m

J’interviens demain, pour la première fois au « perchoir » (à la tribune de l’Assemblée), sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale. Treize milliards de déficit, davantage demain, tout le monde, et d’abord le médecin que je suis, est conscient de la nécessité d’une gestion rigoureuse des comptes des quatre branches qui constituent cette « Sécurité Sociale » : Maladie, Vieillesse, Accidents du travail, Famille.

Cette rigueur (osons le mot) n’est pas possible
– sans un contexte de justice sociale et d’équité (et le « paquet fiscal » voté en juillet est exactement le contraire)
– sans une équité territoriale d’accès et de permanence des soins (à l’encontre autant des déserts médicaux que des zones surdenses)
– sans une équité sociale d’accès, de qualité et de permanence des soins (je répête intentionnellement ces trois paramètres pour en faire comprendre l’importance), et un soutien pour ceux qui s’éloignent des soins faute de moyens
– sans un effort proportionné aux revenus pour tout ce qui n’est pas maladie grave par son impact pronostique ou sa durée (là, la solidarité doit être totale).
Avec les franchises, l’effort est aujourd’hui proportionné à la maladie : on paye d’autant plus qu’on a besoin de davantage de soins et de médicaments.
– sans une évalutation constante des lois ou conventions antérieures, comme des préconisations et des traitements médicaux

– sans une politique de santé publique et de prévention, active, quelquefois même coercitive, sans laquelle nous allons droit dans le mur.

Le PLFSS, discuté demain à l’Assemblée, ne répond à aucune de ces conditions.

Je reprendrai sans aucun doute chacune d’elles dans de prochains billets ; chacune en effet mérite un long développement. Ce sujet de la santé est cardinal dans le siècle qui s’ouvre. Curieusement, le XXIème siècle va nous ramener aux fondamentaux de l’existence. Et de la politique.

Comments 29 comments

  1. 22/10/2007 at 22:40 Gérard ELOI

    Tes arguments sont irrécusables, chère Michèle…

    On peut rêver que des députés de la majorité se rallient à ta cause humaniste.

  2. 22/10/2007 at 22:40 Gérard ELOI

    Tes arguments sont irrécusables, chère Michèle…

    On peut rêver que des députés de la majorité se rallient à ta cause humaniste.

  3. 22/10/2007 at 23:14 Nelbordeaux

    Oui Michèle ton argumentation est "béton", nous serons tous derrière notre petit écran de LCP pour te donner du sol bordelais tout les ondes positives nécéssaires !

  4. 22/10/2007 at 23:14 Nelbordeaux

    Oui Michèle ton argumentation est "béton", nous serons tous derrière notre petit écran de LCP pour te donner du sol bordelais tout les ondes positives nécéssaires !

  5. 23/10/2007 at 00:35 superpado

    Tiens ce soir je fait du Bordelo Bordelais mais c’est parce que je vous aime beaucoup les Bordelais!
    Je vous fait donc ce petit présent que j’ai trouvé ce soir et que certains qui aiment rire dans cette ville doivent connaitre.
    Michèle cela devrait vous détendre avant de monter au perchoir.
    http://www.al1jupconfessions.blo...

  6. 23/10/2007 at 08:15 Eric

    En effet superpado ce site non officiel est beaucoup drôle que l’officiel; j’espère qu’à Sud ouest et à metro, ils iront faire un tour !

  7. 23/10/2007 at 08:15 Eric

    En effet superpado ce site non officiel est beaucoup drôle que l’officiel; j’espère qu’à Sud ouest et à metro, ils iront faire un tour !

  8. 23/10/2007 at 10:05 JEAN-REMY

    Réorganisons le fonctionnement de la sécu , revoyant les prélèvement sur d autre revenus de l’ état par exemple . Réorganisation du mode de fonctionnement des HOPITAUX . Il faut un réforme sociale et solidaire la santé doit rester une priorité nationale

  9. 23/10/2007 at 10:05 JEAN-REMY

    Réorganisons le fonctionnement de la sécu , revoyant les prélèvement sur d autre revenus de l’ état par exemple . Réorganisation du mode de fonctionnement des HOPITAUX . Il faut un réforme sociale et solidaire la santé doit rester une priorité nationale

  10. 23/10/2007 at 10:07 JEAN-REMY

    MANIFESTONS POUR CELA CI IL FAUT

  11. 23/10/2007 at 10:11 JEAN-REMY

    LA SANTE D UNE ECONOMIE PASSE PAR CELLE DES GENS

  12. 23/10/2007 at 10:11 JEAN-REMY

    LA SANTE D UNE ECONOMIE PASSE PAR CELLE DES GENS

  13. 23/10/2007 at 15:29 Bruno

    Il est évident que nos pensées demain, et nos encouragements, t’accompagneront.
    Amitiés.

  14. 23/10/2007 at 15:29 Bruno

    Il est évident que nos pensées demain, et nos encouragements, t’accompagneront.
    Amitiés.

  15. 23/10/2007 at 20:22 dominique poirier

    tu parlais d’oiseaux, et te voilà au perchoir sois notre pigeon voyageur et portes la nouvelle à la Capitale il y a des députés qui réfléchissent et ont des idées ça va les changer un peu des langues de bois

  16. 23/10/2007 at 23:49 superpado

    Si vous voulez comprendre le Sarkozien voici un lien ou tout est simple et clair
    iledere.parti-socialiste….

  17. 23/10/2007 at 23:49 superpado

    Si vous voulez comprendre le Sarkozien voici un lien ou tout est simple et clair
    iledere.parti-socialiste….

  18. 24/10/2007 at 13:53 www

    A quoi ça sert tout ça puisque vous n’etes pas majoritaire au parlement ?

  19. 24/10/2007 at 13:53 www

    A quoi ça sert tout ça puisque vous n’etes pas majoritaire au parlement ?

  20. 24/10/2007 at 17:14 yyy

    Parce que seuls les majoritaires ont à s’exprimer ?

  21. 24/10/2007 at 17:14 yyy

    Parce que seuls les majoritaires ont à s’exprimer ?

  22. 24/10/2007 at 21:12 NR

    @www:
    Peut-être, en extrapolant un peu cette question, devrait-on supprimer les députés de l’opposition ce qui ferait des économies (cf la suppression de postes de fonctionnaires)?
    Je caricature, mais votre question y incite très fortement.
    Un parlement démocratique doit avoir une majorité et une opposition, sinon il ne s’agit plus d’une démocratie. Que la majorité l’emporte, c’est dans la nature des choses (autrement elle ne s’appellerait pas "majorité"), mais cela n’enlève rien à l’utilité d’une opposition qui doit s’exprimer pour montrer que la nation/la république n’est pas un monolithe. De même cela incarne l’espoir et la chance d’une alternance ce qui est consubstantiel pour une démocratie.
    Voilà à quoi on "sert" tout en n’étant pas majoritaire!

  23. 24/10/2007 at 21:12 NR

    @www:
    Peut-être, en extrapolant un peu cette question, devrait-on supprimer les députés de l’opposition ce qui ferait des économies (cf la suppression de postes de fonctionnaires)?
    Je caricature, mais votre question y incite très fortement.
    Un parlement démocratique doit avoir une majorité et une opposition, sinon il ne s’agit plus d’une démocratie. Que la majorité l’emporte, c’est dans la nature des choses (autrement elle ne s’appellerait pas "majorité"), mais cela n’enlève rien à l’utilité d’une opposition qui doit s’exprimer pour montrer que la nation/la république n’est pas un monolithe. De même cela incarne l’espoir et la chance d’une alternance ce qui est consubstantiel pour une démocratie.
    Voilà à quoi on "sert" tout en n’étant pas majoritaire!

  24. 24/10/2007 at 23:15 mine de rien

    Michèle, je t’envoie plein d’encouragements pour défendre, tout simplement ce qui est écrit dans les codes de déontologie touchant à la santé publique. Comme à leur habitude, les partisans dont l’esprit a été formaté par l’ ENA ne raisonnent qu’en terme comptable. Il est inutile d’attendre d’eux, une quelconque équité en terme de santé. A propos de maillage du territoire, il serait bon de rafraîchir la mémoire de R. Bachelot au sujet des divers cas régionaux de désertification de l’offre de soin. Dans notre région, je ne citerais que les cas de La Réole, et de Sainte Foy la Grande, mais, la liste n’est malheureusement pas exhaustive… . Quelle injustice qui balaye d’un coup l’équité. Que dire ainsi du gâchis de professionnels de santé compétents, condamnés à se plier au esprits ainsi formatés, et à " perdre la main ". A côté de celà, l’on préfère concentrer géographiquement l’offre de soin, et laisser faire l’inflation de technologie très coûteuse alors qu’elle s’avère trop souvent superflue : dans le cas de la radiologie, une douzaine de radios là où 2 suffisent. Ce que l’on ne dit pas, c’est que ce matériel très coûteux doit être amorti, coûte que coûte ( c’est le cas de le dire ) et aussi dans les cliniques privées. Mais, penses-tu que R. Bachelot est capable de nous expliciter la formation des manipulateurs radios? Penses-tu que R. Bachelot connaît bien l’évolution du nombre d’heures de séméiologie enseignées en médecine, sur 40 ans ? Brièvement, sous réserve de n’être pas profane, beaucoup d’économies pourraient être faîte, avec une gestion beaucoup plus médicalisée. Le tout étant de faire admettre qu’il n’y a pas d’antinomie entre gestion médicalisée et économie !!! D’autant que la prévention ( et pas seulement, les obsessionnelles campagnes anti-tabac : il y a très souvent, une polytoxicité, et non une monotoxicité du tabac qui fait objectivement grimper les statistiques du cancer du poumon ) s’avère bien plus économique dans de nombreuses pathologies : tu es bien placée pour en connaître les tenants et abotissants, Michèle. Nous sommes tous avec toi, et nous t’applaudissons pour ton combat et ton courage.

  25. 27/10/2007 at 09:51 marc44

    bonjour,

    loi sur les franchises médicales :
    je lis à l’instant dans Le Monde que la gauche aurait déposé une demande d’exonération des médicaments liés aux accidents du travail, et que ça ne serait pas passé, un député (bien financé) du nouveau centre aurait fait le sale travail.
    Pourriez-vous me confirmer/infirmer cela ?
    si c’est le cas je vraiment être encore plus fou de rage,
    c’est le retour au moyen-âge.

    Je vous remercie de tout votre travail à l’assemblée.

  26. 27/10/2007 at 09:51 marc44

    bonjour,

    loi sur les franchises médicales :
    je lis à l’instant dans Le Monde que la gauche aurait déposé une demande d’exonération des médicaments liés aux accidents du travail, et que ça ne serait pas passé, un député (bien financé) du nouveau centre aurait fait le sale travail.
    Pourriez-vous me confirmer/infirmer cela ?
    si c’est le cas je vraiment être encore plus fou de rage,
    c’est le retour au moyen-âge.

    Je vous remercie de tout votre travail à l’assemblée.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel