m

Madame Michèle Delaunay interpelle Madame la Ministre de l’Education nationale sur les profondes difficultés rencontrées par les médecins scolaires dans l’exercice de leurs missions.

On compte cette année 1100 médecins scolaires pour 12 millions d’élèves, soit près de 11000 élèves par médecin, avec 263 postes qui sont restés vacants en octobre 2014. La profession connaît une grande défection en raison d’une charge de travail de plus en plus importante.

Aujourd’hui, les médecins scolaires qui devraient exercer un rôle clé au croisement des besoins de santé et d’éducation des élèves (enseignants, infirmiers, psychologues, parents…) ne peuvent que répondre aux situations d’urgence au détriment de leur rôle primordial de prévention et d’éducation.

En nombre insuffisant, ils doivent parcourir chaque jour des dizaines de kilomètres d’un établissement à l’autre et multiplier les rendez-vous et les rencontres des équipes éducatives. Alors qu’ils pourraient mener un important travail, sur le handicap et la prévention des troubles de l’apprentissage en particulier, auprès d’enfants qui ne sont pas nécessairement suivis par ailleurs, les temps d’attente pour obtenir un rendez-vous pénalisent les enfants.

Ce suivi médical est d’autant plus important qu’alors qu’un bilan de santé doit être pratiqué pour tous les enfants de 4 ans puis 6 ans, qui permet d’effectuer des dépistages essentiels (vue, audition, langage), seuls 30% des enfants en bénéficient aujourd’hui.

Madame Michèle Delaunay lui demande, alors que le Gouvernement n’a cessé de rappeler le lien entre santé et école, ce qu’elle entend mettre en place pour valoriser la profession de médecin scolaire et répondre aux attentes de ceux qui sillonnent nos territoires au quotidien pour lutter contre les inégalités sociales et de santé.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel