m

On se souvient de la scène finale d’ « Autant en emporte le vent » : Tara, brûlant et Vivian Leigh sur fond de flammes et de ciel rouge… Eh bien, nous avons joué hier un remake de cette scène grandiose en plein coeur de Bordeaux et une partie de ma maison, qui était pleine de livres, d’archives, de dossiers, de tout ce qu’on peut imaginer de plus gourmand pour l’appétit d’un feu est présentement réduite devant moi à un mur, un toit écroulé et un énorme tas de gravats.

J’ai hésité à appeler ce billet « Actualité brûlante au PS bordelais », ce qui, dans la période, n’aurait pas été sans susciter l’intérêt. Mais le feu n’a emporté que de grands morceaux de passé, l’avenir demeure.

Comments 39 comments

  1. 04/09/2007 at 11:22 arad

    De tout coeur avec toi dans ce moment pénible
    Arad

  2. 04/09/2007 at 12:03 Etienne

    Vraiment navré d’apprendre ce sinistre, Michèle, en espérant que les causes seront élucidées au plus vite… Un tel désastre touchant le domicile et de tel documents et mémoires de la vie familiale doit vraiment être remuant.
    N’hésite pas à faire appel à nous si tu as besoin de quoi que ce soit en attendant…
    Courage, la vielle maison a en partie brulée, mais nous sommes tous réunis pour la rebatir, aller de l’avant, et se serrer les coudes en attendant !

  3. 04/09/2007 at 12:35 Bruno

    Chère Michèle, je t’avais mis ce matin le commentaire qui suit :

    Michèle, de retour hier soir de Lorraine (mariage, et baptême !), j’ai pris connaissance de tes chroniques rochelaises (avec un plaisir certain) et, du coup, ai "signalé" à nouveau ton blog dans le mien…
    Mais, ce qui me fait intervenir là, c’est l’amitié et un modeste soutien moral suite à ce que j’ai entendu ce matin sur France Bleu Gironde. J’ai été catastrophé en écoutant ces nouvelles et je pense que beaucoup parmi nous penseront à toi, à vous, dans les heures qui viennent.
    Bien à toi. Bruno

    Je vois aux commentaires que, oui, tes amis pensent à toi. Bruno

  4. 04/09/2007 at 13:14 douce-amère-désolée

    Un coup de fil, une visite, ce sera juste un petit mot banal mais sincère pour dire combien je peux comprendre ce moment difficile à vivre. Pudeur, courage, humour malgré tout, merci Michèle pour ce ton d’espoir.

  5. 04/09/2007 at 14:44 Gilb

    Le feu , la perte de la mémoire écrite quoi de plus traumatisant ? Malgré cela vous écrivez votre "Billet" avec humour et espoir !!! Bravo . Quel exemple !!! Sommes de tout coeur avec vous .

  6. 04/09/2007 at 14:58 Philippe

    Courage Michèle…

  7. 04/09/2007 at 15:31 christiane

    chère Michèle,
    j’admire par dessus tout ton humour? tu es vraiment une grande bonne femme !
    affectueusement à toi, cher Phénix.

  8. 04/09/2007 at 15:48 JEAN-REMY

    Quel courage devant une telle épreuve .Je suis de tous coeur avec toi

  9. 04/09/2007 at 15:58 jakin

    De tout coeur avec toi , Michèle, désolé de voir partir une histoire

  10. 04/09/2007 at 17:19 superpado

    Bonjour, je suis attristé par ce qui vous arrive et j’imagine tout ce que vous avez perdus dans cet incendie.
    Moi qui vous parlais du plaisir que j’ai eu à la lecture d’un billet de votre père dans Sud Ouest je voudrais espérer qu’ils soient sauvés.
    Toutes mon amitiés!

  11. 04/09/2007 at 17:24 elsa

    Cher Michèle,
    Je vous trouve épatante, vos positions, votre parcours, vos propos, votre action, vos billets sont une formidable source d’énergie.
    Je vous ai vue et entendue à Melle et depuis, vous avez tout mon respect.
    Très émue, je vous envoie un vol de pigeons voyageurs munis de petits paquets de courage à fourrer dans vos poches pour quand le moral fléchira trop.

  12. 04/09/2007 at 17:41 Andolfi

    Je suis attristé par cet événement qui vient détruire la partie palpable de votre mémoire familiale et personnelle.Vieux girondin , le nom de Delaunay est lié à mon histoire (je vois encore en mémoire les unes de Sud Ouest où paraissait l’image de votre père); mais socialiste depuis longtemps, votre combat, votre pugnacité, votre humour aujourd’hui comme hier, me laisse à penser que vous allez vous aussi marquer pour longtemps la mémoire des bordelais par vos futures réussites.
    Je suis de tout coeur avec vous dans ce moment, forcément perturbant, mais rassuré au fond de moi car vous allez vouloir encore mieux sauver le futur.
    Sincère respect et amitiés socialistes.

  13. 04/09/2007 at 18:12 Michele

    Merci à tous, amis attentifs.

    Alain Juppé a eu la délicatesse de m’exprimer sa compréhension et son soutien. Je lui dit que j’y étais très sensible.

  14. 04/09/2007 at 18:20 M.V.

    Avec mon amitié et mon soutien très, très chaleureux (sans jeu de mot).Je vous embrasse fort.

  15. 04/09/2007 at 19:04 j.r

    je suis desespérè de voir tant de mémoire partie dans ce cruel sinistre .Il faut tout faire pour la retrouver à sud -ouest ,chez les libraires .Je suis à ta disposition pour ce devoir de mémoire .
    Avec toute mon affection et ma compassion.

  16. 04/09/2007 at 19:31 Eric

    De tout coeur avec toi pendant ce moment difficile.

    Bon courage

  17. 04/09/2007 at 21:54 William

    Bonsoir,
    Comme un hasard, au moment ou vous êtes projetée sur le devant de la scène Bordelaise… Il se passe des choses bizarres, visant certainement à freiner votre élan, pour moi l’une des choses les plus inacceptables… Nous vous invitons à tenir bon, car votre réussite est devant vous…
    Mais d’abord, courage pour cette épreuve très difficile…
    Une personne sans étiquette…

  18. 04/09/2007 at 21:56 Petit Goave

    Un tel courage…

    Une telle détermination…

    Rien ne l’arrêtera ! Qu’on se le dise !

  19. 05/09/2007 at 00:33 Artemisia

    Madame, chère camarade, voir brûler ses souvenirs, disparaître ses livres, est une bien dure épreuve. Seuls ceux qui igorent tout du compagnonnage avec des ouvrages lus, relus, cochés, soulignés, balladés, éreintés, ne peuvent imaginer ce qu’a pu être votre désespoir. Je suis avec vous de tout coeur, j’admire que vous trouviez le courage de sourire encore, de repartir, vous nous donnez là une belle leçon d’humanité.

  20. 05/09/2007 at 01:00 asse42

    Je n’ai rien à ajouter aux commentaires précédents que ma solidarité.
    Amitié socialiste

  21. 05/09/2007 at 04:12 MONICA

    Quel courage ! Je t’admire … Aucun signe de faiblesse, au contraire, une volonté de continuer malgré tout, ce après le vol de ton outil de travail, des attaques sournoises sur ta famille dans S. O. il y a quelques mois … Plus qu’une battante, une sorte d’héroïne qui n’a pas fini de nous surprendre. A quand un beau discours à l’Assemblée Nationale (filmée) ? Avec des arguments de poids qui "feront mouche", sur un sujet dont personne ne pourra dire qu’il manquait, ni de convictions, ni d’études sérieuses et qui en feront réfléchir plus d’un ! Bien que j’ai eu quelques divergences sur la campagne présidentielle, nous restons socialistes, ainsi que tu l’as déjà dit dans ton blog. Courage Michèle. Je ressens ta peine pour tous ces souvenirs partis en fumée. Il est connu que "les écrits restent alors que les paroles s’envolent", mais n’oublions pas que la parole véhicule la pensée, donc celle de nos anciens aussi.

  22. 05/09/2007 at 04:12 MONICA

    Quel courage ! Je t’admire … Aucun signe de faiblesse, au contraire, une volonté de continuer malgré tout, ce après le vol de ton outil de travail, des attaques sournoises sur ta famille dans S. O. il y a quelques mois … Plus qu’une battante, une sorte d’héroïne qui n’a pas fini de nous surprendre. A quand un beau discours à l’Assemblée Nationale (filmée) ? Avec des arguments de poids qui "feront mouche", sur un sujet dont personne ne pourra dire qu’il manquait, ni de convictions, ni d’études sérieuses et qui en feront réfléchir plus d’un ! Bien que j’ai eu quelques divergences sur la campagne présidentielle, nous restons socialistes, ainsi que tu l’as déjà dit dans ton blog. Courage Michèle. Je ressens ta peine pour tous ces souvenirs partis en fumée. Il est connu que "les écrits restent alors que les paroles s’envolent", mais n’oublions pas que la parole véhicule la pensée, donc celle de nos anciens aussi.

  23. 05/09/2007 at 05:39 virgule

    beaucoup de sympathie et respect.

  24. 05/09/2007 at 06:50 nelbordeaux

    Michele je connais ton attachament aux beaux livres et surtout à la mémoire de ton père, je suis de tout coeur avec toi et t’envoie moi aussi tout le courrage necessaire et possible pour affronter ce moment difficile. J’admire l’humour que tu conserves malgrés tout dans l’écriture de ce billet.

  25. 05/09/2007 at 10:47 Malbosc

    Madame et chère Amie,

    J’aime beaucoup ce que vous faites et ce que vous dites dans votre blogue et dans les média. En fin de compte, vous nous reconstruisez une belle maison à Gauche. Dans le même temps, la votre part en fumée, comme le Péloponèse. Je partage votre dépit, votre peine et celle de votre mari de voir partir, impuissants des pans entiers de la mémoire d’une famille, de livres et d’objets qui font sens ou souvenirs. Trop loin pour aller donner bien volontiers un coup de main, je suis de tout coeur avec vous et j’admire votre courrage.

  26. 05/09/2007 at 10:47 Malbosc

    Madame et chère Amie,

    J’aime beaucoup ce que vous faites et ce que vous dites dans votre blogue et dans les média. En fin de compte, vous nous reconstruisez une belle maison à Gauche. Dans le même temps, la votre part en fumée, comme le Péloponèse. Je partage votre dépit, votre peine et celle de votre mari de voir partir, impuissants des pans entiers de la mémoire d’une famille, de livres et d’objets qui font sens ou souvenirs. Trop loin pour aller donner bien volontiers un coup de main, je suis de tout coeur avec vous et j’admire votre courrage.

  27. 05/09/2007 at 11:39 Nicolas D.

    Ce matin plusieurs collègues, pas forcèment PS, se disaient attristés par cette catastrophe que tu viens de vivre.
    J’ai pu mesurer à quel point ton nom et ta détermination étaient reconnus.

    Je pense à toi durant cette période qui sera certainement délicate à surmonter.

  28. 05/09/2007 at 11:39 Nicolas D.

    Ce matin plusieurs collègues, pas forcèment PS, se disaient attristés par cette catastrophe que tu viens de vivre.
    J’ai pu mesurer à quel point ton nom et ta détermination étaient reconnus.

    Je pense à toi durant cette période qui sera certainement délicate à surmonter.

  29. 05/09/2007 at 12:22 michele

    Une fois encore merci à tous. Merci de ces gentils "pigeons voyageurs" -selon la jolie expression employée par Elsa- qui m’ont apporté vos messages. Merci aussi de la proposition de retrouver à Sud Ouest des morceaux d’archives. Il parait que les archives photographiques sont fantastiques…. mais totalement désordonnées et quasi inaccessibles ! Cette noble institution est pourtant dépositaire d’un grand morceau de l’histoire de Bordeaux.

  30. 05/09/2007 at 12:22 michele

    Une fois encore merci à tous. Merci de ces gentils "pigeons voyageurs" -selon la jolie expression employée par Elsa- qui m’ont apporté vos messages. Merci aussi de la proposition de retrouver à Sud Ouest des morceaux d’archives. Il parait que les archives photographiques sont fantastiques…. mais totalement désordonnées et quasi inaccessibles ! Cette noble institution est pourtant dépositaire d’un grand morceau de l’histoire de Bordeaux.

  31. 05/09/2007 at 20:07 www

    michele vous etes décidement la jeanne d’arc du parti socialiste !
    la preuve est faite !

  32. 05/09/2007 at 20:07 www

    michele vous etes décidement la jeanne d’arc du parti socialiste !
    la preuve est faite !

  33. 05/09/2007 at 22:18 martine

    Michèle,
    C’est en venant sur votre site ce soir que j’apprends ce qui vous arrive. Bravo pour votre sens de l’humour dans ces circonstances et cette energie positive dont vous semblez ne jamais vous départir.
    Amitiés socialistes

  34. 05/09/2007 at 22:18 martine

    Michèle,
    C’est en venant sur votre site ce soir que j’apprends ce qui vous arrive. Bravo pour votre sens de l’humour dans ces circonstances et cette energie positive dont vous semblez ne jamais vous départir.
    Amitiés socialistes

  35. 05/09/2007 at 23:25 marieB.

    Michèle,
    nous partagerons les livres qui nous restent encore.
    Et nous inventerons à nouveau ceux qui ont disparu.
    à la vie, et à l’amitié.

  36. 06/09/2007 at 00:46 DEB

    L’affreux Jojo a filmé le lendemain
    http://www.dailymotion.com/video...

  37. 07/09/2007 at 10:17 Grabinoulor

    Chère Michèle,
    bien sûr l’avenir demeure, mais une bibliothèque qui brûle c’est la mémoire qui flanche, le savoir qui s’évapore, la vie qui en prend un coup… la mémoire, celle de Gabriel delaunay et la tienne sont fatalement touchées. Bien sûr tu vas t’en remettre parce que tu as une force incroyable, parce que tu es je ne sais comment toujours résolument optimiste, parce que tu es notre Michèle que nous soutenons et aimons, parce que nous sommes là pour toi. C’est d’autant plus rageant, et tu dirais que c’est comme ça l’avenir, que tu vas sortir ce livre au Bord de l’eau… bref une salve d’avenir. Tant mieux. Je t’embrasse fort.

  38. 07/09/2007 at 14:45 Gérard ELOI

    Chère Michèle,

    Je ne te connaissais que de nom (j’ai de lointaines attaches bordelaises) et j’ai appris par des amis la pénible épreuve que tu viens de traverser…

    J’admire ton courage : "Ce n’est qu’un peu de passé qui est parti, il reste l’avenir…"

    Puisse cet avenir être meilleur que notre passé…

    De tout coeur avec toi

    Amitiés

    GE

  39. 07/09/2007 at 22:29 La Chaloupe

    Michèle,

    "Mais le feu n’a emporté que de grands morceaux de passé, l’avenir demeure."

    Magnifique conclusion face à "un fait" traumatisant

    Ton courage et ton regard vers demain doit être un exemple pour nous Tous.

    Bravo et merci à Toi.

    Sourire socialiste et humaniste…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel