m

La municipalité de Bordeaux vient de décider de la suppression d’un espace végétal amical au regard à l’angle du centre commercial Europe auGrand Parc (en contiguïté de la boulangerie).

Le prétexte est simple, “sécuritaire” ou prétendu tel : des jeunes fréquentaient cet espace et laissaient nombre de gobelets de plastique dans les jardinières.

Une note d’humour est l’annonce par un généreux panneau d’affichage de la création d’un “espace de vie”. L’annonce est signée … De la direction des espaces verts ! voilà ainsi démontré ainsi le goût de cette direction pour la transformation d’un espace vert en un espace inanimé.

La réalisation est faite sur le modèle du “jardin” intérieur de la mairie de quartier : des plaques de caillebotis de bois remplacent la végétation. Des bancs ont été annoncés pour compléter le dispositif.

Il y a fort à parier pour que les jeunes ne s’y réunissent pas moins ; pour qu’ils n’utilisent pas moins cet espace comme dépôt de leurs gobelets et autres contenants à boisson. Et que le problème ne soit pas même déplacé.

Mais surtout, c’est encore un peu de l’esprit du Grand Parc qui est, non pas minéralisé, comme presque toute la ville, mais dévoyé et incompris.

Les commerçants, déjà très pénalisés par les inexplicables trois années de fermeture des commerces victimes d’incendie en 2006, sont mécontents. Ceux qui aiment vraiment le Grand Parc et la belle ambition qui a présidé à sa conception, viennent me voir et m’interroger “Que pouvons-nous faire ?”.

Pour ma part, je m’exprime dans ce courrier et auprès de la municipalité pour essayer que cette mauvaise décision soit revue.

MD

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel