m

A nos interrogations concernant le million de chômeurs en fin de droit que compte aujourd’hui notre pays, le gouvernement a répondu hier à l’Assemblée avec la même formule que Nicolas Sarkozy : « Ce n’est pas de l’assistanat que demandent les chômeurs mais des emplois ! »

Cela ressemble furieusement au célébre « S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche ! »

Nous demandions en effet une extension de l’Allocation Spécifique de Solidarité pour que la majorité de ces chômeurs reçoive une indemnisation minimum, et en particulier tous sont qui, ayant moins de 25 ans, n’ont pas accès au Revenu de Solidarité Active (RSA)

Ce ne sont en effet que 40 % de ce million de chômeurs qui recevront les quatre cent cinquante quatre euros mensuels de l’ASS. Vingt autres pour cent auront accès au RSA. Tous les autres n’auront rien.

Bien sûr, ce n’est pas de l’assistanat qu’ils demandent, c’est de vivre tout simplement. Les emplois sont bien loin : nous continuons à les détruire et c’est 3000 chômeurs de plus en fin de droit qui s’ajoutent chaque jour au million du « stock » comme on dit joliment.

Au passage : 454 euros, c’est 1 minute 40 secondes d’heure de vol d’ « Air Sarko one », le nouvavion présientiel (coût de l’heure entière : 20 000 euros).

S’ils n’ont pas de pain, ils n’ont qu’à voyager …

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel