m

Mme Michèle Delaunay attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur la place de la discipline des sciences de la vie et de la terre (SVT) au sein de la réforme du lycée.

Cette réforme fait en effet passer les horaires alloués à l’enseignement des SVT de 2 heures à 1 heure 30 en classe de seconde. Cette réduction d’une demi-heure dénature complètement la méthodologie et la démarche scientifique qui comporte une partie de travaux pratiques expérimentaux et une partie de cours permettant synthèse et évaluations.

Alors qu’il reste fondamental de préparer les jeunes aux emplois de demain dans des domaines liés aux biosciences et géosciences en pleine expansion, il est incohérent que l’on n’accorde pas une place majeure aux disciplines scientifiques qui conduisent à ces différentes voies de l’enseignement supérieur.

Un rééquilibrage entre les disciplines scientifiques que sont les mathématiques, les sciences physiques et chimiques et les sciences de la vie et de la terre semble indispensable pour former les jeunes à des métiers liés aux sciences, du moins pour leur permettre d’en faire le choix.

Mme Michèle Delaunay demande à M. le ministre de l’éducation nationale de bien vouloir indiquer quelles mesures le Gouvernement compte prendre pour rétablir et développer les horaires et les pratiques expérimentales actuels des SVT dans les filières générales et technologiques du secondaire.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel