suis bordelaise depuis mon enfance, et depuis mon enfance, j’ai suivi les hauts et les bas de cette ville, partagé ses ambitions, ses réalisations et ces périodes de lente pénombre que furent les deux derniers mandats de Jacques Chaban-Delmas.

J’ai partagé cette belle ambition du Grand Parc : implanter au coeur de la ville un quartier d’habitat populaire, muni de tous les équipements nécessaires à la qualité de vie des habitants et à l’attractivité du quartier. On comprend que j’ai vécu avec d’autant plus de tristesse depuis 93 l’abandon de ce quartier et la fermeture de ces centres de vie. Je suis allée maintes fois sur le chantier du pont d’Aquitaine. Mon père aimait m’y emmener, nous regardions le fleuve, et il m’expliquait que jusqu’au pont de pierre, ce grand bras d’eau charriant son or brun et boueux était encore la mer… On comprend aussi combien je suis aujourd’hui attristée en regardant le bric à brac de logements disparates qu’on vient d’étaler le long du plus beau site d’Europe. Un mauvais brouillon qu’il sera difficile d’effacer.

Nous sommes à la veille d’un scrutin national. Et pourtant c’est de Bordeaux qu’il s’agit. Pas, comme essaye de le faire croire le Ministre-Maire et candidat, en brouillant dans son programme réalisations municipales et enjeux politiques.

Aujourd’hui, ce sont des Bordelais qu’il s’agit et de les respecter dans leur vote , en n’en obscurcissant pas l’enjeu.

Et cet enjeu, c’est de voter pour un(e) député(e), qui soit celui ou celle qui se présente au scrutin et qui se consacrera à la fonction pour laquelle il(elle) a été élu(e).

C’est de ne pas faire peser sur ce scrutin une pression « tout peut s’arrêter, tout peut recommencer » sans rapport avec l’objet du vote.

C’est de pas utiliser une fois de plus (la dernière il y six mois), le vote à des fins personnelles « recevoir l’onction du suffrage ».

Tout nous le montre : la campagne de proximité et de terrain que nous menons tous les jours, le sondage qui a été éffectué ; Le scrutin est ouvert, cette respiration démocratique que Bordeaux attend depuis 60 ans, est possible !

C’est aux Bordelais et à eux seuls, de montrer leur liberté face aux pressions, au pouvoir médiatique, et de montrer qu’ils entendent peser sur leur avenir.

Votons, faisons voter autour de nous !

Comments 39 comments

  1. 08/06/2007 at 12:54 Kikitou

    Effectivement, lorsque j’ai lû les quelques lignes (il y a beaucoup de photos) du programme d’Alain Juppé (je devrais dire d’Hugues Martin), j’ai d’abord pensé que c’était déjà la campagne pour les prochaines municipales.
    Mais cela ne me surprend pas. Je pense qu’Alain Juppé ne sait pas quel est le rôle d’un député.
    J’ai discuté avec quelques bordelais ces derniers jours (dans le bar où j’ai mes habitudes) et aucun n’a été capable de me rappeler une seule proposition de loi faite par Alain Juppé quand il a été député.
    Je dois avouer que je n’en connais pas non plus.
    Il devait avoir d’autres occupations quand il était député.

  2. 08/06/2007 at 13:07 rené

    Je suis attristé par le niveau des commentaires. C’est le niveau ZERO de la politique. Comment peut-on représenter une ville ,une région avec des idéologies d’un autre temps. Un coup de balai et vive la jeunesse.

  3. 08/06/2007 at 13:39 Mathieu

    Victoire indispensable, de plus que Juppé a dit qu’il démissionera de son poste s’il est battu (zapping de ce midi).

    De quoi redonner le sourire aprés la défaite du 6 mai !

    Donc, dimanche 17 juin au second tour, il faut que toute la gauche ainsi que les bordelais qui ne sont pas dupes de cette fausse candidature de Juppé soient derriere Delaunay et le PS.

  4. 08/06/2007 at 14:21 F.R.

    Je ne partage pas toutes vos opinions, mais la richesse de votre programme détaillé, sa précision, son sérieux m’ont beaucoup plu. Un programme étudié sur six chapitres : logement, travail, écologie – santé durable, allongement de la vie, école et enfin choix de société, une page par sujet plus présentation générale et comité de soutien, c’est assez rare. On est loin des "travail et respect" , "justice pour tous" "meilleure qualité de vie" qui , ressortent régulièrement à chaque élection chez bien des candidats, grands mots qui n’engagent à rien et sont par définition invérifiables.

  5. 08/06/2007 at 15:53 JR

    Michéle , c’est exact j’ai rarement vu un programme aussi structuré complet et clair que celui que tu offres aux bordelais!
    ETpourtant j’en ai vu et préparé des programmes contenant des généralités suffisamment floues pour que l’on ne s’en souvienne plus très vite! merci pour l’exemple que tu donnes et la fraicheur que tu apportes dans ce monde politique.

  6. 08/06/2007 at 16:54 JEAN-REMY

    La victoire est proche si l on se base sur les sondages j espère que l électorat de gauche va se mobiliser en masse au vu du symbole que cette élection représente

  7. 08/06/2007 at 18:31 Franck

    Il faut surtout que les électeurs de gauche et la France d’en bas ne se laissent pas casser le moral par le matraquage des amis d’Alain Juppé, qu’ils comprennent où est leur réel intérêt. Certainement pas du côté des hommes d’affaires, des Bolloré, des Pinault et Lagardère ! Qu’ils calculent que par exemple, quand un grand patron (*) touche 8,5 millions d’euros d’indemnités (en plus de sa retraite, de ses fonds déjà placés, etc.) en quittant ses fonctions, il touche en fait l’équivalent de 470 années de salaire d’une personne qui recevrait 1500 euros par mois, ou plutôt, pour bien comprendre, le même salaire de 1500 euros, pendant 40 ans, pour 11 àu 12 personnes. Et ce sont ces gens-là qui viennent vous proposer de "travailler plus pour gagner plus"
    Qu’aurait dit Coluche ?

    (*) un grand patron, pas un patron de P.M.E.

  8. 08/06/2007 at 18:34 Reineke

    Incroyable! A l’instant se termine l’émission de la radio France bleue Gironde destinée à permettre aux électeurs bordelais, par un grand débat entre les principaux concurrents, de comparer et de se faire un opinion plus éclairée pour le choix de dimanche prochain. Manifestement c’était trop de démocratie pour MM. Juppmartin qui ont tout simplement décliné l’invitation. En bon français on appelle ça: ils se sont dégonflés!
    Ah non, ce n’était pas une question de courage? Alors c’était tout simplement le mépris des citoyens, des électeurs auquel nous ont habitués ces messieurs. Mépris qui est en effet devenu l’élément caractéristique de ce régime qui pèse sur Bordeaux comme une chape de plomb.
    Le mépris des faussaires qui font miroiter aux électeurs qu’ils éliront un député qui s’appelle Juppé et qui seraient confrontés le lendemain des élections – si jamais ils gagnent à ce jeu – au fait que ce député s’appelle Martin! Pour couvrir tout ça avec une belle sauce démocratique ils disent que c’es parfaitement légal et que d’autres font la même distortion à la morale républicaine.
    Mais ces messieurs ont des relations très troubles avec la République comme ils ont une relation très trouble avec la vérité. Nous vivons cela tous les jours sur le terrain, comme en particulier ces derniers jours avec l’affaire du tram qui doit passer par la rue Fondaudège. Juppé occulte le fait que c’est lui qui a donné le feu vert pour faire avancer le projet dans ce sens; les deux essayent de se défausser sur la responsabiliuté de la CUB en cachant le fait qu’il suffirait de dire NON – comme l’a fait le maire UMP (!) du Bouscat – pour enterrer cette aberration. Et s’agissant de Juppé, tout le monde se souvient de ses dépositions devant la justice qui heureusement n’a pas accepté les contrevérités de l’accusé Juppé.
    Aujourd’hui ce même veut obtenir "l’onction" des électeurs et – dixit Martin – "laver son honneur" une deuxième fois après ces drôles d’élections anticipées de l’automne dernier. Espérons que les Bordelais mettront fin dimanche prochain à cette tragi-comédie républicaine et donneront à Bordeaux une députée Michèle Delaunay.

  9. 08/06/2007 at 18:44 Franck

    Et surtout que les électeurs de gauche, et ceux de la France d’en bas dont on ne parle plus ne se laissent pas démoraliser par le matraquage du "c’est déjà joué" que pratiquent tous les proches de Sarko et Juppé. Qu’ils réalisent que lorsqu’un grand patron (*) touche en indemnité de départ, en plus de sa retraite et de tout ce qu’il a pu mettre de côté avant, 8,5 millions d’euros, il touche l’équivalent d’environ 470 années de salaire d’une personne qui recevrait 1500 euros par mois, ou bien, pour mieux comprendre, ce même salaire de 1500 euros pendant 40 ans pour 11 à 12 personnes !
    Et ce sont ces gens-là, et leur clan, qui viennent vous dire de "travaillerplus pour gagner plus "
    pour peut-être 50 à 100 euros de plus par mois, qui, non soumis aux charges sociales, ne vous donneront rien pour la retraite !
    Qu’en aurait dit Coluche ?

  10. 08/06/2007 at 19:24 pcm

    juste un petit message : 2 personnes convaincues cette semaine en plus sur la circo de voter au 2eme tour Michèle, ce n’est pas gd chose mais comme cette election va se jouer d’un rien, autant que tlm essaie de convaincre jusqu’au bout…..

  11. 08/06/2007 at 21:58 Grabinoulor

    je soutiens Michèle parce que son programme est un vrai programme, ambitieux, juste, social et démocratique. Parce qu’elle ne se paye pas de mots mais se bat chaque jour et que ça m’émerveille – je ne sais pas où elle trouve cette énergie qui me fait si souvent défaut. Je crois qu’elle peut changer les choses dans cette circonscription, faire la surprise dans deux semaines si nous l’aidons tous, si nous portons tous sa fragilité et sa force, son empathie et sa nature. Je soutiens Michèle parce que c’est elle qu’il nous faut à l’Assemblée nationale où elle nous représentera avec force et caractère. Donc : à l’attaque !

  12. 08/06/2007 at 22:46 Greg

    @ René :
    Je précise avant tout que je ne suis pas encarté dans un parti politique, ni de droite ni de gauche (ni du centre d’ailleurs).
    J’ai souvent l’occasion d’aller sur différents blogs (et pas seulement politiques).
    Je suis donc surpris du commentaire de René qui dit que le niveau des commentaires de ce blog sont du niveau zéro.
    En ce qui me concerne, je trouve ce blog très interessant par le contenu des billets de Michèle Delaunay, par certains commentaires et surtout par la diversité des sujets traités.
    J’aime beaucoup et je trouve le niveau très bon.
    Continuez !

  13. 09/06/2007 at 00:28 Reineke

    @ Greg: tout à fait d’accord. Mais laissons des René faire leur petit jeu qu’on connait assez de cette droite sans classe et haineuse. On n’a rien à cirer de leurs "jugements".

  14. 09/06/2007 at 00:57 Nicolas R

    Le Figaro publie sur le web un sondage très intéressant sur l’intérêt des divers groupes d’âge etc pour ces élections.. Une fois de plus les plus jeunes manifestent le moins d’intérêt (moins que 50 %), tandisque les plus âgés, ceux qui ont permis à Sarkozy de battre Ségolène, manifestent le plus grand intérêt. Donc IL FAUT SURTOUT CONVAINCRE LES JEUNES A VOTER!
    QUE TOUS LES LECTEURS DE CE BLOG SE MOBILISENT!!!

  15. 09/06/2007 at 11:27 dominique poirier

    que rajouter de plus sinon qu’il faut te rendre hommage michèle et aussi emmanuelle pour votre ténacité votre courage et vos sourires face à cet adversaire qui a la presse pour lui et le président de la république qui saute comme un kangourou d’un enterrement de jc brialy au g8 en passant par les meetings ump de ces candidats
    mais comment faire élire un homme qui se moque de la loi, qui met son suppléant en doublure qui offense une ville entière en revenant brusquement pour soi disant aimer sa ville et qui brigue un mandat de député de ministre et de maire à la fois
    les bordelais ne sont pas des imbéciles ils méritent tous le respect quelque soit leurs opinion nous ne sommes pas dans une république bananière nous sommes en démocratie et la république mérite mieux que cela
    VOTONS MASSIVEMENT DIMANCHE DERRIERE MICHELE ET EMMANUELLE

  16. 09/06/2007 at 11:56 yanu

    Commentaires à Reineke;
    Pourquoi le commentaire de René qui semble respirer une certaine jeunesse de renouveau pour le pays vous gêne. Je vous trouve bien sectaire! êtes- vous fonctionnaire dans la vie pour vouloir que tout le monde pense comme vous?

  17. 09/06/2007 at 14:54 Mathieu

    Le niveau du débat monte avec ton message yanu !
    Sectaire = fonctionnaire ? c’est bien, la droite a un discours qui porte … En arriver à un niveau de préjugé aussi bas c’est grave. Malheureusement ce genre d’idée est, à cause de Nicolas S., trop répandue en France.

  18. 09/06/2007 at 15:59 Nicolas R

    Tout pour la jeunesse, sauf que ce commentaire de René témoignait d’une position volontairement fausse, d’une accusation sans argument. Donc une petite fessée (verbale!) était tout à fait méritée!

  19. 09/06/2007 at 20:14 M.V.

    Ce qui me frappe dans le programme de Michèle, c’est qu’il soit très réfléchi, en plus d’être bien présenté (mais là aussi pas de hasard!).
    Précis, rigoureux, pédagogique, il traduit une sincérité authentique qui ne peut que toucher ceux à qui il s’adresse pour les aider. Belle campagne!
    Il ne faut surtout pas croire A.Juppé quand il annonce qu’il se retirera du minstère s’il est battu. Il veut seulement se montrer sous son meilleur jour pour donner encore plus envie de voter pour lui.
    Mais dans la 2ème circo, on aura du désir pour Michèle.
    On croise les doigts!

  20. 09/06/2007 at 22:47 L.S.

    Demain, coup de téléphones pour tout le monde : pour veiller à ce que tous vos amis aient été voter, ou leur rappeler d’y aller ! Chaque voix est importante !

  21. 09/06/2007 at 23:51 bernard

    Bordelais de souche, bien que de par mes activités j’ai eu l’occasion d’habiter dans différentes villes, c’est toujours avec un grand plaisir que je retrouve l’échoppe de mon enfance dans un Bordeaux en pleine mutation.
    Michèle Delaunay saura apporter un nouveau souffle à cette assemblée nationale qui croule sous le copinage et les petits arrangements entre amis.
    Si elle est élue et qu’elle mettte autant d’énergie en ce lieu qu’elle en dépense au conseil municipal de Bordeaux, alors mesdames et messieurs vous serez bien représenté.
    Courage Michèle, entre vous et un adjoint au maire ancien membre du SAC, il n’y a pas photo, que le plus mauvais perde…..

  22. 10/06/2007 at 13:50 cestsijoli

    Sur mon blog, un article de Reuters montrant le quotidien de nos nouveaux dirigeants et leurs convictions écologiques.
    cestmaintenant.canalblog….

  23. 10/06/2007 at 21:59 Félix

    Courage Michèle on les aura

  24. 11/06/2007 at 00:05 Adrien

    Juppé en ballottage et à moins de 45 %… déjà une petite victoire en soi ! D’autant plus que les quelque 39 % d’abstention laissent une marge suffisante pour espérer retrouver les voix obtenues par Ségolène au premier tour… à condition de les mobiliser, de faire savoir que non, tout n’est pas joué dans ce scrutin, contrairement à ce que les projections des instituts de sondage sous-entendent !

  25. 11/06/2007 at 00:06 Adrien

    erratum évident : les voix obtenues par Ségolène au SECOND tour

  26. 11/06/2007 at 08:47 J-P

    Juppé est l’un des grands élus des présidentielles, il est numéro 2 du nouveau gouvernement et a une avance médiatique très confortable au niveau national. Les médias n’es ont que pour lui. Hier soir à la télé, en zappant, kj’ai vu au moins trois fois Juppé, une fois Martin, une fois Mamère et aussi Savary et …jamais Michèle Delaunay. Malgré tout cela, tout le battage sur Juppé et le Canada, son retour "tant attendu", le super ministre de l’écologie et l’amitié de Sarko, il a fait un score inférieur de 5 points à celui de 2002. Il est mis en ballotage par Michèle Delaunay, qui n’est pas (encore ?) connue au plan national, ne joue pas sur le registre people et glamour mais est fonceuse et efficace. A la différence de Juppé, elle est entrée en politique en 2001. Réalise t’on ce que cela veut dire ? Qu’effectivement rien n’est joué.

  27. 11/06/2007 at 08:48 lf33

    la rue pour convaincre, voila ce qu’il nous reste cette semaine, l’anonymat des tractages ou l’on ne peut meme pas savoir si le potentiel électeur va lire le tract ou ouvrir le courrier ne suffira pas: il faut se montrer ds tous les points sensibles de la circo : arteres comercantes, meriadeck, marche de st mich, le soir a la victoire…….avec 2 messages fort : stop à l’abstention et voulez vous d’un maire ministre député!! je sais cela ne développe pas nos idées mais le tract est suffisamt bien fait pour ceux qui veulent développer, là il faut mobiliser les gens sur 1 ou 2 idées, comme tout ceux qui ont voté sarkjo uniqt pour les dts de succession ou les interets d’emprunt, l’élécteur landa est avant tout primaire, il voit son interet primaire: courage Michèle t la meilleure !!!

  28. 11/06/2007 at 11:39 gérard

    Ne soyez pas trop dur acvec l’électeur lambda. A farce d’être lobotomisé par ses conditions de vie, son moindre accès à bien des choses, ses moindres capacités à faire le tri dans le bonbardement d’infos, parce qu’il n’a pas eu la chance de bénéficier de l’éducation ++ des classes sociales supérieures, réagit avec ses moyens. Montrez-lui que le bouclier fiscal aide ceux qui n’en ont aucun besoin, que la suppression des droits de succession va là aussi bénéficier aux plus riches, puisqu’il existe déjà des abbatements importants pour tous les autres.
    Parallèlement les banques, et déjà le crédit foncier je crois, vont proposer que les personnes vieillissantes puissent hypothéquer leur bien pour avoir de l’argent permettant de faire face aux petites retraites. Donc, hypothéquée, la maisonvaudra moins. Au décès, la banque se remboursera, et l’héritage baissera. Si on en est à créer ce service, cela ne prouve t’il pas que la suppression des droits de succession ne profitera que, vraiment qu’aux plus riches ? Si les gens hypothèquent leurs biens, c’est que les classes moyennes s’appauvrissent ! Quandt à ceux qui sont pauvres… Montrez que pour payer tout ça (chiffré à 11 milliards d’euros) on va sans doute augmenter la TVA et que leurs courses du samedi leur couteront plus cher. Est-ce qu’ils trouvent ça normal ? est-ce qu’ils veulent cela ? et la franchise sécu en plus des mesures déjà prises, etc… ils peuvent comprendre cet intérêt là. Mais il faut être concret, avoir des chiffres, simples et clairs. nets. Que cela leur éclate au visage…même si ça fait mal !

  29. 11/06/2007 at 12:14 Mathieu

    Il manque à peine 6% à Juppé pour l’emporter (l’UDF en ayant fait 8) … Ca craint! il aura réussi à etre élu avec seulement son nom étant donné qu’il ne sera pas présent à l’Assemblée. De plus je ne pense pas que beaucoup d’absentionistes du 1er tour iront voté au 2nd…

    M’enfin il faut y croire jusqu’au bout, donc j’y crois jusqu’à dimanche soir 20h ! Puis rappellons-le, maintenant, ensemble tout est …

  30. 11/06/2007 at 13:33 Adrien

    Pourquoi les électeurs antisarkozystes du MoDem ne se reporteraient-ils pas sur la candidature de Michèle Delaunay ?
    – Vu l’évolution de Bayrou vers le centre, son électorat est sans doute différent de l’électorat traditionnel de l’UDF, qui a sans doute préféré les candidatures UMP-Nouveau Centre.
    – François Bayrou a indiqué hier soir qu’une majorité pléthorique pour l’UMP serait malsaine selon lui : c’est déjà beaucoup au vu de sa ligne centro-centriste, et c’est un appel – à lire entre les lignes – à voter pour les républicains non-membres de la coalition UMP-NvCentre, ce qu’est Michèle Delaunay.

  31. 11/06/2007 at 14:46 Françoise

    A Adrien, vous avez parfaitement raison, je peux vous assurer qu’il y a beaucoup d’électeurs de Guinard qui voteront Michèle Delaunay, le temps de l’UDF qui, systématiquement, à chaque election, revenait avec le RPR au 2ème tour est révolu. Aujourd’hui le Mouvement Democrate a, comme vous, envie de faire tomber Juppé.
    Courage jusqu’à dimanche!

  32. 11/06/2007 at 16:06 Mathieu

    Ce qui ont voté le candidat MoDem-UDF (le sigle est toujours là !) se reporteront je le pense plus vers Juppé. On peut toujours esperer une égale répartition des voix, mais à Bordeaux, à la Mairie, l’UDF est derrière Juppé depuis longtemps…

  33. 11/06/2007 at 17:05 Jérôme

    Que tous ceux qui veulent mouiller la chemise cette semaine contactent la permanence de Michèle Delaunay (05 56 44 60 50).
    Il y a beaucoup à faire et toutes les énergies sont les bienvenues pour obtenir la victoire dimanche prochain.

  34. 11/06/2007 at 18:53 Nicolas R

    @ Mathieu: c’est de la pure spéculation! On peut tout aussi bien spéculer que tous ceux – ou du moins la plus grande majorité de ceux tendant vers Juppé ont déjà voté pour lui au premier tour. Par ailleurs, la consigne de Bayrou pourrait jouer un rôle et pour l’instant nous n’en savons rien. Au niveau local une éventuelle consigne donnée par le candidat du MoDem aurait sans doute un poids moindre.
    Donc, il ne sert à rien de trop spéculer, l’important me semble être une mobilisation générale de la gauche. De préférence sans interventions contraproductives de certains qui pourraient faire des calculs "perso" au détriment de l’intérêt général.

  35. 11/06/2007 at 21:36 Fiers de Michèle

    Pas facile de voir Michèle à la télé quand on bosse. Les passages sont comptés, limités sur la 3 et la 7 comme ils le sont dans la presse. Le système en place favorise les plus connus, les vedettes, voire ceux que l’on veut le mieux servir.

    Ségolène Royal, invitée du journal télévisé de France 2 vient de le faire remarquer ce soir à David Pujadas : reportage où les mots anticipent sur les résultats du 2nd tour et, prennant l’exemple de Bordeaux, montré dans le reportage, S. Royal fait remarquer qu’on prononce cinq fois le nom d’Alain juppé pendant la séquence, et jamais celui de Michèle Delaunay. Et Ségolène de marteler "Michèle Delaunay, Michèle Delaunay, je vais la voir demain à Bordeaux !" O. Pujadas fait remarquer que le nom était tout de même écrit, apparaissait à l’écran, mais S. R. ne lâche pas : " Le nom n’a pas été prononcé, je connais la communication, vous faussez le jeu " Evidemment, et là, S. R. a attiré l’attention des spectateurs, ce qu’à Bordeaux les médias aux ordres du pouvoir en place essayent d’éviter.

    Moins on parle de M. Delaunay, et moins elle est présente, moins elle peut se faire connaître, donc accrocher l’intérêt de l’électeur. Il faut donc la réduire au silence, l’enterrer. Vieux système classique. Jamais usé, toujours efficace. Il faut arriver à faire sauter ce lourd couvercle qui voudrait vous étouffer. Vous y arriverez Michèle, inévitablement, aujourd’hui ou demain. Ségolène Royal vient de donner un coup de pouce en plein prime time. Des curiosités sont nées, et votre regard malicieux aura été vu, vos trop brêves phrases entendues. Ce n’est qu’un début.

    Cependant Michèle représente un vrai danger pour Juppé, et, au-delà, un enjeu sur le plan national : C’est tout de même Juppé, parmi le nouveau gouvernement, qui vit actuellement le ballotage le plus risqué. Face à une presqu’inconnue au plan national. Quel camouflet pour lui si elle gagnait ! Et au-delà… Tout ça grâce à la personnalité, aux convictions et au travail énorme de Michèle, jeune femme politique qui monte en puissance sur Bordeaux et qui donne une belle image d’une gauche tonique et sans langue de bois. D’où l’artillerie lourde sortie pour la descendre. Formidable, Michèle, d’en être arrivée là si vite ! Nos voeux vous accompagnent

  36. 11/06/2007 at 22:33 pticom

    on en a revé ségolène l’a fait : elle a critiqué en direct live l’impartialité du journal de france 2 sur la circo de bordeaux !!! comme quoi l’offensive peut etre des fois la meilleure des parades ripostes !!!http://www.orange.fr/bin/frame.c...

  37. 11/06/2007 at 22:43 pticom

    on en a revé ségolène l’a fait : elle a critiqué en direct live l’impartialité du journal de france 2 sur la circo de bordeaux !!! comme quoi l’offensive peut etre des fois la meilleure des parades ripostes !!!http://www.orange.fr/bin/frame.c...

    lien aussi avec france 2 pour ceux n’ayant pas vu l’abnégation de royal face à Pujadas !!!

  38. 11/06/2007 at 22:45 pticom

    désolé cette fois ci cela marche :jt.france2.fr/20h/

  39. 12/06/2007 at 09:23 F.R.

    C’est très bien de voir et revoir ces films ; on peut vérifier ce que dit S.R. C’est très formateur aussi, les vidéos peuvent servir à expliquer aux plus jeunes comment ça fonctionne, comment nous réagissons, et que choisir un mot plutôt qu’un autre, parler de "la candidate du P.S" sans la nommer, en gommant la personnalité, a un sens, qu’on le veuille ou non. Inconscient parfois, très conscient souvent. Les journalistes le savent bien.
    Pratique pour celui dont on parle le plus que des électeurs pas très impliqués oublient le nom de "la candidate du P.S." le jour des élections. C’est toujours ça de gagné.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel