m

Mer de bronze dense sur laquelle la pluie coule sans discontinuer. Après la tempête, l’automne s’installe, la plage redevient un lieu de solitude.

Je vais partir aussi. Le téléphone sent la rentrée et recommence à sonner comme une sorte de gendarme qui entend qu’on ne l’oublie pas. Notre année va être bien occupée. Toutes le sont, mais celle-ci nous avons un enjeu particulier. Je n’en ai pas parlé jusqu’alors car je pense que toute déclaration, d’oû qu’elle vienne, est hâtive et sans doute même fâcheuse, tant qu’elle n’est pas fermement appuyée sur une volonté et sur une possibilité réelle.

Dans cet enjeu municipal, nous ne devons avoir qu’un principe : nous pouvons gagner (le résultat des législatives a mis, si l’on peut dire, « le pied dans la porte ») et nous devons gagner.

Exprimé autrement : nous ne devons pas nous rater. Liste large, crédible, union, véritable programme, mise en marche rapide.

Contrairement à beaucoup, j’ai toujours aimé la rentrée des classes. J’ai changé d’école cette année, mais cette rentrée ne va pas être la moins intéressante.

Comments 16 comments

  1. 23/08/2007 at 15:23 Jean-François

    La porte ne doit surtout pas se refermer. Jamais en 60 ans la possibilité réelle de gagner la Mairie n’a été aussi forte. Ma fougue de "jeune" militant fait que je souhaiterais que nous soyons déjà en campagne mais si la raison exige de la patience soit…Nombreux sont les militants qui aujourd’hui n’attendent qu’un GO pour se lancer.

  2. 23/08/2007 at 18:55 JPO

    1) Je viens de lire dans le Canard Enchainé que Juppé était disposé à pratiquer l"ouverture" aux municipales. Il est prêt à travailer avec les hommes de gauche. !!!
    Il se prend pour Sarko ? Et peut-etre même que cela pourrait marcher ?
    2) Je viens d’entendre sur LCI que le Président était prêt à donner toutes les infos à cette commissions d’enquête qui doit faire la lumière sur ce qui c’est réellement passé entre la Lybie et la France lors de la libération des infirmières roumaines. S’il est OK pour que son principal conseiller (Guéant) témoigne, Cécilia elle ne sera pas de la partie.
    Motif : c’est anticonstitutionnel. J’ai été bluffé et j’ai failli avalé la télécommande de ma TV !!

    L’explication : Mme Sarkozy était envoyée en Lybie à titre personnel par le Président et donc par extension, si elle témoigne c’est Sarko en personne qui témoigne, CQFD. Il fallait y penser.

    Et tout cela va à nouveau passer comme une lettre à la Poste.

  3. 23/08/2007 at 20:05 douce-amère

    Moi aussi j’ai toujours aimé la rentrée. Moi aussi je crois qu’il va falloir l’obtenir cette Mairie de Bordeaux avec une gauche variée, unie, efficace.

  4. 24/08/2007 at 09:33 Fred

    Alors,Michèle, on y va?

  5. 24/08/2007 at 10:05 militant

    Tout à fait d’accord,Michèle, avec tes remarques sur la municipale de 2008!
    Ce qui me parait particulièrement important c’est que nous présenterons des candidats qui donneront vraiment envie aux Bordelais de les élire, des candidats qui sont une alternative CREDIBLE. Toi-même tu as montré que face à Juppé tu es crédible et tu as ainsi ouvert la porte pour conquérir la mairie. Donc, VAS-Y!

  6. 24/08/2007 at 10:11 Nicolas R

    N’oublions pas une chose: pour offrir une alternative réelle face à Juppé, il faut une liste d’ une large envergure comprenant si possible toute la gauche y compris les Verts, ainsi que le MODEM et des candidats de taille de la société civile. Le profil de notre tête de liste doit correspondre à cette exigence et être acceptable par tous ces partenaires. Michèle Delaunay me semble tout à fait posséder ce profil.

  7. 24/08/2007 at 10:18 JEAN-REMY

    Nous devons voir plus loin pour notre ville donc proposer des idées nouvelles et avoir une opposition constructive . Le discours doit etre positif constructif novateur pour un Bordeaux rénover dans ses objectifs de développement des choses ont été faites c est bien . Mais nous pouvons faire mieux et innover

  8. 24/08/2007 at 10:20 douce-amère

    A Nicolas R : Ca veut dire quoi "toute la gauche" et "des candidats de taille de la Société civile"? Je dois trop souvent regarder "en bas" ceux qui n’ont pas la parole, ceux qui n’ont rien ou si peu.

  9. 24/08/2007 at 10:40 arad

    Je viens de consulter sur le site internet SUD-OUEST, le dossier relatif au projet de terminal gazier du verdon. J’ai l’impression que le ministre est intervenu dans le seul but de semer la bisbille chez les socialistes bordelais (élections municipales à Bordeaux) et à La Rochelle (municipalité déjà socialiste).
    Attention, à ce que ce sujet ne vienne pas "polluer" la future campagne.
    J’y vois un piège très Juppéo-sarkozien.

  10. 24/08/2007 at 10:42 Jean-François

    Bien entendue toute la gauche mais déjà tout le PS. Ne donnons pas l’image d’une opposition divisée, ancrée dans ses querelles intestines trop souvent à la une des médias en ce moment. Quand au MODEM je crains que celà ne soit que voeux pieux de les voir nous rejoindres.

  11. 24/08/2007 at 10:59 NICOLAS D

    Je relève dans ce billet :
    "Liste large, crédible, union, véritable programme, mise en marche rapide" ;
    "Le discours doit etre positif constructif novateur" ;
    "une alternative CREDIBLE"

    J’aimerais ajouter cohérence et perénité. Je crois que c’est ce qu’il a manqué dans les précèdentes campagnes municipales.
    Les bordelais ont besoin et demandent de la stabilité. Il ne sert à rien de leur présenter à chaque nouvelle élection une autre équipe, un autre leader. Cela donne au contraire un manque de visibilité dans les projets à court et moyen terme.
    Face à cela la majorité municipale actuelle prône la durée, ce qui est entrepris, ce qui reste à faire…
    Pour convaincre, il faut travailler en profondeur, semer pour récolter.

    C’est pourquoi et à titre personnel, je ne vois personne d’autres que Michèle, pour nous mener à la conquête de Bordeaux. Il faut d’une part continuer à lui faire confiance – voir résultat législatives- et d’autre part capitaliser sur l’image positive qu’elle véhicule auprès des bordelais. A cela, et c’est tout aussi fondamental, elle connaît parfaitement l’ensemble des dossiers en cours, les problématiques de la commune et les attentes des bordelais toutes catégories d’âges confondues.

    D’ores et déjà, je soutiens sa candidature !

  12. 24/08/2007 at 11:31 Pierre

    Quid d’Alain Rousset ? de Philippe Dorthe ?

  13. 24/08/2007 at 14:27 Alain B.

    Ils peuvent et doivent reconnaître le charisme, la compétence marquée, le travail sans relâche, la conviction et la force de conviction, le sens de la mesure aussi de Michèle Delaunay. Michèle n’est pas que politique, et elle est plus crédible, bien plus, que la moyenne, déjà parce qu’elle ne bluffe guère. Qui peut nier tout ce qu’elle fait en peu de temps ? Certes, c’est un peu ralant, une femme ainsi partie en flèche alors qu’elle n’est pas en politique depuis longtemps ! Réjouissons nous plutôt de cette opportunité et que le P.S. bordelais et girondin sache profiter intelligement de cette chance, Michèle étant quand même maintenant reconnue au plan national. Ce serait une stupidité, et sans doute une erreur tactique que de passer outre.

    Aux municipales de 2008, je voterai pour Michèle Delaunay par certitude intime de bien faire. Si elle ne se présente pas, je voterai pour un autre candidat représentant la gauche, surtout si elle sait s’unir : ce sera voter pour une ligne politique, mais avec une conviction bien moindre. Les secousses qui animent le P.S., au niveau national mais parfois aussi local ne donnent pas vraiment confiance. Les querelles internes, bien qu’inévitables et normales, devraient se calmer si l’intérêt général, l’intérêt public dominait les débats. Navré pour les élus nommés qui sont estimables mais qui sont quand même les éléphants locaux. Autour de moi, bien des gens voteraient M. Delaunay, mais peut-être pas quelqu’un d’autre au P.S. Il faut savoir reconnaître les mérites de notre yearling politique !

  14. 24/08/2007 at 14:40 NICOLAS D.

    Certes, Pierre, les élus que vous citez sont tout à fait estimables et marquent par leurs actes, l’esprit des citoyens girondins.

    Mais je suis convaincu que Michèle est dorévant plus proche que ces derniers dans les esprits des BORDELAIS.
    C’est là dessus qu’il faut s’appuyer et persevérer. J’y crois très fortement !!

    Merci Alain B. de cet excellent profil que vous décrivez concernant Michèle. Concernant votre position pour les municipales 2008, je la partage ainsi que votre approche.

  15. 24/08/2007 at 15:47 Rosa

    J’étais dans la rue tout à l’heure. Les Bordelais sont déjà attentifs aux élections municipales. Connaissant ma tendance, on m’en parle. Une chose est certaine, il faut que nous soyons prêts rapidement et très offensifs. C’est à dire, "tirer les premiers" comme a dit Savary dans un journal. Pour une fois que nous pouvons avoir l’initiative à Bordeaux.

  16. 24/08/2007 at 22:55 David R

    Entièrement d’accord avec ceux qui veulent que ce soit Michèle Delaunay la tête de liste aux prochaines municipales à Bordeaux.
    Elle en a la légitimité et la force. Ce n’est pas le cas de tous les socialistes.
    J’espère que les militants socialistes bordelais ne se laisseront pas berner par le chant des sirènes qui ne se sont jamais intéressées à Bordeaux.
    Dites-le bien fort que vous voulez Michèle Delaunay comme candidate aux prochaines Municipales. Elle est la seule socialiste à pouvoir gagner la mairie de Bordeaux.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel